CHRONISTOVISION MONDIAL

blog

  • Comprendre la guerre israélo-palestienne !

    Un peu d'histoire...

     

    Jérusalem est la ville sainte par excellence. Elle représnete pour les 3 religions monothéistes, Juive, Chrétienté et Islam, la ville sainte.

    Selon la Bible, Moïse guide au 13ème siècle avant JC, le peuple hébreux depuis l'Egypte jusqu'à la terre promise, Israël.

    Vers l'an 1000 avant JC, le roi juif David rassemble toutes les tribus juives pour unifier le premier royaume juif. Salomon fera édifier le premier temple juif à Jérusalem.

    Ce temple sera détruit par Nabuchodonosor II, roi babylonien en -587.

    Les juifs édifiront un nouveau temple qui sera détruit par les romains menés par le Général Titus en 69 après JC. De cet édifice demeure aujourd'hui le mur des lamentations. Après le massacre des romains, les juifs se disperseront en une multitude de communauté en europe, Afrique du nord et Proche Orient, c'est le début de la diaspora.

     Pour les Chrétiens, Jérusalem est la ville ou se trouve le tombeau du Christ, le Saint Sépulcre.

    Pour les musulmans, Jérusalem est la 3ème ville sainte après la Mecque et Médine. Le voyage nocturne du prophète Mohamed (rencontre avec dieu)a eu lieu à Jérusalem. Le dome du rocher et la mosquée Al-Aqsa marque cet épisode.

    Les trois lieux sont très proches dans la ville de Jérusalem, ce qui accentue les rivalités.

    A partir du 7ème siècle et jusqu'à 1918, la ville sainte est aux mains des musulmans excepté entre 1099 et 1187, période de renconquète des croisés chrétiens.

    Durant cette période, les communautés juives et chrétiennes vivant en Palestine bénéficie d'une protection des puissances musulmanes contre un impôt. La coexistence est apaisée.

    Au 19ème siècle, c'est l'essor du sionisme..

    Des théoriciens juifs se basent sur des mentions de la bible pour lancer l'idée d'une terre rassemblant de nouveau tous les juifs du monde.

    Théodore Herzl en est l'un des précurseurs. Il souhaite que cette terre soit la Palestine mais il imagine aussi que l'Argentine pourrait être un substitut.

    A la fin du 19ème siècle, des premières migrations de juifs ont lieu vers la Palestine, souvent pour échapper aux pogroms qui ont lieu notamment en Russie et en Europe centrale.

    En 1920, la Palestine compte 80 000 juifs et 600 000 arabes.

    La première guerre mondiale marque la défaite de l'empire ottoman allié à l'empire austro-hongrois. La Palestine est partagée en deux territoires, l'un contrôlé par le royaume Hachémite sous surveillance britannique en vertu des alliances durant la guerre et l'autre passe sous domination anglaise par le mandat de la société des Nations (ancètre de l'ONU). Le royaume Hachémite se nomme Transjordanie puis royaume de Jordanie à son indépendance le 25 mai 1946.

    A l'issue de la seconde guerre mondiale, le génocide juif (6 millions de personnes exterminés dans les camps nazis) provoque un exil massif en Palestine. En 1948, la Palestine compte 600 000 juifs et 1 300 000 arabes.

    Les Etats arabes du Proche-Orient obtiennent leur indépendance et L'ONU prévoit un plan de partage pour la Palestine : un Etat juif, un Etat arabe, ainsi qu’un statut international pour Jérusalem. Accepté par les sionistes, ce plan est refusé par les Arabes de Palestine et leurs alliés. En 1948, alors que le plan de l’ONU n’est pas encore réalisé, le mandat britannique prend fin. Les juifs proclament l’Etat d’Israël sur la partie ouest de la Palestine, rapidement reconnu par les Etats-Unis et par l’URSS. La partie est (la Cisjordanie) est occupée par les arabes palestiniens.

    Les pays arabes limitrophes (la Syrie, l’Irak, la Transjordanie et l’Egypte) ne l'acceptent pas et entrent en guerre contre l'Etat d'Israël. Ils sont vaincus.

    Israël repousse ses frontières, la Cisjordanie est annexée par la Jordanie en 1950 et la bande de Gaza est contrôlée par l’Egypte. Les palestiniens sont contraints de s'exiler dans les pays arabes voisins, c'est le début de la diaspora palestienne.

    En 1967, le chef d’Etat égyptien, Nasser menace Israël qui une guerre préventive (guerre des 6 jours). L’armée israélienne prend la bande de Gaza, une partie du Sinaï et de nouveaux territoires à Jérusalem. L'ONU demande à Israël de se retirer. 6 ans plus tard en 1973, en plein ramadan, et pendant la fête juive du Kippour, Israël subit par surprise une attaque égypto-syrienne. Israël est sur le point de perdre la guerre mais l'ONU impose un cessez le feu après que les russes et les américains aient menacé d'entrer dans le conflit. C'est aussi l epremier choc pétrolier. en quelques semaines, le prix du pétrole est multiplié par quatre. L’économie mondiale est bouleversée.

    Des négociations ont lieu. L'Egypte et Israël signent un traité de paix, ce sont les accords de camp david. Les palestiniens se sentent trahis. Les premiers mouvements terroristes palestiens naissent comme l'OLP (organisation de libération de la Palestine) dirigé par Arafat. c'est la période de conflits Israël contre l'OLP qui durera entre 1967 et 1993. avec comme pic, la prise d'otages de sportifs juifs au jeux olympiques de Munich en 1972.

    A partir de 1993, c'est le processus de paix d'Oslo. le 23 septembre 1993, les accords d'Osolo sont signés entre Arafat et le 1er ministre israëlien Yitzhak Rabin sous la pression de Bill Clinton. L'OLP reconnait l'Etat d'Israël et Israël reconnait l'OLP comme l'autorité officielle palestinenne. La Jordanie reconnait l'Etat d'Israël en 1994.

    Malheureusement, chacune des parties ne respecte pas ses engagements. Des courants extremistes de chaque bord sèment le trouble par des actes terroristes. Le premier ministre israélien Yitzhak Rabin est assassiné par un extrèmiste juif en 1995. Il s'ensuit une vague d'attenats contre els juifs et des représailles sanglantes contre les palestinens. Au sommet de camp david II en juiller 2000, ce fut la dernière tentative de parvenir à la paix sous l'influence toujours de Bill Clinton.

    Malheureusement, ce fut encore un échec, le courant rival palestinien de l'OLP, le Hamas revendique plusieurs attentats suicides et s'impose en remportant plusieurs élections. le Hamas représente une branche politique palestienne proche des frères musulmans égyptiens, donc très religieux alors que l'OLP est de tendance plus laïque.

    Depuis, Israël poursuit ses colonisations sur des territoires majoritairement palestiniens et édifie un mur séparant les communautés pour empècher les attentats suicides.

    On est dans une période de conflit latent.

    Afficher l'image d'origine