CHRONISTOVISION MONDIAL

L’âge d’or des Pays-Bas

Sur fond de guerres de religion, les futurs Pays-Bas accueillent de nombreux protestants et devient au 17ème siècle une grande puissance maritime et commerciale...

Des Provinces Unies au Pays Bas

En 1477, Les provinces des Pays Bas sont annexées par les Habsbourg. En 1548, Charles Quint divise les Pays Bas en 17 provinces appartenant à l’empire germanique. La Réforme pénètre les villes renforcée par l’arrivée des Huguenots venus de France.

L’extension de la réforme dans ces provinces (Hollande, Flandre principalement) compose le ferment d’une opposition à Philippe II d’Espagne souverain du saint empire romain germanique. Des premiers groupes d’opposants revendiquent un sentiment national de refus d’implantation de l’Inquisition dans leurs territoires. La répression de Philippe II est violente. Elle pousse les opposants à se révolter et provoquer la guerre d’indépendance.

Après une répression féroce menée par le Gouverneur des Pays Bas en 1567 par le duc d’Albe (plusieurs milliers de personnes exécutées), en 1572, la Hollande et la Zélande se soulèvent soutenues par Guillaume prince de la principauté d’Orange.

L’union d’Utrecht  conduit en 1579 à la formation des Provinces Unies sur une partie des Pays Bas. Guillaume 1er d’orange  est assassiné en 1584 et après défaite et victoire, les frontières se stabilisent créant deux territoires distincts, la Hollande protestante et la Flandre catholique.

L’Angleterre d’Elisabeth 1ère envoie des troupes soutenir les protestants. La guerre fait rage et une trêve  est signée en 1609.

Les Provinces unies sont toujours en guerre avec la Flandre Espagnole. Pour autant, elles développent leur économie par une puissante flotte maritime marchande. Elles fondent la compagnie des Indes orientales en 1602 pour chasser les Portugais. Elles développent un empire colonial en Amérique du nord en fondant la nouvelle Amsterdam (future New-York).

La culture est aussi foisonnante avec le philosophe Spinoza, le scientifique Huygens et le peintre Rembrandt et Vermeer. Le pays est gouverné par une République soutenue par la bourgeoisie urbaine. Les Orangistes sont favorables à un retour de la monarchie. Les deux camps s’opposent violemment.

 

Les Pays-Bas deviennent une grande puissance maritime

Dès 1619, la compagnie fonde la ville de Batavia, puis s’emparera de Malacca et de Ceylan. Les principales marchandises transportées sont les épices, une véritable source de richesse pour les Provinces-Unies. En quelques années, la compagnie se dote d’une immense flotte, aussi bien commerciale que guerrière. Elle ne se limite pas au trafic commercial puisqu’en 1652, elle colonise le Cap, en Afrique du Sud. Peu à peu, elle apporte une prospérité économique considérable aux Provinces-Unies. L’Espagne reconnait enfin en 1648 par le Traité de Munster, l’indépendance de ces provinces unies. Amsterdam créé la première bourse. Certains historiens jugent que cette période est le début de la mondialisation.

 

En 1689, Guillaume 3 d’orange est porté au pouvoir par un soulèvement populaire. Son pays menacé d’invasion par les Français, il fait inonder les terres, repoussant ainsi les armées françaises. Marié à Marie Stuart d’Ecosse, il renverse le roi d’Angleterre Jacques II et  devient roi de Grande Bretagne et des Provinces Unies. Il meurt en 1702.  En 1792, Les Pays Bas sont occupés par les Français mais redeviennent une République en 1795.