CHRONISTOVISION MONDIAL

La guerre de Trente ans

L’Europe est au bord de la guerre. Le protestantisme gagne de nombreux partisans y compris dans les cours royales. Les catholiques se sentent menacés. De 1618 à 1648, au sein du Saint empire romain germanique, la guerre de Trente ans fera de deux à cinq millions de morts.

 

Le règne en France de Louis XIII et de Richelieu

De richelieu cardinalLa France compte 15 millions d’habitants, Henri IV meurt le 14 mai 1610 sous les coups de dague de Ravaillac, un illuminé catholique. Son fils Louis XIII a 9 ans, sa mère Marie de Médicis doit assurer la régence. Concini devient son conseiller, leur règne est catastrophique, ils dilapident les richesses du royaume. Louis XIII en 1617 profite de leur impopularité pour faire exécuter Concini dans la cour du Louvres et assigner en résidence sa mère. Elle complote contre son fils et favorise l’entrée à la cour royale de l’évêque de Luçon, Richelieu. Louis XIII en fait son principal conseiller en 1624.

Marie de Médicis monte une armée pour renverser son fils, elle échoue après une défaite près d’Angers. Louis XIII souhaite la réconciliation et sous l’influence de Richelieu accepte le retour de sa mère à la cour royale. Les deux hommes s’accordent pour abaisser le pouvoir des grands féodaux, rationaliser le système administratif et lutter contre les Habsbourg par les guerres franco-espagnoles et la guerre de trente ans. Richelieu veut mater des places fortes protestantes comme à la Rochelle par un long siège tuant de faim quelques milliers d’habitants. L’Edit d’Alès en 1629, interdit les rassemblements politiques et les suretés protestantes mais maintient la liberté de culte.Louis 13

Anne d’Autriche mariée à Louis XIII, durant la guerre de trente ans, tente de renseigner secrètement l’Espagne contre la France. Le roi étouffe l’affaire. Il écarte sa mère définitivement de la cour le 10 novembre 1630 lors de la journée des Dupes, des bruits font courir la nouvelle que Richelieu serait congédié par le Roi. Louis XIII lutte contre les grands du royaume et veut imposer l’absolutisme. Il fait tuer le Duc de Montmorency.  Richelieu meurt en décembre 1642 puis Louis XIII en 1643.

Le cardinal Italien Mazarin remplace Richelieu en 1643. Il dirige le pays avec Anne d’Autriche veuve de Louis XIII. A la fin de la guerre de Trente ans, la France en sort vainqueur et gagne des territoires mais le pays est ruiné financièrement.

La Fronde s’organise, celle des parlementaires par l’édification de barricades dans les rues de Paris puis celle des grands princes appuyée par l’Espagne. Les troupes royales remportent la victoire en 1653 et Mazarin en sort renforcé.

 

C’est l’époque des mousquetaires dont la vie du Gascon d’Artagnan fut reprise par Alexandre Dumas dans l’œuvre des 3 mousquetaires. D’Artagnan serait né en 1610 puis meurt en 1673 sous le règne de Louis XIV.

Durant le règne de Louis XIII, Corneille écrit son œuvre.

 

 

La Guerre de Trente ans (1618-1648)

En 1617, Ferdinand II devient roi de Bohème et de Hongrie à la mort de son cousin,  l’empereur Mathias 1er sans descendance.  Les princes protestants de Bohème craignent un coup de force catholique. Il revendique le droit d’élire leur souverain et dépose Ferdinand II en 1618. Ils choisissent Frédéric V, chef de l’union évangélique protestante. 

Ferdinand II décide de fermer des lieux de culte protestants à Prague. Les tensions sont extrêmes. C’est le début de la Guerre de Trente ans. Ferdinand II envoie en Bohème son cousin Maximilien duc de Bavière et chef de la ligue catholique avec des troupes. Les Protestants sont vaincus le 8 novembre 1620. 21 chefs protestants sont exécutés. La Bohème revient aux Habsbourg.Guerre de 30ans

Par crainte d’envahissement des ligues catholiques, au nord des provinces allemandes se forme une armée de protestants. Le roi protestant du Danemark et de Norvège Christian IV en prend la tête.  Du côté catholique, c’est le riche aristocrate Albert Von Wallenstein qui part avec ses troupes à la rencontre de l’armée protestante.  Après quelques victoires de Christian IV,  à partir de 1626, les catholiques reprennent le dessus.  La situation s’équilibre et en 1629, la paix de Lubeck est signée. Ferdinand II promulgue en 1629 l’édit de restitution de tous les biens de l’Eglise. Wallenstein applique avec sévérité cet édit provoquant le courroux des princes allemands qui parviennent à le faire démettre de ses fonctions par l’empereur.

La Suède devenue protestante, s’inquiète de l’avancée des troupes impériales catholiques vers les pays scandinaves. Le catholique Richelieu veut absolument affaiblir les Habsbourg et va jusqu'à encourager et financé une contre offensive des protestants suédois. Le roi de Suède Gustave II  part avec son armée sur les territoires allemands et bat la ligue catholique le 17 septembre 1631. Gustave II poursuit ses conquêtes dans les provinces allemandes, pillant et dévastant les monastères et églises.  L’empereur Romain Germanique, Ferdinand II rétablit Wallenstein comme chef de la ligue catholique.  Le 16 novembre 1632, lors de la bataille de Lützen, le roi de Suède est tué mais son armée est victorieuse.  Wallenstein entame des négociations avec les protestants irritant l’empereur Ferdinand II. Ce dernier le fait exécuter pour trahison le 25 février 1634.

La guerre se poursuit mais les catholiques commencent  à renverser la tendance. Avec le soutien des Espagnols, ils remportent plusieurs victoires. Le 30 mai 1635, un traité de paix est signé à Prague entre les deux factions.

La guerre s’étend en 1635 à l’Espagne et la France. Richelieu soutient les protestants car ils affaiblissent l’empire des Habsbourg et Philippe IV roi de l’Espagne, pays en conflit larvé avec la France depuis un siècle. Richelieu prend prétexte d’une occupation de troupes espagnoles de la ville de Trèves sous protection française,  en Allemagne de l’ouest pour déclarer la guerre.

Les troupes suédoises avancent victorieusement en terres allemandes et parviennent jusqu’à Vienne. Les Français sont défaits en Bavière.  Après 30 ans de guerre, l’empire romain germanique est dévasté. De nombreux paysans ont été tués ou torturés. Des régions entières sont désertées, la famine accentue le nombre de morts. En 1648, le traité de paix de Westphalie est signé. Il marque l’éclatement de l’empire. La confédération helvétique et les provinces unies (futur Pays Bas)  quittent  l’empire.

La position de l’empereur germanique s’affaiblit au profit des princes allemands. La France et la Suède gagnent des territoires.  Le traité de Westphalie stipule aussi la non ingérence d’un Etat sur un autre pour des questions religieuses.