CHRONISTOVISION MONDIAL

Le Japon des Shoguns aux Daimyos

Jusqu’au 16ème siècle, le Japon est inconnu des pays européens.

A partir du 12ème siècle, le Japon entre dans la féodalité. Les chefs provinciaux paient des guerriers pour se protéger des brigands, ce sont les Bushis, futurs Samouraïs. C’est aussi l’apparition des Shoguns sorte de général militaire. Des guerres entre les grandes familles vont émailler le Japon du 15ème au 19ème siècle sous d’une famille impériale peu influente.

 

L’ère de Muromachi

A partir de 1338, c’est la période de Muromachi durant laquelle le pouvoir passe de l’empereur à l’aristocratie militaire représentée par les Samouraïs.

Les Samouraïs sont des guerriers experts en arts martiaux et dans le maniement du Katana (sabre japonais). Ils fuient la cour impériale et s’installent plutôt en province où ils possèdent des terres. Ils se mettent au service de seigneurs féodaux et disposent de partisans qui se battent avec eux. Ils se battent avec honneur dans le respect du code de Bushido marqué par 3 traditions : l’idéal de la paix intérieure et  l’absence de crainte, le culte de la famille et des ancêtres, la loyauté envers leurs seigneurs. Ils sont imprégnés de la culture confucianiste et œuvre pour le bien de la société et du pays. Le code de Bushido veut aussi que les samouraïs meurent avec honneur en combattant ou en suicidant selon un rite bien ordonné : le guerrier samouraï se met à genoux, s’ouvre le ventre puis on lui tranche la tête.

Les Rônins sont des Samouraïs sans seigneurs.

Les Shoguns sont des grands chefs militaires et les Shugos des chefs militaires de moindre envergure

 

En 1338, le Shogun Ashikaga prend le pouvoir. L’empereur reste en place mais n’a plus d’influence. Les Shugos (chefs militaires) administrent les provinces dans une certaine indépendance. Au fil du temps, les Shugos deviennent des princes au pouvoir comparable des Shoguns.

En 1467, une querelle familiale du Shogun à propos de sa succession amène à une guerre civile nommée d’Onin. Des seigneurs s’unissent et deux clans se forment. Environ 80 000 guerriers de part et d’autre se battent à Kyoto. Aucun vainqueur ne ressort malgré de nombreux milliers de morts. La guerre dure 10 ans et affaiblit considérablement le pouvoir du Shogun. Ce sont les seigneurs provinciaux appelés Daimyos qui prennent le pouvoir, c’est l’ère de Sengoku.