CHRONISTOVISION MONDIAL

Les guerres d'Italie

La période dite du moyen-âge est terminée. La France convoite l’Italie et les richesses des grandes cités commerciales. De nombreux érudits ont fuit Byzance pour se réfugier en Italie. L’art et la culture prend son essor avec des grands artistes comme Léonard de Vinci, Raphael, Michel ange. C’est le début de la Renaissance.  

 

L’essor des cités italiennes

Les luttes entre les Papes et les empereurs allemands les fragilisent leurs autorités. Les cités italiennes en profitent pour obtenir des franchises et acquérir leurs indépendances sous la direction de grandes familles bourgeoises.

Les cités comme Venise, Pise et Florence servent de  bases de lancement des flottes de croisés en direction de la Terre sainte. Ces flottes font étape dans des comptoirs qui deviennent des bases stratégiques. Les réseaux commerciaux se développent entre les pays de la Méditerranée et les ports italiens. Le commerce avec les Arabes est très dense, les commerçants italiens adoptent même leurs chiffres et leur système comptable. Les activités maritimes nécessitent de gros investissements obligeant les propriétaires de bateaux à mettre en commun leurs épargnes. Les premières sociétés par cations se créent. C’est la naissance du capitalisme.

 Dès le 13ème siècle les cités de Pise et de Gènes se font la guerre. Ces derniers battent les premiers en 1284 lors de la bataille de Meloria.

Au sein de chaque cité, les dissensions sont majeures entre les factions et aussi entre le peuple et la noblesse.  En 1406, après une guerre, la cité de Pise se soumet à Florence. Plus tard Gènes passe sous l’emprise des français puis des Habsbourg à partir de 1528.

Contrairement aux autres cités, Venise est intégrée à l’empire byzantin qui nomme les Doges (chefs politiques de la cité). Seulement à partir du 12ème siècle, les grandes familles de la cité  fragilise la domination des Doges et leur influence est grandissante. Venise devient très vite le carrefour majeur entre les réseaux méditerranéens et le nord de l’Europe. En 1204, elle finance la flotte des croisés qui en échange pillent Constantinople. Les Vénitiens veulent ainsi anéantir un concurrent puissant et voler leurs biens. La concurrence entre les cités est à l’époque redoutable.

Marco polo 3En 1271, l’explorateur Vénitien Marco Polo part en direction de la Chine. Il est accueilli par l’empereur mongol Kubilaï Khan. Il y reste 24 ans et à son retour écrit ses mémoires dont la véracité est douteuse selon certains spécialistes.

Venise bat les Génois en 1381 et devient ainsi dominatrice sur la Méditerranée. Elle se constitue une flotte militaire importante. Pourtant, à partir du 15ème siècle, son influence s’affaiblit avec les avancées ottomanes sur l’Adriatique. La suprématie vénitienne s’éteint avec le transfert des réseaux commerciaux vers l’Atlantique.

 

 

Une Suisse indépendante

En 1273, les princes allemands devenus tout puissants élisent Rodolphe de Habsbourg comme empereur pensant le contrôler. Cependant, Rodolphe remet le royaume en marche, il entreprend des réformes et centralise le pouvoir. Après avoir vaincu le roi de Bohème, il annexe le duché d’Autriche. Après sa mort en 1291, son fils Albert 1er est assassiné en 1308. Il s’ensuit des successions brèves multi dynastiques.

En 1347, Charles IV de la lignée des Luxembourg arrive au pouvoir. Il modifie les règles d’élection du roi en instituant 3 archevêques et 4 laïcs. Le Pape est écarté du sacre qui a lieu à Aix la Chapelle. Il fonde la capitale de l’empire à Prague où il fonde la 1ère université germanique.

Après sa mort, plusieurs successions troubles affaiblissent le royaume. Il faut attendre la fin du 15ème siècle pour voir la dynastie des Habsbourg renaitre  au gré des mariages et des successions.

A la mort de Frédéric III en 1493, l’empire est fragilisé par les coups conjugués des Ottomans, des Hongrois, des Bourguignons, des hussites et des cantons confédérés de Suisse. Maximilien de Habsbourg, grand-père de Charles Quint réussit à réunir les provinces et à restaurer l’autorité qui donnera toute puissance à la renaissance du Saint Empire Romain Germanique.

Dans le même temps, la Suisse qui relevait du royaume de Bourgogne et du duché de Souabe au sein de l’empire germanique, accède à l’autonomie. Lors du déclin des Hohenstaufen au 13ème siècle, les villes et communautés fermières se révoltent et s’unissent pour garder leur semi indépendance face aux velléités des Savoyards et des Habsbourg. Des cantons s’allient en 1291 formant la 1ère confédération suisse. Cette coalition bat les Habsbourg en 1315 puis les Bourguignons en 1476 menés par Charles le Téméraire qui trouve la mort. Ils sont vaincus dans les guerres d’Italie face au Français à Marignan en 1515 à la suite de quoi ils optent pour la neutralité. Il faut attendre 1648 pour que son indépendance soit reconnue lors des traités de Westphalie après la guerre de trente ans entre la France et les princes allemands.Italie guerres d 001

 

La France convoite l’Italie

La France après la guerre de cent ans, sous le règne de Charles VII puis de son fils Louis XI, a retrouvé sa prospérité. La monarchie est pleinement restaurée. Charles VII mal aimé à la fin de son règne, après avoir augmenté fortement les impôts met en place une armée professionnelle. Il est aussi le premier à officialiser une favorite à la cour, Agnès Sorel.

Pendant ce temps, l’Italie est le premier pays a entré dans la renaissance avec l’essor des arts financés par des cités riches du commerce. Michel Ange, Raphael et Leonard de Vinci sont des figures emblématiques de cette renaissance italienne financée par de riches familles comme les Médicis. Avec la chute de Byzance, les villes de Venise et de Gènes sont devenues des points commerciaux entre l’occident et le monde musulman sans oublier la Chine.

L'Italie devient un territoire très convoité et son morcèlement en petits royaumes attirent les rois de France. Charles VIII fils de Louis XI entreprend les 1ères guerres d’Italie en 1494 en prétendant être légitime au royaume de Naples. Il sera expulsé d’Italie 3 ans plus tard par la ligue de Venise regroupant le roi d’Aragon, la papauté et Venise.

Louis XII successeur de Charles VIII mène les trois autres guerres d’Italie entre 1499 et 1513. Malgré des incursions significatives en Italie, l’armée française est repoussée par une coalition des Lombards, vénitiens, suisses et espagnols. Ces derniers resteront notamment à Naples et la petite noblesse espagnole formera le terreau aux organisations mafieuses italiennes connues à la fin du 19ème siècle.

François Ier s’emploie à reprendre le duché de Milan occupé par les suisses. La bataille de Marignan en 1515 donne la victoire à l’armée française. La France annexe le duché milanais. Le traité de noyon signé en 1516 entre François Ier et Charles le Quint met fin provisoirement à ces guerres, l’Espagne annexant le duché de Naples.

Les guerres d’Italie reprennent jusqu’au règne d’Henri II roi de France, le traité de Cateau-Cambresis signé en 1559 entre la France, l’Angleterre et l’Espagne y met fin.

 

 

 

François 1er souverain de la Renaissance

François 1er est le souverain emblématique de la renaissance et pourtant, il n’était pas destiné à régner.

Charles VIII meurt accidentellement en 1498 à 28 ans en heurtant un linteau de porte du château d’Amboise. Depuis Charles VII et la guerre de cent ans, les rois de France ne se sentent pas en sécurité à Paris. La capitale s’est révoltée avec Etienne Marcel sous Charles VI et  une partie de la population parisienne a soutenu les envahisseurs anglais. Charles VII après son couronnement à Reims commence à s’installer en val de Loire où la population et les seigneurs sont restés fidèles au roi de France.

Louis XII, oncle de Charles VIII, lui succède et épouse Anne de Bretagne mais ne parvient pas à obtenir de descendance male. Le jeune François d’Angoulême devient l’héritier royal. Louis XII lui offre la main de sa fille ainée Claude de France. A la mort d’Anne de Bretagne en 1514, Louis XII se remarie le 9 octobre 1914 avec la sœur d’Henri VIII d’Angleterre, Marie âgée de 16 ans. Mais le roi meurt 2 mois après, le 1er janvier 1515 sans fils héritier.

Fils de Charles d’Orléans oncle de Louis XII et comte d’Angoulême, François est couronné en 1515. Il règne sur le pays le plus peuplé d’Europe avec 18 millions d’habitants. Son règne est marqué par le développement des arts et des lettres. Installé à Amboise, il fait venir à proximité du château Léonard de Vinci au clos Lucé. Il rapporte entre autre la Joconde. Il se rapproche du roi d’Angleterre Henri VIII notamment lors de leur rencontre du camp du drap d’or en 1520. François signe l’ordonnance royale de Villers-Cotterêts en 1539, qui fait du français la langue officielle exclusive de l’administration et du droit, en lieu et place du latin. Le même document impose aux prêtres d’enregistrer les naissances et de tenir à jour un registre des baptêmes. C’est le début officiel de l’état civil en France et les premiers enregistrements avec filiation au monde.

Empire charles quint

 

La lutte entre Charles Quint et François 1er

Charles quintSa politique étrangère suit celle de ses prédécesseurs. Il bataille dans le duché de Milan pour empêcher l’encerclement de la France par le saint empire germanique. Il gagne la bataille de Marignan en 1515 au terme  de milliers de morts. Il poursuit les guerres d’Italie et voit dans l’empire de saint germanique un ennemi puissant. Une rivalité l’oppose à Charles Quint élu à la tête de l’empire germanique en 1519. Par le hasard des successions et des mariages, ce prince d’Espagne est l’héritier de 17 couronnes, l’empire sur lequel le soleil ne se couche pas. Il devient empereur du saint empire romain germanique en 1519, Espagne, Autriche, Allemagne, Pays Bas, Flandre, Naples, …et les colonies d’Amérique. François Ier se méfie de cet empire cernant la France et convoitant l’héritage bourguignon. Il fait tout en vain pour empêcher la prise de pouvoir de Charles Quint.

François 1er  est fait prisonnier à Pavie en 1525. La France est au bord de la catastrophe. Il est libéré contre la prise en otage de ses deux fils, François et Henri.   François 1er s’allie au sultan turc Soliman le Magnifique puis il favorise les pillages des côtes italiennes par Barberousse pirate musulman installé à Toulon. Les efforts de François 1er n’aboutissent à rien, il meurt en 1547 et Charles Quint abdique en 1556, l’empire des Habsbourg est disloqué.

Lempire de charles quint