CHRONISTOVISION MONDIAL

Les Tudor

A la sortie de la guerre de cent ans, l’Angleterre est très affaiblie et les successions royales sont très disputées. L’Angleterre entre dans une période de troubles et de guerre civile. C’est la guerre des deux roses qui opposent deux familles. La dynastie des Tudor en sortira vainqueur et s’imposera à la tête de l’Angleterre de 1485 à 1603.

 

 

La guerre des Deux Roses

La guerre des deux rosesLa fin de la guerre de cent ans amène en Angleterre une nouvelle guerre, civile celle-là, la guerre des Deux Roses.

La guerre de cent ans bat son plein et en 1453, l’Angleterre est vaincue. Le roi Henri VI a perdu la guerre de cent ans et sombre peu à peu dans la folie.

Deux maisons prétendent à sa succession, les York avec Richard descendant direct d’Edouard III de la lignée des Plantagenets avec pour emblème une rose rouge et les Lancastre famille du roi Henri VI avec comme emblème une rose blanche.

En 1461, le roi Henri VI tombe malade (folie). Richard d’York en profite et combat victorieusement les Lancastre. La famille royale des Lancastre doit fuir en Ecosse. Richard d'York meurt juste avant en 1460. Pour autant, son fils Edouard dépose le roi d’Angleterre Henri VI en 1461 et devient Edouard IV.

Profitant de mésententes au sein du pouvoir royal,  Henri VI revient sur le trône en 1470 avec le soutien du roi de France et du comte de Warwick (faiseur de roi d’Angleterre), ancien soutien de la famille York.

En 1471, Edouard IV revient en Angleterre avec une armée, renverse le roi Henri VI et fait tuer le comte de Warwick. Henri VI meurt assassiné à la tour de Londres.

En 1483, Edouard IV meurt et laisse son trône à son fils Edouard V. Deux mois après, avant son couronnement, son oncle Richard le fait enfermer, le tue ainsi que ses frères puis prend le trône d’Angleterre sous le nom de Richard III (pièce de Shakespeare). Pour certains, son règne est tyrannique, pour d'autres, Richard III est doué de grandes compétences.

La maison des Lancastre veut revenir sur le trône. Le roi Richard III est tué lors de la bataille de Bosworth en 1485 par Henri de Tudor, neveu d’Henri VI.

Henri VII de Tudor devient roi en 1485. Pour mettre fin à la guerre des deux roses, il épouse Elisabeth d’York fille héritière d’Edouard IV. Il inaugure la dynastie des Tudors qui règnera jusqu’en 1603.

 

Henri VIII, roi d’Angleterre rejette le catholicisme pour l’amour d’Anne Boleyn.

Anne boleynHenri VII premier des  Tudor  rétablit l’autorité royale et assainit les finances du pays par une augmentation des impôts. Il mène une politique étrangère très apaisée. Il fait marier en 1501 son fils ainé, Arthur à Catherine d’Aragon, princesse d’Espagne. Un an plus tard, le 2 avril 1502, Arthur meurt à l’âge de 15 ans. Le mariage n’a semble t il pas été consommé, ce qui pousse le roi Henri VII à garder la grosse dot de Catherine et de lui proposer un nouveau mariage avec son autre fils Henri. Après de nombreux recours, le pape consent à accorder la nouvelle union.Henri 8

L’influence anglaise reprend en Ecosse. En 1503, Jacques IV Stuart se marie avec Marguerite Tudor fille d’Henri VII d’Angleterre. L’Ecosse devient alors un territoire d’influence entre l’Angleterre et la France. 

 Le 21 avril 1509, Henri VII meurt. Henri VIII devenu le nouveau roi épouse Catherine d’Aragon le 11 juin 1509. En 1528, Henri VIII tombe fol amoureux d’Anne Boleyn issue de la petite noblesse anglaise. Il veut divorcer de sa femme Catherine d’Aragon.

Le 23 mai 1533,   le mariage est annulé.  Henri VIII et Anne Boleyn se marient en secret et Anne accouche d’une jeune fille le 7 septembre 1533 nommée Elisabeth. Le Pape refuse le divorce. Henri VIII furieux publie en 1534 un acte de suprématie en se proclamant chef de l’Eglise anglaise.

Les biens de l’Eglise catholique sont confisqués et donnés à la noblesse. Les catholiques sont pourchassés et parfois exécutés comme Thomas More. Ce brillant intellectuel et homme politique anglais, ami d'Érasme, désavoue le divorce du Roi et refuse de cautionner la nouvelle autorité religieuse. Il est emprisonné, puis décapité pour traitrise le 6 juillet 1535.

Henri VIII se dispute très souvent avec Anne Boleyn qui refuse de se soumettre à lui. Henri VIII veut obstinément un fils. En 1535, le roi entame une relation avec Margaret Shelton. En 1536, Les deux époux royaux semblent se réconcilier notamment lors de l’inhumation de Catherine d’Aragon. Anne Boleyn est de nouveau enceinte mais elle accouche d’un fils mort né.  Le roi est victime dans le même temps d’un accident de cheval. Il n’en fallait pas plus pour qu’Henri maudisse son mariage contre nature. Anne Boleyn et son frère sont arrêtés pour adultère et inceste. Le 19 mai 1536, Anne  Boleyn est décapitée.

10 jours plus tard, Henri VIII se marie avec Jeanne Seymour qui accouche d’un fils Edouard le 12 octobre 1537.

Au total, Henri VIII se marie 6 fois et a fait exécuter deux de ses épouses.

 

Elisabeth fille d’Anne Boleyn devient l’un des plus grands souverains d’Angleterre.

Après la mort d’Henri VIII en 1547, c’est son fils Edouard VI qui prend le trône. L’anglicanisme est renforcé par une confession de foi de 42 articles.

En 1553, Marie 1ère Tudor fille de Catherine d’Aragon succède à Edouard VI. Fervente catholique, elle persécute les anglicans, ce qui lui vaut le surnom de Marie la sanglante. En 1554, elle épouse son cousin Philippe II d’Espagne.

Lors du règne de Marie Tudor, Elisabeth la fille d’Anne Boleyn,  proche des protestants devient une menace pour le trône, elle est emprisonnée à la tour de Londres en 1554 mais la reine refuse toutefois de la faire exécuter. Par le jeu des alliances, en Ecosse, Marie de Guise devient régente du royaume d’Ecosse en 1554.

En 1558, marie la sanglante meurt. Deux prétendantes au royaume demeurent, la reine Marie Tudor 1ère  reine d’Ecosse et Elisabeth sa cousine. La grande Espagne manœuvre en coulisse et préfère Elisabeth car la reine d’Ecosse a une fille, Marie Stuart  mariée au dauphin de France (François II) en guerre contre l’Espagne. Elisabeth monte sur le trône le 17 novembre 1558. Marie Tudor reine d’Ecosse meurt le même jour. Marie Stuart, catholique devient reine d’Ecosse et complote contre la protestante Elisabeth reine d’Angleterre.Elisabeth 1

Très érudit, parlant couramment le français, l’Italien et l’espagnol, Elisabeth s’impose lentement par son éloquence. Malgré toutes les sollicitations, Elisabeth ne se marrie pas. Elle se consacre totalement à son pays. Elle dira « Je sais que mon corps est celui d'une faible femme, mais j'ai le cœur et l'estomac d'un roi, et d'un roi d'Angleterre ». Protestante, dans la lignée de son père Henri VIII, elle rétablit et renforce l’Eglise anglicane. Elle échappe miraculeusement à de nombreux attentats. Elle persécute les catholiques qui trouvent une protection auprès de Marie Stuart reine d’Ecosse.

En 1584, l’officier et explorateur Walter Raleigh obtient les faveurs de la reine et fonde l’Etat de Virginie en hommage à la reine vierge Elisabeth qui refuse de se marier pour donner toute son âme et son cœur à l’Angleterre.

Après un énième complot, Marie Stuart est arrêtée. Emprisonnée, elleMarie stuart poursuit ses complots. Marie la fait condamner à la décapitation le 8 février 1587.

Philippe II d’Espagne est furieux et ne supporte pas que l’Angleterre devienne protestante. Il lance une grande armada à la conquête de l’Angleterre. A l’époque, l’Espagne est la grande puissance.

En juillet 1588, l’armada espagnole vogue vers l’Angleterre. Elisabeth galvanise le nationalisme anglais, fait libérer les prisonniers enrôlés dans l’armée.  En plein bataille maritime, les bateaux espagnols subissent de lourdes pertes en raison d’une forte tempête. Les navires anglais plus petits manœuvrent plus facilement et coulent les gros vaisseaux espagnols. L’armada est vaincue. La moitié des navires espagnols est coulée.

Durant son règne, Shakespeare écrit ses fameuses pièces et Francis Drake commence la colonisation anglaise sur tous les continents en coulant et en pillant des bateaux espagnols. Elle favorise l’expansion économique de son pays en créant la Bourse de Londres et la Compagnie anglaise des Indes Orientales.

Le 24 mars 1603, la reine meurt.

Ses 44 années sur le trône ont apporté une stabilité bienvenue au royaume et aidé à forger une identité nationale. Elle fut une grande souveraine et permit à l’Angleterre de devenir l’un des plus grandes puissances mondiales quelques siècles plus tard.

×