CHRONISTOVISION MONDIAL

Tamerlan et la dynastie Moghol

Durant le moyen-âge, un prince Turkmène nommé Tamerlan fonde un empire eurasien et sera à l’origine d’une grande dynastie musulmane installée au nord de l’Inde, les Moghols...

L’Inde au moyen-âge

Durant le moyen-âge, l’Inde est menacée puis envahit par les musulmans Arabes et Turkmènes.

Tout d’abord colonisées par des commerçants Arabes, les côtes orientales de l’Inde puis le nord de l’Inde sont envahis au 8ème siècle par les armées musulmanes.

A la même époque, le sud de l’Inde est sous domination des rois Hindous et notamment par la dynastie des Chalukya entre 543 et 757. Il s’ensuit des luttes de pouvoir entre clans. Les Cola s’imposent vers l’an 1000 sous le règne de Rajaraja 1er.

Le centre de l’Inde est gouverné entre 750 et 1197 par les dynasties des Pala et des Kanauj.  Ces dynasties sont finalement vaincues par les envahisseurs musulmans au 13ème siècle.

Vers l’an 1000, le Sultan Turc Mahmud de Ghazni pénètre en Inde avec ses armées mais c’est en 1192 sous l'impulsion d'un chef afghan Mohammed de Ghor que les musulmans s’installent en Inde en fondant le Sultanat de Dehli qui devient totalement indépendant en 1236.

L’Inde est quasi totalement dominée par le sultanat de Dehli. Pour autant, l'Islam ne parviendra pas à pénétrer la majorité d’indiens attachés à leur religion hindous.

Les invasions mongoles sont contenues. En 1336, les Hindous reviennent en force avec le royaume de Vijayanagar qui s’effondre en 1565 face à une coalition de sultans. A partir de 1388, les provinces commencent à s’émanciper de Dehli et se forment en petits sultanats comme le Bengale, le Deccan et le Gujarât.

En 1398, Tamerlan et ses armées prennent Dehli. Cette conquête reste sans lendemain sauf qu’à partir du 16ème  siècle les descendants de Tamerlan fonde l’empire Moghol qui domine l’Inde jusqu'au  18ème  siècle.

 

Tamerlan et les Timurides

Au 14ème siècle en Asie centrale, fermente sur les restes de l’empire mongol, un nouvel empire velléitaire et conquérant mêlant traditions islamistes et mongoles.

Un prince Turkmène, Timur Lang nommé Tamerlan s’impose comme chef de plusieurs tribus. Il s’empare de Samarkand (Ouzbékistan) en 1366 et occupe le Khawaresm en 1370. En 1393, son armée occupe l’Irak et Bagdad. En 1394, il prend la Syrie et triomphe des Ottomans en 1402. Tamerlan fait preuve dans ses conquêtes d’une grande violence. Il fait souvent massacrer les populations qui lui résistent. Son armée parvient même dans le nord de l’Inde en 1399 où il ordonne l’exécution de 100 000 prisonniers indiens. En 1401, il fait décapiter 10 000 habitants à Bagdad qui s’étaient révoltés.

Tamerlan fait de Samarkand une capitale culturelle en réquisitionnant les plus grands savants de l’époque. Au début du 15ème siècle, il règne sur un immense empire.

Pourtant, pas rassasié,  en 1404, il engage une grande armée à la conquête de la Chine. Malheureusement pour lui, il meurt en chemin en 1405.

Ses descendants vont se partager  l’empire sous la dynastie des Timurides. Chah Rock fils de Tamerlan s’impose comme héritier. Il conquiert la Perse mais doit laisser l’Irak. En 1429, il développe les arts et la science comme d’ailleurs son fils qui fait construire des télescopes. La cité de Samarkand est au firmament.

Ses successeurs en lutte interne constante, rencontrent de grosses difficultés à maintenir l’empire. Il s’effondre en 1506 avec le renversement du dernier souverain Timuride.

 

La dynastie Moghol

De 1527 à 1857, une dynastie turco-mongole prend le pouvoir. Cette dynastie musulmane, de culture persane s’arroge une descendance de Gengis Khan et son origine d’Asie centrale. Bâber apparenté à Tamerlan par son père à Gengis Khan par sa mère, fonde cette dynastie Moghol. Issu d’un petit royaume proche de la Perse, il parvient avec son armée à prendre la ville de Samarkand en 1497 puis Kaboul en 1504. Il part en direction de l’Inde qu’il conquiert en partie en 1526.

Il meurt en 1545, son empire se désagrège rapidement mais son petit fils Akbar le Grand ceint la couronne en 1556 et redonne un faste à cet empire Moghol. Il amène la culture indo-islamique à son sommet. Il contrôle un vaste territoire de Kaboul au Bengale de l’est. La liberté religieuse est respectée, les juifs et les chrétiens y vivent paisiblement. Akbar a plus de difficultés pour faire coexister Hindous et musulmans.  La cour abrite de grands érudits et la culture et le raffinement sont très présents. Il meurt en 1605 et son fils et successeur Jahangir s’adonne à l’opium et perd le sens de l’Etat.