CHRONISTOVISION MONDIAL

L’apparition de la vie sur Terre

La vie apparait comme miraculeuse il y a 3,8 milliards d’années...

 

Les millions de météorites ont frappé la Terre durant des millions d’années et ont apporté des éléments permettant la création de la vie. Elle ne va avoir de cesse que de se développer à foison durant des millions d’années et sous toutes les formes.

 

Comme sur Mars à la même époque, l’environnement est favorable à la création de la vie. Une soupe primitive chimique sort du fond des océans et permet  l’émergence et la profusion d’êtres vivants.

StromatolithesDurant cette période appelée Précambrien, il y a 3,8 milliards d’années, soit à peine un milliard d’années après la naissance de la terre, la vie apparait sous forme de microscopiques bactéries unicellulaires, les archaebactéries ou stromatolithes.

Ces stromatolithes sont des sortes de pierres formées par des êtres vivants marins microscopiques appelés cyanobactéries

Ces stromatolithes peuvent vivre dans des conditions extrêmes de température, certaines étant présentes dans des sources chaudes dont les températures sont voisines du point d'ébullition de l'eau et même supérieures. Ces microorganismes créent un monde propice à l'apparition de la vie et à son évolution. L'atmosphère est épaisse et toxique, la faible lumière du  Soleil ne perce toujours pas l'atmosphère chargée en gaz carbonique.

Vers -2,8 milliards d’années, la pluie de météorites cesse définitivement et l’atmosphère devient peu à peu transparent. Les rayons du soleil éclairent le sol terrestre.

La photosynthèse se met en marche et crée une véritable révolution en utilisant le gaz carbonique très présent à l’époque, pour diffuser de l’oxygène dans les océans puis à la surface terrestre pour monter dans l’atmosphère. Les bactéries se nourrissent alors de l’oxygène pour se développer encore davantage.

L’effet de serre diminue, la couche d’ozone se forme et la température chute. Les premières glaciations apparaissent. La rotation de la terre ralentit, elle dure 16 heures. Le ciel devient bleu car cette couleur est le résultat de la diffusion de la lumière solaire par l'atmosphère. Les irruptions volcaniques forment des ilots de terre. Les plaques tectoniques bougent et soudent la multitude d’ilots pour former le premier continent, le Rodinia.

 

Les premières bactéries multicellulaires

La vie résiste à son environnement hostile et se transforme : les cyanobactéries unicellulaires se transforment en  bactéries multicellulaires.

En effet, on a retrouvé au Gabon des fossiles prouvant que des bactéries multicellulaires ont existé il y a 2,1 milliards d’années. Pour des raisons inexpliquées, le niveau d’oxygène aurait fortement grimpé durant cette période pour rechuter ensuite. Ces nouvelles bactéries auraient alors totalement disparu pour renaitre plusieurs millions d’années après.

Il faudra attendre encore 1,5 milliard d’années pour que ces bactéries multicellulaires se multiplient et se métamorphosent en êtres vivants.

 

Terre geleeLa Terre devient complètement glacée

Après 3 milliards d’années de vie isolée, une glaciation gigantesque de la terre survient il y a 660 millions d’années.

La terre forme une boule de neige, la glaciation recouvre la totalité de la surface terrestre. La température moyenne chute à -50 degrés. Ce refroidissement provient de plusieurs facteurs:

  • d’une orbite terrestre exceptionnellement très éloignée du soleil,
  • d’un niveau de CO2 faible consommé par les bactéries unicellulaires qui empêche la chaleur de se maintenir sur terre.
  • de la blancheur des glaces réfléchissant davantage les rayons solaires.

Cette  glaciation dure 25 millions d’années, la vie est menacée d’extinction.

Quelques bactéries  enfouies dans des grottes survivent et mutent génétiquement en modifiant leur ADN pour pouvoir se régénérer.

Tout à coup, le continent unique commence à bouger comme si la Terre voulait survivre. Les plaques tectoniques s’entrechoquent et provoquent de gigantesques irruptions volcaniques dégageant d’énormes quantités de gaz carbonique.

Le réchauffement planétaire débute et dure de 1 à 2 millions d’années. La glaciation est terminée, la fonte des glaces régénère les océans, la vie connait une totale révolution. Les mutations bactériennes  qui ont permis la survie de la vie, génèrent de nouvelles bactéries multicellulaires. Les cellules s’associent pour coopérer, formant des organismes qui se complexifient et se spécialisent.

 

La reproduction sexuée

Il y a  625 millions d’années la vie pluricellulaire réapparait. Grâce à l’abondance d’oxygène, elle s’étend dans les océans très chauds (70 degrés) sous forme d’éponges ou d’algues. Ces premiers organismes se développent au fond des océans générant au fil du temps le zooplancton.

 

Une nouvelle révolution : la reproduction sexuée il y a 600 millions d’années.

Très vite à l’échelle planétaire, une nouvelle révolution apparait : la reproduction sexuée. Différente de la multiplication végétative ou de la simple division de bactérie, cette nouvelle forme de reproduction favorise la diversification des formes de vie. Elle implique un inconvénient majeur, l’apparition de la mort. Les bactéries asexuées se développent et meurent seulement de par leur environnement, contrairement à nous qui vieillissons et mourrons dans un environnement inchangé.

 

Le Précambrien s’éteint et laisse place à l’ère primaire de -550 à -250 millions d’années.

Les premiers poissons il y a 400 millions d’années.

Au fond de l’océan, les premières bactéries se sont développées, ont grossi et au fil des millions d’années  se transforment en éponges, petits mollusques et encore plusieurs années après, en petits poissons.

 

Le fond des océans est tapissé de végétaux et d’animaux microscopiques. Pour des raisons inexpliquées mais certainement du à une chute de météorites, une extinction de masse se produit il y a 550 millions d’années.

TrilobitesPuis à après chaque extinction de masse, la vie se régénère et explose. Dans les océans, de nombreuses espèces se dotent de coquilles et de carapaces. Les premières formes de squelettes apparaissent. Il se développe des invertébrés, des vertébrés et les premiers prédateurs.

Il y a 505 millions d’années, profitant du développement de la couche d’ozone protectrice des rayons du soleil, des algues  s’implantent hors de l’eau. Ces végétaux se transforment sur le sol et modifient l’altération et l’érosion de la surface des continents. PikaiasLes sols terrestres se couvrent de végétaux. En même temps, dans les océans naissent les premiers vertébrés (squelettes) puis les espèces de trilobites.

Les premiers poissons comme les pikaias sorte de poissons cuirassés se développent en mer puis les premiers requins. La couche d’ozone se forme durant cette période.

 

 

Les animaux conquièrent les terres il y a 375 millions d’années.

TetrapodesAttirées par les sols terrestres pour échapper peut-être aux prédateurs marins, des poissons deviennent amphibiens et commencent à pondre leurs œufs sur les rivages. Ce sont les Tétrapodes. Bientôt, leurs membres se transforment pour mieux mouvoir sur le sol et conquérir les terres. C’est l’époque du Dévonien. Le sol est recouvert de mousses et de fougères. Certaines plantes font plus de 30 mètres de hauteur.

Au carbonifère (-360 à -300 millions d'années), les insectes et les araignées apparaissent en même temps que la flore primitive  (plantes à graines) il y a 350 millions d’années. Ces animaux sont gigantesques. Ils sont de 10 à 1000 fois plus gros qu’aujourd’hui. Des libellules font 1 mètre de long et des scorpions sont aussi grands que des loups.

Les grandes forêts plantées d’immenses conifères peuplent abondamment le seul continent, la Pangée. Ces arbres propagent dans l'atmosphère toujours plus d’oxygène. L’air devient enfin respirable comme aujourd’hui.

L’immense continent, la Pangée est cernée par un océan appelé la Téthys. Les amphibiens sont devenus des reptiles comme les premières tortues qui pondent leurs œufs sur les plages depuis 286 millions d’années.

 

La grande extinction

A la fin de l’ère primaire, il y a 250 millions d’années au Permien (-290 à-250 millions d’années), pour des raisons encore inexpliquées (l’impact d’une gigantesque météorite est privilégié), la quasi totalité des espèces vivantes disparait rapidement. Seules quelques espèces enfouies dans le sol parviennent à survivre. Les grands végétaux disparaissent. On retrouvera la décomposition de ces grands végétaux sous forme de charbon exploitable aujourd’hui.

Dans les océans, la température monte en flèche et fait mourir tous les trilobites. Des algues roses se forment, la température terrestre est en moyenne de 40 degrés. Des éruptions volcaniques durent 500 000 ans et des pluies acides succèdent à des grandes périodes de sécheresse. Puis au fil des millénaires, les éruptions et les pluies acides cessent et la végétation réapparait.

De nouvelles formes de vie apparaissent et domineront les autres espèces terrestres, les dinosaures.