CHRONISTOVISION MONDIAL

La sédentarisation

Il y a 12 000 ans, la fin de la glaciation offre aux Hommes de nouvelles opportunités de développement. Une nouvelle ère commence, celle de l'agriculture, de l'élevage et de la sédentarisation.

Fin de la glaciation de Würm il y a 12 000 ans

Wurm

Le réchauffement climatique repousse les glaciations vers les pôles. En France, les steppes froides sont remplacées par les forêts tempérées de chênes, de noisetiers et de tilleuls dans lesquelles vivent les sangliers, les cerfs et les aurochs. Le niveau de la mer de 100 mètres plus bas qu'aujourd'hui commence à remonter.

Le réchauffement climatique  bouleverse les modes de vie. Le mammouth a disparu et pour chasser les cerfs et autres bovidés, l'homme invente l'arc.

Deux périodes vont alors se succéder : le Mésolithique de -10 000 à -6000 ans puis le Néolithique de  -6000 ans à -3200 ans.

Entre le Moyen-Orient  et l'Europe, il y un décalage de plusieurs siècles. C'est le temps qu'il faut pour que des habitants du Moyen-Orient propagent leurs savoir-faire en Europe aux grés des migrations humaines ou des échanges.

 

Le Mésolithique (-10 000 à -6 000 ans)

Située entre le paléolithique et le néolithique, cette période correspond aux premiers cas de  sédentarisation des  groupes d’humains et des premiers usages de l'agriculture et de l'élevage dans un mode de vie largement concentré sur la chasse, la pèche et la cueillette.

La terre compte alors environ 10 millions d’habitants. En France, la population  ne dépasse pas 75 000 individus au début du Mésolithique.

Mesolithique

Durant cette période, le Moyen-Orient connait un climat doux et propice au développement de vallées luxuriantes. De vastes territoires se couvrent de graminées et de céréales. Des troupeaux sauvages de moutons et de chèvres broutent dans les prés. Les individus n’ont plus la nécessité de se déplacer pour s’alimenter. Par observation et tentatives, les habitants de cette région commencent à semer de l'orge, du blé, du seigle et des lentilles. La pratique de l’élevage de chèvres, moutons, porcs et taureaux se répand. Souvent, les populations se regroupent près de certains oasis, observent la nature et par crainte de se déplacer sous la menace de voleurs et brigands, construisent des villages entourées de palissades. Ils sèment des graines autour de leurs habitations, et domestiquent chèvres et moutons, c’est le début de la sédentarisation.

Ce territoire de l'actuel Syrie, Israël et Jordanie est aussi à cette époque  un carrefour commercial  et de migrations humaines entre l'Asie, l'Afrique et l'Europe. Les échanges se multiplient. Les villages grossissent.

Il faut attendre  plusieurs siècles pour que l'agriculture et l'élevage se propagent en Asie, en Europe et en Amérique.

La sédentarisation favorise les techniques comme par exemple, les premières interventions chirurgicales (trépanation -10 000 ans) ou des murs de pierre érigés avec du mortier.

C’est aussi durant cette période que le chat est domestiqué pour chasser les rongeurs qui prolifèrent dans les premiers stocks de céréales.

C’est la fin de l’art pariétal, l’homme crée dans les villages des poteries et peint des galets.

Les premières formes de sédentarisation datent de - 9 400 ans, découvertes à Jéricho en Palestine. On retrouve d'autres villages datant du 8 et du 7ème  millénaire en Irak et en Anatolie (Turquie et Syrie). Ces villages concentrent  en moyenne un millier d’habitants.

On a retrouvé aussi en Amérique du nord près de la côte atlantique, des villages datant de la même époque. En Amérique du sud, des tribus nomades parviennent à descendre jusqu’à la terre de feu.

Il faut attendre quelques siècles pour voir émerger dans l'ouest français les premiers villages souvent proches des rivières. Les habitants naviguent sur les cours d’eau, pèchent dans des pirogues en utilisant filets, hameçons et harpons.

La nourriture se compose de viande (aurochs, chevaux, élans, sangliers, cervidés, moutons, petits mammifères et oiseaux), de mollusques et coquillages, de poisson d'eau douce et de mer. La cuisson se fait sur des pierres chaudes ou à l'étouffée. De cette époque datent les premières traces de séchage, et probablement de fumage de la viande et du poisson, pour pouvoir les stocker. Fruits et graines sauvages sont aussi au menu.

Les sépultures regroupent parfois plusieurs individus. Des premiers tumulus apparaissent. Les tombes sont construites pour recevoir plusieurs corps, enterrés simultanément ou successivement, en position allongée ou fléchie, accompagnés d'ocre rouge, de bois de cerf, de parures faites de coquillages ou de dents, et d'outils.

En France, durant cette période, la steppe recule au profit d’immenses forêts et de larges fleuves. Les français appelés Aziliens ont peu évolué par rapport aux Magdaléniens.

Les habitats, huttes en plein air, abris sous roche, sont constitués d'assemblage de peaux, de pieux, de branches et de pierres.

 

Le Néolithique débute  6000 ans avant notre ère.

L’utilisation de la pierre polie remplace le silex. L’économie de production repose désormais sur l’agriculture, l’élevage et le commerce qui s'est largement développé au Moyen-Orient.

Cette période est la dernière phase de la Préhistoire. Bientôt l'homme en inventant l'écriture racontera son histoire.

L’homme se sédentarise de plus en plus. Cette nouvelle économie apparait plus tôt au Moyen-Orient dès le 6ème millénaire dans le croissant fertile puis gagne l’Europe au 4ème millénaire avant l'an 0.

Au Proche Orient, les pluies se raréfient, les populations se concentrent dans le croissant fertile où les fleuves irriguent les terres dans un environnement luxuriant sous un climat plus doux qu'aujourd'hui : la Mésopotamie entre l’Euphrate et le tigre, la Palestine avec le Jourdain et en Egypte avec le Nil.

En Asie aussi, les fleuves Indus en Inde et yang Tse en Chine attirent de nombreuses migrations humaines.

Dans ces régions, l’homme trouve facilement de nombreuses espèces à apprivoiser comme les moutons ou les chèvres. Les graines de blés, d’orge et de figues par exemple qu’il plante, poussent facilement favorisées par une température plus tempérée qu’aujourd’hui et la proximité des fleuves irriguent abondamment les terres. Le Proche Orient est aussi un carrefour des grandes migrations humaines entre l’Asie et l’Afrique favorisant les échanges de savoir ce qui est moins le cas dans d’autres régions comme en Amérique et en Europe.

C’est à cette époque que le cheval très présent en Eurasie est apprivoisé et son élevage accentue le développement des travaux agricoles. En Amérique, le cheval avait mystérieusement totalement disparu à la fin de la dernière glaciation.

Neolithique

Les villages se structurent et vers -4000 ans (date supposée de création par Dieu de l’univers selon la bible), des cités Etats se construisent comme à Sumer en Mésopotamie et aussi en Egypte et à Troie en Anatolie. Au même moment, c’est la première construction du site de Stonehenge et les Antilles sont pour la première fois colonisées par l’homme.

Suite au réchauffement climatique, le Sahara, d’un paysage de savane se transforme en désert entre  -6500 à -4000 ans isolant les sociétés de l’Afrique centrale qui vont peu évoluer durant des millénaires (pas d’écriture). C’est aussi le début de la culture du vin.

A partir de -5000 ans, l'Europe voit arriver des migrations humaines venues du Proche Orient : deux principaux courants caractérisés par les peintures sur les poteries : Le rubané à la culture danubienne (poteries avec des spirales) et le cardial davantage méditerranéen (poteries avec un coquillage). Ces migrants propagent leurs savoir-faire en agriculture et en élevage. Les populations autochtones de cueilleurs-chasseurs disparaissent au profit de ces migrants plus évolués techniquement.

Rubane

La population française a fortement augmenté et compte désormais environ 500 000 individus.

 

De l'union de ces autochtones et des migrants émergera l'ère du mégalithisme.

Dans la France du sud, l’habitat se concentre dans de petites maisons et dans le nord, les hommes logent dans de grandes huttent en bois. En France, les Magdaléniens ont totalement disparu.

La construction des cités-Etats marque la fin de la Préhistoire avec très bientôt l’invention de l’écriture.

C’est le début de l’âge des métaux avec l’usage du cuivre découvert dans la vallée de l’Indus vers -3 500 ans.

Après l'âge de la pierre polie, c'est donc l'âge des métaux qui débute, même s'il n'y a pas eu succession directe, l’usage des deux étant très courant.