CHRONISTOVISION MONDIAL

Alexandre le Grand

A la fin du 4ème siècle avant notre ère, un jeune prince Macédonien du nom d'Alexandre va conquérir le monde...

L’ascension au pouvoir d’Alexandre

La Macédoine située au nord de la Grèce est peuplée de paysans et par le un dialecte particulier qui les éloignent du monde grec. Elle est gouvernée par un chef entourée d’une aristocratie militaire. Au 6ème siècle avant JC, elle devient un Etat uni.

AlexandreLes macédoniens louvoient entre Sparte et Athènes durant la guerre du Péloponnèse. La Macédoine devient une puissance militaire sous Archélaos qui développe aussi une cour d’artistes.

En -360, les macédoniens entrent en guerre contre Athènes. Ils sont vaincus et Athènes impose un nouveau chef, Philippe II. Mal leur en a pris, Philippe II, chef militaire de génie, se proclame roi et commence à conquérir le territoire grec.

A Athènes, le politicien Démosthène harangue la foule pour repousser les barbares de macédoniens. Athènes entre en guerre contre la Macédoine.  Profitant de la faiblesse des cités grecques fatiguées de la guerre du Péloponnèse, les phalanges macédoniennes remportent de grandes victoires. En -338, Philippe II et Alexandre battent les hoplites athéniens lors de la bataille de Chéronée.

Philippe II unifie la Grèce et la Macédoine. Il projette d’entrer en guerre contre les Perses.

Né en -356, fils de Philippe II et élève d’Aristote, Alexandre est un homme impétueux et fin tacticien. Son père Philippe II se remarie en -337.

En -336, alors que Philippe II entre dans le théâtre de Vergina pour célébrer ses victoires et les noces de sa fille, il est assassiné par l’un de ses officiers, Pausanias, peut-être sous l’intrigue de sa femme Olympias, voire d’Alexandre.

Les tribus Thraces veulent en profiter et pénètrent en territoire macédonien. Alexandre parvient à les mater. Sa victoire lui donne une renommée lui permettant d’assoir son autorité.

 

Les campagnes d’Alexandre III dit le Grand.

A la mort de son père il prend la succession et doit réprimer des révoltes de plusieurs cités grecques soutenues financièrement par le roi perse Darius III. L’armée d’Alexandre détruit la cité de Thèbes en -335 et fait massacrer la population.

Alexandre est à la tête d’une armée composée de 40 000 phalangistes et de 4000 cavaliers. Sa soif de conquête le pousse à envahir la Perse.

L’armée d’Alexandre avance. Elle combat en mai -334 victorieusement à Granique puis prend la cité de Milet. Fin -334, Alexandre s’empare de la Pamphylie et de la Pisidie.

Le 1er novembre -333, l’armée d’Alexandre fait face à la grande armée du roi Perse Darius III, 120 000 Perses contre 30 000 Grecs.

Grand stratège et s’appuyant sur des combattants phalangistes et cavaliers très organisés et bien armés, Alexandre parvient à vaincre la grande armée Perse. Darius III est en fuite.

En -332, l’armée d’Alexandre prend la Phénicie et pénètre en Egypte. Alexandre se fait proclamer pharaon et fonde la cité d’Alexandrie.

Le roi Perse a reconstitué une armée. Darius III affronte Alexandre dans la bataille de Gaugamèles le 1er octobre -331. Les Perses sont à nouveau vaincus. Darius fuit dans les montagnes. Il est tué par ses soldats qui livrent son corps à Alexandre. Le roi Macédonien fait tuer ses soldats perses et inhume Darius à Persépolis avec les honneurs royaux.

En -331, Alexandre entre à Babylone et se fait proclamer roi d’Asie. Il rêve d’unifier et de libérer tous les peuples d’Asie.

Dans le même temps, Antipatros resté à Athènes comme gouverneur du royaume combat victorieusement Sparte en rébellion. Il s’oppose à la mère d’Alexandre Olympias.

Alexandre a des tendances mégalomaniaques et ses officiers commencent à douter de lui. Parménion et son fils,  Philotas sont jugés et exécutés pour complot. En 328, à l’occasion d’un banquet très arrosé, Alexandre ivre tue son frère de sang Cleitos.

L’armée d’Alexandre avance en Bactriane (actuelle Afghanistan). Alexandre épouse en -327 une jeune princesse, Roxane et impose à ses officiers d’épouser des femmes de la région afin d’unifier l’Europe et l’Asie.

Contre l’avis de ses officiers, Alexandre lance son armée vers l’Inde. En juillet -326, il affronte à Hidaspe le roi Indien Poros à la tête d’une armée de 60 000 hommes et de deux cents éléphants. Alexandre gagne la bataille  mai subit des pertes importantes, 4 000 hommes et son fidèle cheval Bucéphale.

Il poursuit son avancée vers la vallée de l’Indus mais rencontre des difficultés à imposer des règles et un semblant de démocratie  dans un pays empreint à la culture des castes.

Ses soldats se lassent du périple et veulent revenir  auprès de leurs familles. Des débuts de mutineries incitent Alexandre à rebrousser chemin en -325.

En -324, son amant Hephaistion meurt, Alexandre s’abandonne à l’alcool. Il revient en Iran pendant que sa flotte longe le golf persique. En -323, Alexandre meurt à Babylone suite à de fortes fièvres ou à un empoisonnement selon certains historiens. Il transmet son sceau à Perdiccas, un de ses généraux.

Le corps sera inhumé à Alexandrie en -280. Alexandre le Grand est considéré comme l’un des plus grands stratèges de tous les temps. Il servira de modèle à Hannibal, César, Gengis Khan et Napoléon.

Conquete alexandre

 

Une succession difficile, la période des Diadoques…

A la mort d’Alexandre, aucun héritier n’est vraiment désigné. C’est la période des Diadoques.

Perdiccas qui a reçu le seau d’Alexandre tente de régner jusqu’à ce que le jeune fils du défunt, Alexandre IV soit en âge de régner. Perdiccas se fait assassiner. Les diadoques (généraux d’Alexandre) propagent la culture hellénistique dans tout l’empire. Ils fondent des dynasties mais leurs descendants, les épigones se déchirent et ne les perdurent pas. Pourtant, à Babylone, Séleucos 1er fonde sa dynastie qu’il étend à la Syrie et même jusqu’en Inde. Il fonde sa capitale à Antioche. La dynastie perdure jusqu’aux guerres avec les romains. En -64, Pompée, consul romain, détrône le dernier Séleucide.

En Egypte, Ptolémée fonde sa dynastie en -305. Il fait construire le musée et la bibliothèque d’Alexandrie. Son petit fils fait ériger le phare d’Alexandrie vers -221. Cléopâtre sera la dernière représentante des Ptolémée.

En Macédoine, C’est le second fils de Philippe II qui hérite du royaume. Alexandre IV fait valoir ses droits au royaume. En -321, c’est Antipatros de la dynastie des Argéades (origine de la Macédoine) qui prend le pouvoir. Il meurt en -319 et choisit Polyperchon comme successeur. Cassandre fils Antipatros conteste ce choix et s’allie à Antigonos 1er fondateur d’un royaume d’Asie et descendants de diadoques d’Alexandre. Ils détrônent Polyperchon et se rapprochent de Philippe III et son épouse Eurydice. Polyperchon se joint à la mère d’Alexandre Olympias pour tuer le couple royal.

En -317, Olympias et Polyperchon deviennent régents d’Alexandre IV. En -316, Cassandre fait exécuter Olympias, chasse Polyperchon et capture Alexandre IV et sa mère Roxane et les fait tuer en -310. Il écarte Antigonos et remporte une victoire à Ipsos pour devenir roi de Macédoine. Son épouse Thessaloniké est assassinée par le fils d’Antipatros.

En -294, une paix est conclue entre les successeurs d’Alexandre. L’empire est divisé entre Antigonos maitre de l’Asie, Cassandre roi de Macédoine de Grèce, Lysimaque roi de la Thrace, Ptolémée pharaon d’Egypte, Séleucos en Mésopotamie. La dynastie de Cassandre s’éteint en -297, peu après la mort de Cassandre.

Les descendants d’Antigonos reprennent le pouvoir en Macédoine. Ils repoussent les celtes et entrent en guerre contre la puissance romaine. En -215, Philippe V de Macédoine s’allie au Carthaginois Hannibal mais il est vaincu par les romains. Son fils Persée est capturé par les romains en -168 après plusieurs défaites. La Macédoine devient une province romaine.

Diadoques 1