CHRONISTOVISION MONDIAL

La guerre des Gaules

Carthage vaincue, Rome se tourne alors vers la Gaule et sa prolifique production agricole avec un esprit de vengeance en mémoire d'un certain Brennus...

Peuples gaulois 1La Gaule avant la conquête romaine

La société gauloise est plutôt bien organisée. La Gaule comprend une mosaïque de petits Etats. Une soixantaine de peuplent coexistent dont les principaux sont les Vénètes, les Eduens, les Pictons, les Carnutes, les Santons,…

La société gauloise repose sur 3 catégories d’individus : l’aristocratie guerrière regroupant généralement les meilleurs guerriers, les hommes libres, artisans et paysans devenant des guerriers en cas de conflit puis les esclaves souvent les vaincus des conflits.

Cette classification sera reproduite par tous les régimes monarchiques d’Europe.

Les villages gaulois grandissent et forment des agglomérations ouvertes puis fortifiées à partir du 2ème siècle avant JC. Par exemple, la capitale des Eduens, Bibracte compte environ 10 000 habitants.

La Gaule est un territoire agricole très performant. La Gaule est défrichée par des paysans qui cultivent des céréales et des légumineuses. Ils produisent aussi du vin et de l’huile d’olive. La France d’aujourd’hui est plus boisée qu’à l’époque gauloise. Les Gaulois sont aussi de grands inventeurs avec l’usage d’un soc en fer, des meules rotatives pour moudre le grain.

Les Gaulois commercent avec les Romains et les Grecs. Ils exportent des produits agricoles, des fourrures et métaux. L’art de l’orfèvrerie  leur est reconnu.

Les échanges entre les Gaulois et les Romains sont parfois houleux. Les premiers ont souvent des comportements versatiles et ils leur arrivent d’user de la force pour imposer une négociation.

Les Romains attendent le moment propice pour mater une fois pour toute ces Gaulois turbulents.

 

Les débuts de la conquête romaine en Gaule.

En -192, l’armée romain écrase et massacre le peuple Gaulois des Boïens installés en Gaule Cisalpine (nord de l’Italie) qui avaient soutenu l’armée Carthaginoise lors des guerres puniques.

Plus tard, la cité phocéenne proche des Romains ne cesse d’être harcelée par la tribu gauloise des Salyens. En -125, Les notables de Massalia demandent l’aide des Romains qui débarquent et massacrent les Gaulois.

L’armée romaine occupe la  Gaule Cisalpine. En -121, le chef gaulois des Eduens demande de l’aide aux Romains pour mater un autre peuple Gaulois, les Arvernes (futurs auvergnats). La République romaine profite de cet appel pour prendre pied en Gaule. L’armée romaine écrase les Arvernes et en profitent pour fonder leur première colonie vers Narbonne leur offrant un passage dans le sud de la France entre l’Ibérie et l’Italie, chemin emprunté  par le carthaginois Hannibal et ses éléphants un siècle plus tôt. Le sud de la Gaule appelée la Narbonnaise devient une province romaine.Carte pictes commerce 1

Dans le même temps, des germains, les Cimbres et les Teutons s’installent dans la Gaule Cisalpine. Leur puissance guerrière surprend des Romains terrorisés notamment lors d’une bataille à Orange. C’est la déroute avant que le Consul Caius Marius avec ses légions parvient à les vaincre près d’Aix-en-Provence.

En -80, un certain gaulois nommé Celtill  est élu le Vergobret (magistrat suprême) du peuple Arverne. Alors que la gouvernance gauloise repose sur un gouvernement aristocratique, Celtill veut instaurer une royauté. Les nobles et les druides s’y opposent, l’arrêtent, le jugent et le condamnent à mort. Il est brulé sur un bucher. Son fils hérite de ses biens, un certain Vercingétorix.

A Rome, en -79, le dictateur Sylla démissionne et meurt. En -60, Un Triumvirat, Pompée, Crassus et César deviennent Consuls  de Rome. Ils se partagent les provinces et César hérite de la Gaule. De nature autoritaire, il veut mettre de l’ordre dans une Gaule morcelée.

En -61, les Helvètes veulent migrer dans la région du Saintonge. Ils ne supportent plus l’hiver rude et le harcèlement des germains. Leur Chef Orgétorix décide de conduire 350 000 comparses dans la Saintonge. Orgétorix meurt après avoir été arrêté par ses partisans pour complot d’instaurer une royauté comme Celtillos. Pourtant les Helvètes partent vers la terre promise. Ils doivent traverser un territoire tenu par les Romains et César refuse.

En -58, à   la tête de cavaliers Eduens alliés aux Romains et de légion romaine, César attaque la colonne de migrants Helvètes du côté de Bibracte (actuelle ville d’Autun). C’est un massacre, les deux tiers des hommes, femmes et enfants sont tués.

En -57, Les Vénètes installés dans la Bretagne actuelle se rebellent contre des Romains de plus en plus oppressants. César envoie ses troupes qui écrasent les Gaulois. La population Vénètes est mise en esclavage. La Bretagne est soumise à Rome.

Quelques tribus celtiques situées à l’ouest comme les Pictes fuient l’invasion Romaine et partent dans les iles britanniques où se maintiendra la culture celtique jusqu’à nos jours.

César repart à Rome en -53 car le consul Crassus vient d’être tué dans une campagne militaire contre les Parthes.

 

La guerre entre Vercingétorix et César

1011194 la conquete des gaules 58 54 avant j c 3Un certain Vercingétorix veut profiter du retour à Rome de César pour bouter les Romains hors de la Gaule.

Vercingetorix 1

En -58, Vercingétorix a 22 ans, il entre dans l’armée romaine de César en tant que chef de cavalier de gaulois Arvernes au service des Romains. A l’époque, il était courant que des aristocrates gaulois servent les Romains afin d’apprendre l’art de la guerre et en vertu d’accord passé.

De retour chez lui, Vercingétorix souhaite devenir roi des Arvernes à l’image de la tentative de son père Celtillos. Les Gaulois se méfient et chassent le jeune ambitieux.

C’est à cette période que César entreprend une guerre des Gaules qui va durer 6 ans.  Il repousse les Germains dirigés par Arioviste au-delà du Rhin. Il affronte victorieusement en -57, les Belges Gaulois puis en -56, les Vénètes.

La Gaule est quasi soumise. Cependant, à partir de -53, la rébellion pointe son nez. La haine de l’occupant romain est forte.

 

César repart à Rome pour régler la succession  du consul Crassus. César et Pompée se disputent la place de 1er Consul.

César éloigné en Gaule, les Sénateurs nomme Pompée 1er Consul qui s’est aussi rapproché des Patriciens et même des Optimates. Les Sénateurs pensent aussi que Pompée garantira la République.

Durant l’hiver -53, suite à l’exécution d’un chef gaulois, des commerçants romains sont assassinés par des Gaulois à Orléans. Vercingétorix observe le mouvement de révolte monté. Il veut en profiter et prend la tête des guerriers Arvernes après avoir rallié avec lui quelques comparses. Il envoie des ambassadeurs dans toute la Gaule pour rallier tous les Gaulois mécontents et prêts à bouter le romain hors de la Gaule. Vercingétorix parvient à agrandir son armée et commence à massacrer quelques romains habitants la Gaule et pratique la politique de la Terre brûlée. L’ampleur de la menace rappelle César à revenir en Gaule au début de l’année -52.

La politique de la terre brulée commence à fonctionner. L’armée romaine n’obtient plus assez de nourriture pour les soldats et leurs chevaux. 

En avril -52, l’armée romaine part en direction de la ville d’Avaricum (Bourges) pour se ravitailler. Vercingétorix la devance et demande aux habitants de bruler leur stock de nourriture. Ils refusent arguant que leur muraille infranchissable bloquera les romains. L’armée romaine fait le siège de la ville et parvient un mois plus tard à franchir les murailles de la ville. Les soldats romains massacrent la population et s’emparent des stocks.

 

 

En mai -52, les Gaulois battent les Romains à Gergovie.

Vercingétorix se réfugie dans l’oppidum de Gergovie avec ses partisans. César est à ses trousses. Elle est composée de soldats romains et de Gaulois Eduens alliés à César. Il lance une offensive sur l’oppidum mais les Gaulois résistent  et la repousse. Les Eduens changent de camp et se rallient  au chef Gaulois. L’armée romaine se retire. La victoire des Gaulois est totale mais provisoire.

Bataille d alesia

 

En juillet -52 Vercingétorix est vaincu à Alésia

Le chef Gaulois a regroupé ses forces, 80 000 hommes environ. César avec ses 10 légions et 50 000 soldats se retire vers les sud. Vercingétorix, trop confiant, lance ses cavaliers attaquer l’armée romaine. Seulement, bien organisée, l’armée romaine repousse l’attaque. Les Gaulois sont défaits et se réfugient dans l’oppidum d’Alésia. César ordonne d’en faire le siège. Il fait creuser d’énormes tranchées, construire des palissades. Le blocus fonctionne. Au bout de plusieurs mois, les vivres se raréfient, la famine gagne la cité.Cesar vainqueur

Le conseil de chef avec l’accord de Vercingétorix décide de livrer à César les plus faibles, femmes, enfants, vieillards. Le consul romain les fait repousser violemment vers l’oppidum qui reste fermer. Cette population civile errant entre les deux places fortes est jour après jour massacrée par les soldats romains. C’est un carnage. Il n’y aura aucun survivant.

Les renforts gaulois arrivent et harcèlent les lignes extérieures romaines. Des cavaliers gaulois sortent d’Alésia et se ruent sur l’armée romaine mais ils s’empalent sur les pieux en bois et tombent dans les fossés. César demande à des cavaliers germains alliés de foncer sur les renforts gaulois. Ces derniers sont défaits.

Le 26 septembre -52, les Gaulois sont vaincus, Vercingétorix est livré à César par ses comparses. Les soldats romains amènent le chef gaulois devant César. Les soldats Gaulois jettent leurs armes.  Des milliers de Gaulois finissent en esclaves. César fait enfermer le chef Gaulois durant 6 ans dans les prisons de Rome. Vercingétorix meurt étrangler en -46  après une exposition devant la foule de Rome lors du triomphe de César.

La Gaule est totalement soumise à Rome.

×