CHRONISTOVISION MONDIAL

Le premier empereur de Chine

La Chine devient un empire unifié au 3ème siècle avant notre ère...

Les premières civilisations chinoises

Bien que la Chine ait été occupée par l’homme il y a très longtemps, les premières civilisations sont assez récentes comparativement à d’autres pays.

L’homo Erectus s’est installé en Chine vers -600 000 ans (homme de Pékin). Plus tard vers -60 000 ans, l’homo sapiens est passé par la Chine pour s’installer en Amérique en traversant le détroit de Béring.

A partir du néolithique, des éleveurs et cultivateurs s’installent près des fleuves. Un 1er Etat se créé à la fin du 3ème millénaire. Selon la mythologie chinoise, cet Etat est gouverné par 3 sages, Yao, Shun et Yu. Ils sont à l’origine du développement de la civilisation et Yu aurait fondé la dynastie des Xia (-2070/-1570).

A partir de l’âge du bronze, sous la dynastie Shang (-1570/-1050), le souverain devient l’envoyé du ciel qui doit gouverner entouré d’un clergé. Des cités fortifiées sont construites. L’élevage du ver à soie, les chariots à roues et la charrue sont inventés. Les Shang inventent aussi une écriture pictographique de 3000 caractères, précurseur de la calligraphie.

 

La dynastie des Zhou (-1050/-256)

Sous la dynastie des Shang, les Zhou gouvernent un petit royaume à l’ouest de la Chine. Vers -1050, les Zhous s’emparent du pouvoir et règnent par le biais de vassaux établis sur un vaste territoire. C’est le début de la féodalité chinoise.  Les seigneurs du royaume sont inféodés à un empereur, souverain du droit divin. Ces seigneurs locaux disposent d’une autonomie de pouvoir  et se font souvent la guerre. La dynastie prend fin vers -256 pour laisser place à la place à la dynastie des Han.

 

Les religions en Chine antique

La pensée chinoise se caractérise par une harmonie universelle entre la Terre, le ciel et les hommes. Le cosmos est une organisation structurée gouvernée par un ou plusieurs dieux. L’empereur est l’intermédiaire et le mandataire des cieux ainsi que le garant de l’ordre cosmique et religieux.

Le taoïsme se développe au 6ème siècle avant JC sous la férule de Lao-Tseu. L’origine de la création provient de deux forces opposées et complémentaires le yin et le yang. Le taoïsme prône le retrait du monde des humains et le retour à la nature.

Le confucianisme apparait au 5ème siècle avec le philosophe chinois Confucius (-551/-479). Il prône la modestie, le culte des ancêtres et la famille. Il contredit le taoïsme par le non retrait du monde. Il s’impose comme religion d’Etat au 2ème siècle avant JC.

 Les siècles suivants, le bouddhisme et le shintoïsme (mélange de polythéisme et d’animisme) arrivent au moyen-âge du Japon et parvient à  imprégner certains territoires chinois.

Avant le 3ème siècle avant JC, la Chine est divisée en 7 Etats féodaux qui se font la guerre.

Dans le même temps, en Inde, en -274, l’empereur Açoka unifie le pays. Bouddhiste, il respecte les traduitions hindouistes. Après sa mort, le pays retombe dans des divisions féodales jusqu’à la conquète anglaise du 19ème siècle.Dynastie des quin

 

 

La dynastie des Qin (-221/-206)

En -247, Qin Shi Huang accède au trône du royaume des Quin à l’âge de 12 ans. Les Qin sont situés à l’ouest et en limite du Tibet. En -230, il entreprend de conquérir les 6 autres royaumes.

Il y parvient en - 221. L’empire de Chine est fondé.

Il applique un système centralisé divisé en province gouverné par des administrateurs collecteurs d’impôts. La langue, l’écriture, la monnaie, les poids sont standardisés.

Afin d’empêcher les tribus nomades mongoles d’envahir le pays, le peuple est forcé de construire un mur sur la frontière du nord. Des milliers d’ouvriers meurent. Ce sont les premières pierres de la Grande Muraille. Elle a mesuré jusqu’à 3000 kms de long.

Il persécute les disciples de Confucius et de Lao Tseu partisans du régime antérieur.

En -210, l’empereur meurt. Il est inhumé dans un immense mausolée en compagnie de milliers de statues en terre cuite aux traits individualisés (armée de terre cuite de 7000 soldats).

En -206, la dynastie des Qin s’éteint après un soulèvement général annonciateur de la dynastie des Han.

 

 

 

 

 La chine des hanLa dynastie des Han (-206/220)

Après la mort du 1er empereur de Chine, un paysan rebelle, Liu Bang parvient à prendre le pouvoir sous le nom de Gaozu.  Il protège l’empire des incursions de tribus nomades comme les Xiongnu.

En -141, l’un de ses successeurs Wudi parvient à repousser ces tribus nomades plus à l’ouest et provoque indirectement les premières migrations des peuples des steppes dans l’est de l’Europe.

 La Chine conquiert le Turkestan et l’Afghanistan. A l’occasion de recrutement de soldats dans l’ouest de l’Asie, une voie commerciale est créée avec le Proche Orient puis l’Europe, la route de la soie. Wudi réforme l’administration en la divisent en ministère départementaux avec la formation de dignitaires. Cette organisation perdura jusqu’au 20ème siècle. Le confucianisme s’impose et repose sur le lien père fils et sur le principe du yin et du yang inspiré du mouvement de l’univers.

Après le mort de Wudi, s’oppose son successeur et la famille impériale. Les luttes de succession durent jusqu’au 1er siècle. Le clan des généraux acquièrent de l’autonomie contre le clan de l’impératrice. Une période trouble s’amorce à la fin du 2ème siècle avec la révolte des turbans jaunes et les guerres entre les généraux.

En 220, le dernier roi des Han abdique et laisse une Chine divisée en petits royaumes jusqu’au 6ème siècle.

×