CHRONISTOVISION MONDIAL

Les guerres Puniques entre Rome et Carthage

L’ascension de Rome nuit à la toute puissante Carthage. La guerre est inévitable pour l’hégémonie sur la Méditerranée…

La cité de Carthage est fondée en -814 par des colons Phéniciens. Au 5ème siècle avant JC, c’est le dieu Baal et la déesse Tanit qui sont vénérés. Selon certains récits, des sacrifices d’êtres humains voire d’enfants sont pratiqués. La cité s’étend et compte jusqu’à 700 000 habitants vivant dans des immeubles de 5 étages. Son architecture est futuriste avec un port circulaire et une muraille de 30 km de long entourant la ville.

Carthage ville

Les Romains ont conquis toute la péninsule. Son influence grandit en Méditerranée.  Des comptoirs commerciaux romains s’implantent sur les côtes africaines et orientales. Carthage n’apprécie pas cette concurrence. Inévitablement, la guerre éclate entre les deux grandes puissances de l’époque.

 

La 1ère guerre punique

La prospérité de Carthage l’amène à se doter d’une flotte maritime militaire puissante pour lutter contre les pirates. Les Carthaginois commercent avec les Etrusques et les Romains et sont souvent en conflit avec les Grecs notamment en raison de la Sicile. Chacune des deux puissances veut exploiter à son profit les richesses de l’ile.

En -264, une flotte romaine débarque à Messine. Les Romains s’imposent sur la partie est de l’ile et commencent à construire une flotte de100  quinquérèmes. Des batailles ont lieu sur l’ile de la Sicile entre les carthaginois du général Hamilcar Barca et l’armée romaine. Les romains finissent par l’emporter et dirigent leur force sur la cité de Carthage.

De -256 à -254, les armées s’affrontent et c’est un désastre pour les Romains. Les éléphants de guerre des Carthaginois ont  décimé les fantassins Romains. De -254 à -243, une guerre de position oppose les deux belligérants. Les conflits sont meurtriers et les deux puissances comment à s’épuiser, les pertes sont importantes.

En -243, le Sénat romain oblige les grandes familles à prêter de l’argent pour construire plus de 200 quinquérèmes. Au large des iles Egates, la flotte carthaginoise de 120 navires est anéantie. HamilcarL’armée carthaginoise présente  en Sicile sans ravitaillement est obligée de négocier la paix avec les Romains. Les deux parties sont épuisées par les guerres et s’accordent pour en finir. En -241, la paix est conclue. Les Romains annexent la Sicile, la Corse et la Sardaigne et imposent leur puissance militaire en Méditerranée.

Carthage est ruinée et ne peut pas payer les mercenaires. Des révoltes ont lieu. C’est la guerre des Mercenaires. L’envie d’une revanche contre les Romains est ressentie fortement chez les Carthaginois.

Le général Hamilcar Barca est rappelé à Carthage et met fin aux révoltes. . Il fonde la dynastie des Barcides mais le pouvoir reste entre les mains des sénateurs Carthaginois.

Contre la volonté du Sénat, à partir de -236, il prend la tête d’une expédition militaire composée de mercenaires en Hispanie. En 8 ans, il parvient à établir un vaste territoire carthaginois doté de ressources importantes, minerais notamment. En -228, Hamilcar est tué par des guerriers ibères lors du siège de la ville d’Héliké.

Son gendre Hasdrubal lui succède avec l’aide de son fils Hannibal. Hasdrubal installe un véritable royaume en Hispanie avec pour capitale Carthagène. En -226, il conclue un pacte avec les Romains occupés par une guerre contre les Ligures. Vers -226, L’armée romaine soumet les celtes Ligures et la Gaule cisalpine devient une province romaine.

Carthage et son excroissance en Hispanie disposent alors d’une armée puissante, près de 100 000 hommes, 10 000 cavaliers et 400 éléphants de guerre.

En -221, Hasdrubal est assassiné par un esclave gaulois qui se venge de son seigneur tué par le chef Carthaginois. L’armée et le peuple carthaginois soutiennent alors Hannibal. Le sénat suit.

L’heure de la revanche a sonné. Hannibal veut venger la défaite de son père.

Guerre punique

 

 

La 2ème guerre punique

800px mommsen p265Hannibal soumet toute l’Hispanie afin de garantir qu’il dispose d’une base militaire solide. En -219, il assiège la cité de Sagonte alliée à Rome. Les Romains envoient des émissaires pour trouver une solution mais Hannibal ne les reçoit pas. Il cherche un prétexte pour entrer en guerre contre les Romains. La ville de Sagonte se rend après plusieurs mois de siège. La cité est rasée. Rome décide d’entrer en guerre.

En -218, la 2ème guerre punique commence. Hannibal part d’Hispanie avec 100 000 hommes et 37 éléphants en direction du nord de l’Italie. L’armée carthaginoise se bat avec des Ibères des Pyrénées et perd quelques milliers de soldats. Sur le parcours logeant la côte d’azur, Hannibal pense trouver quelques alliés chez les Gaulois.  Parfois, certains facilitent le passage de ces milliers d’hommes, d’autres les harcèlent. Les Gaulois Insubres se joignent à Hannibal et soulèvent la Gaule Cisalpine contre les Romains. En face, le général Cornélius Scipion est obligé d’envoyer une légion pour mater ces gaulois.

Hannibal franchit les Alpes avec beaucoup de difficultés. De nombreux soldats meurent ainsi que les éléphants de combat frappés par la maladie.

Le 25 décembre -218, les deux armées se rencontrent à Trébie. L’armée d’Hannibal écrase les Romains. Le 21 juin 217, l’armée carthaginoise pénètre en Etrurie et affronte une nouvelle fois les légions romaines prés du lac Trasimène. Fin stratège, Hannibal domine l’armée romaine. Des milliers de Romains sont tués ou prisonniers.

Pendant ce temps, le général romain Cornelius Scipion débarque avec quelques légions en Hispanie et détruit les réserves d’Hannibal.

Hannibal contourne Rome et poursuit sa conquête vers le sud de l’Italie ravageant les villes et villages. La panique commence à gagner les Romains. Le 2 août 216, les romains ont monté une grande armée, 86 000 hommes et affronte l’armée d’Hannibal à Cannes comptant 50 000 soldats. L’habileté d’Hannibal déjoue les rapports de force. L’armée romaine est vaincue. L’ampleur de la défaite conduit le Sénat romain à enrôler des esclaves dans les légions restantes à Rome.

Au printemps -215, Hannibal parvient à s’allier à Philippe V de Macédoine, ennemi de Rome. Philipe V tente de débarquer avec une armée mais il échoue, la flotte romaine  le repousse. Les légions romaines en garnison en Illyrie menace le roi Macédonien. C’est un échec pour Hannibal.

ArchimedeEn Italie, c’est une guerre de position qui s’installe, les armées romaines résistant vaillamment aux assauts carthaginois.

En -214 en Sicile, la ville de Syracuse bascule du côté carthaginois. Au printemps -213, le consul romain Marcellus assiège la cité. Le mathématicien Archimède participe à la défense de la cité en utilisant des machines à lancer et des miroirs, il sera tué par un soldat romain. En -212, la cité tombe aux mains des Romains.

Les cités de Capoue et de Tarente basculent du côté Carthaginois. Les Romains procèdent habilement à une guérilla et refusent le combat frontal des deux armées. Bloquée dans le sud de l’Italie, Hannibal lance une diversion en envoyant sur Rome sa cavalerie mais faute de machines de siège, la capitale est imprenable. Hannibal a besoin de ravitaillement et conduit son armée plus au sud à Crotone. Pendant ce temps, l’armée romaine envahit la cité de Tarente en 211 et Capoue en 209. La répression est brutale, les Habitants sont soit massacrés soit mis en esclavage.

A Rome, le fils de Cornelius Scipion, Scipion l’Africain devient proconsul et part avec plusieurs légions à l’assaut de Carthagène.  La cité est prise en -209. Il libère les prisonniers Ibères qui deviennent ses alliés. Scipion veut bloquer des renforts carthaginois, 60 000 hommes, menés par le frère d’Hannibal, Hasdrubal. L’affrontement a lieu en -208 et malgré de nombreuses pertes, Hasdrubal parvient à atteindre la Gaule. Les Carthaginois privilégient la voie terrestre car la flotte romaine domine toujours la Méditerranée.

Au printemps -207, Hasdrubal arrive au nord de l’Italie et s’apprête à rejoindre son frère Hannibal remonté vers le nord. A Rome, le consul Claudius Néron forme une armée d’élites et affronte Hasdrubal à la bataille de Métaure. Tout se joue là. Les Carthaginois sont vaincus et Hasdrubal est décapité.

En -206, Scipion l’Africain débarque en Afrique et parvient à soudoyer les Numides alliés aux Carthaginois.  De retour à Cadix, Scipion bat l’armée carthaginoise commandée par Magon. Ce dernier parvient à embarquer avec 12 000 hommes pour la ville de Gènes qu’il prend. Magon veut soulever les Gaulois contre les Romains mais ces derniers se méfient de la répression romaine.

En -203, Magon affronte l’armée romaine et est blessé par une flèche. Vaincu, il revient à Carthage avec quelques soldats pour contrer l’avancée de Scipion menaçant Carthage.

En 204, Scipion et deux légions débarquent prés de Carthage. Le Sénat carthaginois tente de négocier une paix. Hannibal revient à Carthage et rejoint l’armée de Magon. Scipion et Hannibal s’affronte à la bataille de Zama en -202. Les romains sont inférieurs en nombre mais ils bénéficient des alliés numides. Les Carthaginois ont vaincus. Carthage capitule et doit payer un tribut exorbitant.

Bien que défait, Hannibal reste au pouvoir durant quelques années et redonne à Carthage un peu de prospérités. En opposition avec  l’oligarchie Carthaginoise, Hannibal est fragilisé. Les romains en profitent pour demander la reddition d’Hannibal. Avant d’être livré par les siens, Hannibal fuit et se réfugie en Bithynie (Anatolie du nord). Menacé d’être expatrié à Rome, il se suicide  en - 183.

 

La 3ème guerre punique

Au milieu du 2ème siècle, Rome a imposé sa puissance militaire et politique sur toute la Méditerranée. Son alliance avec le roi numide Massinissa lui permet de neutraliser toute velléité venant d’Afrique du nord.

Carthage est de son côté une puissance totalement affaiblie et dénuée de forces militaires. Elle apparait donc isolée sans allié. Pourtant, elle redécouvre la prospérité au fil des années grâce au commerce et à l’agriculture. Massinissa convoite les territoires Carthaginois et entame à partir de -153 des expéditions militaires. Rome n’intervient évidement pas observant avec plaisir son allié affaiblir son ennemi de toujours Carthage. Cette dernière acculée est obligée de répondre militairement, elle mobilise ses troupes. Caton l’ancien, écrivain et politicien romain plébéien part avec des ambassadeurs à Carthage. De retour à Rome, il clame que Carthage est toujours une menace pour Rome.

En -150, Massinissa et son armée numide envahit le territoire carthaginois. Sans prévenir Rome, Carthage envoie une armée de 30 000 soldats mais elle est vaincue. Carthage  a violé le traité de paix avec Rome stipulant qu’elle ne devait plus intervenir militairement sans son accord. Le Sénat romain mené par Caton l’ancien s’apprête à mater Carthage. Cette dernière envoie des ambassadeurs à Rome pour acter sa soumission mais le Sénat veut en finir définitivement avec Carthage.

La 3ème guerre punique est déclenchée en -149. Elle dure 3 ans car la résistance carthaginoise étonne les généraux romains.  Pour autant, les Romains écrasent l’ennemi et  Carthage est rasée. La population est massacrée. Son sol est recouvert de sel pour que rien ne repousse.

Fin de carthage

Plus tard, des milliers de colons romains s’installeront dans l’ancienne cité redonnant du prestige à la nouvelle cité qui deviendra la capitale de la province romaine d’Afrique du nord sous l’empire.

Carthage

 

 La conquête de l’Orient par les Romains

Elle commence avant la 3ème guerre punique. C’est la 2ème guerre macédonienne. Pour mémoire, la 1ère guerre macédonienne avait opposé les Romains à Philippe V de Macédoine qui avait soutenu Hannibal.

En -201, le Sénat romain déclare la guerre à Philippe V de Macédoine. Ce dernier s’était mis à dos toute la Grèce après de nombreux conflits. Rome prend prétexte de sauver la Grèce et envoie plusieurs légions et quelques cavaliers numides à la bataille de Cynocéphale en -197. Le sort de la bataille est indécis mais les Romains parviennent à vaincre les Macédoniens. Rome proclame la Grèce libre mais son influence grandit dans la région.

En -191, Antiochos III de l’empire Séleucide décide de chasser les Romains de la Grèce et engage une armée  affronter les romains au Thermopyles et en -190 à la bataille de Magnésie. Antiochos III est vaincu.

En -172, une 3ème guerre macédonienne est déclenchée par Rome pour mater une rébellion des Macédoniens menée par le fils de Philippe V, Persée. L’armée romaine est victorieuse et découpe la Macédoine en plusieurs petits Etats sous influence romaine.

En -150, le fils de Persée, Andriscus  provoque aussi une énième rébellion mais en vain. Il est capturé puis mis à mort. Cette fois, Rome décide d’installer des légions romaines et la Macédoine devient une province romaine.