CHRONISTOVISION MONDIAL

La dynastie des Capétiens

La dynastie carolingienne s’est éteinte dans un 10ème  siècle sombre et marqué par des prédictions de fin du monde des millénaristes. A contrario, le 11ème siècle voit une renaissance des pensées. L’espérance renait. De grands travaux sont entrepris, des Eglises se construisent. C’est le début de l’art Roman. Des édifices en pierre remplacent des vieilles bâtisses construites souvent en bois.

 

Raoul, roi de France désigné par l’aristocratie.

Depuis le 30 juin 922 et l’évincement de Charles III dit le simple du trône de France par les grands du royaume, la dynastie carolingienne vacille. Robert 1er de la dynastie des Robertiens lui succède puis Raoul après la mort de Robert à la bataille de Soissons en juin 923. Hugues le Grand fils de Robert 1er a refusé le trône par crainte de perdre ses terres.

Le 13 juillet 923, Raoul désigné par la noblesse est sacré à l’abbaye de Soissons.

En 925, les fougueux Normands installés en Normandie, deviennent hostiles et commencent à ravager les campagnes de la Francie occidentale. Raoul monte une grande armée et parvient mater les hommes du nord. En 930, le duc de Normandie, Rollon meurt et laisse sa place à son fils, Guillaume longue épée. Raoul obtient son allégeance en échange du Cotentin. En 935, Raoul parvient à repousser temporairement les Magyars pénétrés en Bourgogne et en Champagne.

Le 15 janvier 936, le roi Raoul meurt de maladie à Auxerre. N’ayant pas d’héritier en âge de lui succéder, on va chercher un carolingien, Louis IV d’outremer, fils de Charles III le Simple et neveu du roi de Wessex, Athelstan considéré comme le premier roi d’Angleterre.

Athelstan est le petit fils d’Alfred le grand, fils lui même d’Athelwulf et petit fils du roi Egbert.

 

Louis IV et le renouveau Carolingien.

Louis IV dit d’outremer car il s’est réfugié avec sa mère en Angleterre lors de la chute de son père Charles III. Hugues le Grand, prince de Neustrie et fils de robert 1er aurait pu prendre le trône mais préfère désigner Louis IV encore jeune, il n’a que 15 ans. Hugues le Grand père du futur Hugues Capet devient alors le régent du royaume. Le 25 juillet  936, le roi accorde le titre de Duc des Francs à Hugues le Grand, c'est-à-dire second après le roi, lui donnant ainsi la primauté sur les autres grands du royaume. 

Pourtant au fil du temps, le jeune roi veut s’émanciper de la tutelle du Duc des Francs. Les Robertiens sont puissants dans le royaume, ce qui exaspère le jeune roi. En 940, Louis IV soulève une armée pour mater l’influence d’Hugues le Grand mais ce dernier s’allie au duc de Normandie et bat l’armée royale à Reims. En 945, le roi de la Francie est capturé par des Normands puis relâché contre la ville de Laon.

L’hégémonie d’Hugues le  Grand sur la Francie occidentale exaspère l’empereur Otton 1er  de la Francie Orientale.  En 946, Otton Ier et Conrad III de Bourgogne lèvent une armée qui s’allie à Louis IV contre Hugues le Grand. En 947, Hugues le Grand est excommunié et pourtant, ses soldats dévastent toujours des régions entières sans que le roi de France réagisse.

A partir de 949, le roi reprend des territoires mais vers 951, il tombe gravement malade puis meurt le 10 décembre 954 de tuberculose. Son fils Lothaire lui succède.

 

Lothaire et Louis V les derniers rois carolingiens.

Il gouverne avec l’influence forte d’Hugues le Grand jusqu’à la mort de ce dernier en 956.

En 977, des conflits apparaissent entre Lothaire et l’empereur de Germanie Otton II pour des histoires d’héritage et de succession de Comté. En août 978, les deux fils d’Hugues le Grand s’allient au roi de France contre Otton II. Aix la Chapelle est prise. En représailles, Otton II ravage les régions de Reims, Soissons et Laon. Lothaire fuit à Paris poursuivi par les troupes d’Otton II.

Le 30 novembre 978, L’armée d’Hugues Capet fait face à l’armée germanique qui préfère rebrousser chemin. En 979, Lothaire désigne comme successeur son fils Louis V.

En 980, Lothaire tente un rapprochement avec Otton II contre la défiance des Robertiens. En 984, lorsqu’Otton II meurt, son fils Otton III pense lui succéder sauf que le roi de Bavière Henri le Querelleur lui conteste le titre. Lothaire a des vues sur la Lotharingie. Il s’allie dans un premier avec Henri le Querelleur puis avec Otton III.

En définitive, en 985, il conquiert seul la Lotharingie. Le 2 mars 986, il meurt subitement. Son fils Louis V  dit le Fainéant lui succède.

Louis V est le dernier roi carolingien. Le 21 mai 987, il meurt subitement d’une chute de cheval lors d’une chasse. Sans héritier, les grands du royaume se réunissent et choisissent Hugues Capet nouveau roi de France  le 3 juin 987.

 

Hughes capetEn 987, Hugues Capet en finit avec la dynastie carolingienne.

Après la mort de Louis V, l’archevêque de Reims réunit les grands du royaume   pour désigner un nouveau roi. L’oncle du défunt roi, Charles de Lorraine est écarté au profit du Robertien, Hugues Capet, fils d’Hugues le Grand. On doit le surnom « le Capet » en raison d’une cape de Saint Martin de Tours que porte le roi.

La France est à cette époque en plein féodalité. 90% du territoire est détenu par la noblesse et le roi de France ne règne que sur une petite partie de la France.

Le 3 juillet 987, Hugues Capet est sacré dans la cathédrale de Noyon. Son fils Robert est sacré successeur du roi le 25 décembre 987 à Orléans. Une nouvelle dynastie s’installe à la tête de la France.

En 990, le comte de Rennes, Conan le Tort prend la ville de Nantes avec son armée sans résistance.

Le Comte d’Anjou, Foulques Nerra est furieux et craint qu’une coalition entre Conan, le comte de Blois et de Chartres prenne en mâchoire son Comté. Hugues Capet demande à Foulques Nerra d’intervenir et de chasser cet usurpateur.  La bataille  a lieu le 27 juin 992 dans la commune de Conquereuil entre Rennes et Nantes. La bataille est brutale, de nombreux morts jonchent le sol quand Conan est tué. Les Bretons sont vaincus.

Le 24 octobre 996, le roi de France meurt de la variole. Son fils, Robert II dit le Pieux lui succède.

800px le royaume des francs sous hugues capet fr 1

 

Robert dit le Pieux, pas si pieux que çà.

Allié avec le duché de Normandie et le Comté d’Anjou, Robert parvient à reconquérir le duché de la Bourgogne en 1003.  On dit de lui qu’il est chaste et très pieux comme son surnom en témoigne. Pourtant, Robert connait des déboires conjugaux très nombreux. En 992, il répudie sa femme Suzanne bien plus âgée que lui et en 996, il s’éprend de Berthe de Bourgogne. Il veut l’épouser  mais l’Eglise refuse en raison d’un cousinage entre les deux amants. Des évêques complaisants procèdent toutefois  à leur mariage mais le Pape Sylvestre II condamne cette union et leur inflige 7 années de pénitences.

En 1003, il repousse Berthe et épouse une jeune femme âgée de 17 ans, Constance d’Arles.

En 1022, il met fin à une hérésie près d’Orléans. Quelques paysans rejettent les  sacrements de l’Eglise. Soupçonnés d’être des adeptes de Satan, ils sont rapidement arrêtés puis condamnés au bucher. C’est le début d’une longue série de massacres repris deux siècles plus tard par l’Inquisition.

Le 20 juillet 1031, Robert meurt de maladie. Henri 1er son fils, lui succède.

Map france 1030 fr 1

 

Henri 1er le batailleur

Henri avait le 27 mais 1027 déjà été sacré roi de France en attendant la mort de son père. En 1035, il devient le tuteur du futur Guillaume de Normandie.

En 1047, Robert le Magnifique, le père de Guillaume de Normandie meurt en Terre Sainte. Les seigneurs de Normandie contestent l’accession  de Guillaume au Duché de Normandie. Les troupes royales matent la rébellion  et Guillaume prend le Duché de Normandie. Pourtant, ils s’opposent très rapidement, le jeune Guillaume est ambitieux ce qui inquiète le roi de France. La  guerre est déclarée et Guillaume bat l’armée royale en 1054 et en 1058.

Henri est un piètre stratège, il perd la Bourgogne.

Le 19 mai 1051, il épouse Anne de Kiev, fille du grand duc de Russie Iaroslav le Sage.

Voyant la fin arrivée, Henri veut assurer sa succession en faisant couronner  l’ainé de ses fils Philippe le 23 mai 1959 âgé de 7 ans.

Le 4 août 1060, Henri 1er meurt, Philippe 1er lui succède. Jusqu’à 1967, c’est sa mère, son oncle, le comte de Flandre Baudouin V  et l’archevêque de Reims qui assure la régence.

Philippe agrandit son domaine royal en payant ou par la force. Il développe l’administration et vend les charges ecclésiastiques pour s’approprier des richesses  provoquant les foudres des réformateurs grégoriens.