CHRONISTOVISION MONDIAL

Dagobert et les derniers rois Mérovingiens

La dynastie mérovingienne ne résistera pas à la montée en puissance des Maires du Palais et d’un certain Charles Martel...

Le bon roi Dagobert

DagobertLe roi Clotaire II meurt en 629, son fils, un certain Dagobert déjà roi d’Austrasie depuis 623, devient roi. En 632, il fait tuer son frère, Charibert et ses descendants pour bien affirmer son pouvoir. L’arrière petit fils de Clovis, Dagobert installe sa cour à Paris.

Grand chef politique, il conclut un traité d’amitié avec l’empereur romain d’Orient Héraclius. Il soumet en 637 les Gascons puis en 638 les Bretons. Il s’entoure de grands conseillers et sa cour est l’une des plus prisée d’Europe. A la cour, un certain Pépin de Landen est déjà maire du palais.  Il est l’arrière grand-père de Charles Martel.

Dagobert s’est étroitement  lié à l’Eglise. Il impose le repos dominical et la participation aux messes. Il ordonne des dons à l’Eglise permettant ainsi l’édification de notre abbaye comme plus tard celle de Noirmoutier en 667.

Dagobert est bien installé à la tête d’un grand royaume unifié. Il meurt le 19 janvier 639. Il est inhumé à la basilique de Saint Denis. Ses successeurs en feront de même.

Son royaume est partagé entre ses deux fils, l’Austrasie pour Sigebert III et la Neustrie-Burgondie pour Clovis II déjà placé sous la régence d’un maire du palais. Ces derniers vont peu à peu prendre davantage de place dans l’autorité royale.

Vers 650, en Vendée, Philbert fonde le monastère de Noirmoutier puis Luçon et Saint Michel en l’Herm.

 

 

La montée en puissance des Maires du Palais.

Carte france debut charles martel 714Les Maires du Palais sont des sortes d’intendants qui veillent à l’approvisionnement et à la sécurité de la cour. Le premier qui a eu une certaine importance est Pépin de Landen né en 580 et mort en 640. Il est issu d’une riche famille de propriétaires terriens. Il assiste Clotaire II et le roi Dagobert.

Les successeurs de Dagobert se sont entredéchirés entre la Neustrie et l’Austrasie. L’appellation « rois fainéants ne correspond pas à une réalité si on compare cette période avec une autre. Elle provient certainement des guerres stériles entre les deux royaumes et souvent mener par les maires du  Palais, les rois restant en retrait. C’est aussi en raison de l’avènement d’une nouvelle dynastie, les carolingiens, heureuse de disqualifier leur prédécesseurs.

En 687, le petit-fils de Pépin de Landen, Pépin II de Herstal, maire du Palais d’Austrasie tente d’apaiser les tensions. Il prend la tête d’une armée et affronte l’armée de Thierry III, roi de la Neustrie. Ce dernier est vaincu et s’enfuit. Pépin II au lieu de le faire tuer, l’accueille et le convainc de prendre à sa cour un de ses fidèles comme maire du palais.

Pépin II épouse Plectrude mais en coulisse, il est épris de la belle Alphaïde avec laquelle il a un fils appelé Charles né en 690.  Vers 715, après la mort de mari, Pépin II, Plectrude se méfie de Charles et le fait emprisonner. Cependant, les nobles refusent de se soumettre à une femme et des révoltes apparaissent dans les provinces. Charles s’évade et rejoint l’Austrasie en révolte. Il parvient à prendre la tête des insurgés et se lance dans une guerre contre la Neustrie. Charles gagne la guerre et devient Maire du palais de la Neustrie et de l’Austrasie. Légitimiste, il met sur le trône le fils de Thierry III, Clotaire IV.

En fait, c’est Charles dit Martel (il prend des décisions qui assomme comme un marteau) qui gouverne. Après la mort de Clotaire IV, Charles Martel installe son frère Chilpéric II sur le trône.

 

Le 25 octobre 732, Charles Martel repousse les Arabes après une victoire à Vouillé près de Poitiers.

Charles martelA partir de 720, un nouvel ennemi menace le royaume. Les musulmans envahissent la Septimanie (Languedoc actuel). Narbonne est tombé. En 721, la cité de Toulouse est pillée. La même année, Chilpéric meurt. On sort Thierry IV d’un monastère pour l’introniser comme roi. En 724, la cité de Carcassonne est prise par les Sarrazins qui poursuivent leurs conquêtes. Autun tombe en 725.

En 732, des renforts musulmans arrivent, plusieurs milliers de soldats traversent les Pyrénées et rejoignent l’armée en poste à Toulouse. Ils foncent vers la ville de Bordeaux, écrasent les Francs menés par le duc d’Aquitaine Eudes et pillent la cité. Ils massacrent les habitants et se préparent à gagner Tours pour détruire le sanctuaire de Saint Martin.

Les Francs s’unissent face au danger et monte une armée menée par Charles Martel. Les francs avancent à la rencontre des Sarrasins et le 25 octobre 732, l’affrontement a lieu à Vouillé près de Poitiers. Très vite, les assauts des cavaliers arabes échouent et leur chef Abd-el-Rahman est tué. Les Sarrasins fuient. La victoire est totale. Charles Martel est glorifié comme le sauveur de toute l’Europe chrétienne.

Charles Martel en profite pour annexer l’Aquitaine indépendante et le sud de la France. Il chasse les musulmans de la Provence.

Charles Martel meurt le 22 octobre 741. Toujours maire du palais, le royaume est partagé entre ses 4 fils : l’Austrasie pour Carloman et la Neustrie, la Bourgogne pour Pépin le bref et quelques territoires isolés pour Grifon un fils batard. Les rois Mérovingiens existent toujours mais n’ont plus aucun pouvoir.

 

Royaumefrancpepinlebref741768La fin des rois Mérovingiens

Les nobles des royaumes n’acceptent pas l’hégémonie des Maires du palais et certains se révoltent avec à leur tête Grifon. Pépin le Bref et Carloman écrasent les insurgés à Loches et à Bourges dans un bain de sang et Grifon est emprisonné ainsi que sa mère. En 743, afin d’étouffer toute révolte, ils vont chercher dans un monastère Childéric III peut-être le fils de Thierry IV pour l’installer sur le trône mais sans pouvoir.

En 747, Carloman se destine à la vie monastique et laisse Pépin le Bref seul au pouvoir. Ce dernier envoie des ambassadeurs auprès du Pape pour s’assurer son soutien s’il se fait proclamer roi. Le Pape Zacharie l’adoube, heureux de bénéficier de son soutien. Childéric III est remplacé dans un monastère et Pépin le Bref réunit les grands du royaume à Soissons en 750.

 

En fin d’année 751, Pépin le Bref se fait désigner roi des Francs. Il a l’appui de l’Eglise surtout que son père Charles Martel avait encouragé l’évangélisation de la Germanie avec Boniface, un moine anglais. Ce dernier avec 55 compagnons est au Pays Bas pour vanter les mérites de la chrétienté mais malheureusement pour lui, les Germains préfèrent le dieu Thor. Boniface et ses compagnons sont massacrés.

En 753, les Lombards envahissent Rome, le pape Etienne II se réfugie  en Francie où il obtient le soutien de Pépin le Bref.

Le Pape Etienne II  sacre Pépin et ses fils le 28 juillet 754 à Saint Denis. Cette cérémonie celle l’alliance entre l’Eglise et la monarchie Franque et créé une dynastie. Ainsi tout retour en arrière est impossible. D’ailleurs, Childéric III meurt en 755, c’est la fin des rois mérovingiens.

En 755 et 756, Pépin le Bref part en guerre contre les Lombards .Il les soumet et offre à la papauté des territoires formant les premiers Etats pontificaux.

Pépin le Bref a deux fils avec son épouse Berthe au grand pied, Carloman et Charles né le 1er avril 742, le futur Carolus Magnus dit Charlemagne.

×