CHRONISTOVISION MONDIAL

Les invasions Vikings et Magyars

Dès la fin du 8ème siècle et sur plus d’un siècle, les Vikings débarquent sur les côtes anglaises et françaises, pillent les villages et massacrent les populations...

Les premiers raids Vikings sur les côtes françaises

En 820, l’Ile de Noirmoutier est attaquée et en 843, la cathédrale de Nantes est incendiée. Les Vikings débarquent en force sur les côtes françaises, pillent et massacrent avant d’exiger un tribut ou des terres pour s’installer.

Viking ships raid 1024x837Les Vikings rassemblent l’ensemble des scandinaves formant une certaine unité entre la Norvège, la Suède et le Danemark. Les Vikings vivent en petite communauté gouvernée par un Jarls ou un roi. La société comprend trois groupes, la noblesse, Jarls ou rois, les hommes libres et les esclaves. Les Vikings sont pécheurs, paysans ou propriétaires terriens. Ils sont aussi très doués pour l’artisanat d’objet en bois ou en métaux. Ils construisent des bateaux rapides et solides nommés Drakkars. Ils ont le fond plat permettant d’accoster sur n’importe quel rivage.

A l’époque des premières expéditions,  les villages Vikings devenaient des petites villes.

Les causes de ces expéditions sont multiples, l’expansion démographique, des guerres intestines entre Vikings, des réseaux commerciaux envenimés ou des réactions épidermiques à une christianisation forcée. La principale cause tient certainement au facteur sociologique qui veut que tout viking mort en combattant les armes à la main entrera au Walhalla (paradis) L’accumulation de richesse (terres, bijoux, métaux précieux) est un facteur nécessaire à l’ascension sociale.

Les premières expéditions ont lieu plutôt à l’est  comme en 753 prés de Saint Pétersbourg où se fonde une première colonie.

Le 8 juin 793, plusieurs drakkars accostent sur les côtes du royaume de Northumbrie au nord de l’Angleterre. Les Vikings massacrent la population, pillent et détruisent les églises. L’épisode violent est raconté dans toute l’Angleterre et même à la cour royale de Charlemagne.

Une 2ème expédition violente a lieu dans le nord de l’Irlande en 795 puis sur les côtes de l’ile de Noirmoutier en 799. Charlemagne met en alerte plusieurs bateaux de gardes le long des côtes vendéennes. Cette mesure ne sera pas reconduite après sa mort. Quelques expéditions vikings descendent jusqu’au sud de l’Espagne puis pénètrent en Méditerranée s’adonnant à des raids sur les côtes.

 

Les Vikings s’installent en Angleterre

A l’époque, l’Angleterre est divisée en 7 royaumes : Wessex, Sussex, Essex, Kent, Mercie, East Anglia et Northumbrie. A partir du 5ème siècle, des Germains sont arrivés sur les côtes anglaises. Les Celtes Bretons les avaient appelés pour combattre les Pictes venus d’Ecosse après le départ des Romains. Cependant au fil des années, les différents saxons : Angles, Jutes et Saxons s’installent définitivement en Angleterre. Ils repoussent les Bretons au Pays de Galles ou en Irlande et les Pictes en Ecosse. Quelques Bretons arrivent et s’installent dans la future Bretagne française.

L’Angleterre est aussi christianisation. Après le légendaire Saint Patrick qui aurait évangélisé l’Irlande au 5ème siècle, la christianisation des Anglo-saxons débute au 6ème siècle avec le missionnaire Augustin de Canterbury en 597. En 627, La Grande Bretagne passe au christianisme avec la conversion du roi d’Ewin anglo-saxon

Pour mettre fin aux raids meurtriers, les rois anglais accordent tributs et terres. Un traité de paix avec les Danois est signé en 871. Les Vikings commencent à s’installer vers  la fin du 9ème siècle en Angleterre et fondent autour de la ville de York un royaume Danois recouvrant la Northumbrie et le East Anglia. Malheureusement, les Vikings  ne respectent pas le traité de paix et recommencent à guerroyer.

Le roi d’Angleterre Alfred le Grand de Wessex les bat à Eddington en 879 et reprend la ville de Londres en 886. Ses successeurs continuent de repousser les Danois et y parviennent en 937 malgré la coalition des Danois, des Gallois et des Ecossais.

Le royaume Danois en Angleterre est anéanti en 954 mais les Vikings Danois continuent à piller les côtes anglaises. Le roi d’Angleterre Ethelred II leur verse un tribut pour en finir.

Le souverain Danois Sven 1er ne s’en contente pas, en vengeant le massacre de colons Danois, il contraint le roi anglais à l’exil. Le fils de Sven, Knud le Grand parvient même au trône d’Angleterre après la bataille d’Assandun en 1016. Il épouse Emma de Normandie, veuve d’Ethelred II et se convertit au christianisme. Knud règne sur un vaste empire de l’Angleterre au Danemark en passant par la Norvège et les côtes d’Allemagne du nord.

 

La France est au bord du chaos

A partir du 9ème siècle, des peuples venus du nord, Danois, Norvégiens ou suédois débarquent sur les côtes françaises et ravagent les villages et les monastères. Ces guerriers venus du nord pillent déjà depuis une cinquantaine d’années l’Angleterre et l’Irlande.

Embarqués sur des drakkars, ils longent les côtes puis pénètrent les terres par les fleuves. En 843, la ville de Nantes est pillée et la cathédrale est incendiée. L’évêque Gohar est assassiné et sa tète est tranchée comme le faisaient les guerriers celtes pour effrayer leurs ennemis. Quelques jours après, l’ile de Noirmoutier est une nouvelle fois dévastée, puis les villes de Bordeaux et de Toulouse.

En 820 puis en 835, les Vikings ou plutôt les Normands (appellation française)  reviennent à Noirmoutier et incendient l’abbaye.

En 839, les Varègues atteignent Constantinople en redescendant les fleuves russes.

En 843, la cathédrale de Nantes est pillée et incendiée. Les villes de Toulouse et de Bordeaux sont ravagées. La ville de Saintes est entièrement conquise par les Normands.

 

Un certain Ragnar Lodbrok débarque à Paris…

Le chef viking Oscher trouve en mai 841 l’ouverture de la Seine. Ses drakkars avancent jusqu’à Rouen. Le ville est pillée et incendiée le 12 mai. Les incursions vikings par la Seine se répètent et à chaque fois les Drakkars avancent plus profondément.

Le 20 mars 845, en quête de nouvelles terres et de richesses, un certain Ragnar Lodbrok prend l’estuaire de la Seine  à la tête de 120 drakkars et de 5 000 Vikings puis foncent vers Paris.

Charles le Chauve ou Charles II, petit fils de Charlemagne est le roi de la Francie. Son règne est difficile. Il est en guerre contre les Bretons qui veulent leur indépendance et est en froid avec son frère Lothaire, roi de la Lotharingie.

Les parisiens sont effrayés de voir arrivés sur la Seine des centaines de navires ennemis. Les Vikings ont une réputation de sauvages sanguinaires. La ville de Paris est à l’époque peu protégée. Un mur datant de l’époque romaine est en ruine, la ville est quasi ouverte. Les monastères sont évacués, les reliques et objets précieux emmenés en lieu sûr.

Charles le Chauve et quelques centaines de soldats se réfugient dans l’ile de la cité après avoir tenté en vain de protéger l’abbaye de Saint Denis. En effet, les soldats francs se sont enfuis lorsque devant eux, les Normands tranchent la tête des prisonniers Francs.

Les Normands saccagent les rives de la seine, pillent les abbayes de Saint germain des Prés et de Sainte Geneviève. L’ile de la cité fortifiée est attaquée par les Vikings mais résistent courageusement. Charles le Chauve accepte toutefois à payer un tribut de 7 000 livres d’argent pour que Ragnar et ses guerriers partent.

 

Ragnar Lodbrok est un roi normand Danois semi légendaire dont la vie est scénarisée dans une série télévisée. Il aurait pillée le royaume de Northumbrie à plusieurs reprises mais lors d’un dernier raid, le roi Aelle l’aurait capturé puis exécuté dans une fosse à serpents.  En 866, ces fils Ubba Halfdan et Ivar le désossé attaquent la Northumbrie et tuent le roi Aelle pour venger leur père en lui faisant subir le supplice de l’aigle de sang. Ce supplice consiste à inciser le dos du supplicié, à séparer les côtes de la colonne vertébrale, puis à les déployer comme les ailes d'un aigle, faisant ainsi sortir les poumons de la poitrine.

 

 

BretagneLa Bretagne devient indépendante avec Nominoë le premier roi breton.

La même année en 845, un prince breton appelé Nominoë rejette l’autorité royale. Charles II dit le Chauve envoie une armée mater ce petit insolent. L’armée royale est vaincue près de Redon. Nominoë se proclame roi de Bretagne en 848. Il bat une nouvelle fois une seconde armée royale près de Rennes. Nominoë s’empare de la ville puis de Nantes.

Entre 850 et 857, les villes de Poitiers, Chartres, Blois et Orléans sont ravagées par les vikings. Charles le Chauve offre à Robert le Fort la Marche de la Neustrie (région entre la Seine et la Loire).  La Marche désignait à l’époque un fief et correspondait au futur marquisat. Robert le Fort combat avec vaillance les Vikings. Il est le futur grand père d’Hugues Capet et donc l’ancêtre de toute la lignée capétienne.

 

Les Vikings après avoir semés la terreur dans les terres en naviguant sur les fleuves, s’installent à partir de 851 dans le nord de la France.

Nominoë meurt subitement, son fils Erispoée lui succède. En août 851, Erispoée défait l'armée de Charles le Chauve, ce qui le conduit à reconnaitre l’indépendance de la Bretagne qui englobe les comtés de Nantes et de Rennes.

Pendant ce temps, les Vikings poursuivent leurs razzias sur Tours et Angers vers 854. Charles le Chauve et Lothaire son frère s’unissent contre Louis le Germanique l'autre frère dont l'armée avait envahi la Francie occidentale.

En 857, Erispoée est assassiné par son cousin Salomon qui lui succède. En 867, le nouveau roi de Bretagne, Salomon bat une nouvelle fois Charles le Chauve qui doit concéder de nouveaux territoires notamment le Cotentin.

En 874, le roi des bretons Salomon est assassiné par des membres de sa famille alliés à des nobles francs.

Après l'assassinat de Salomon en 874, ses assassins et les fils de Salomon se partagent le royaume de Bretagne. Ils utilisent des mercenaires vikings pour se faire la guerre. Le royaume est fragilisé et les vikings de plus en plus nombreux s'installent dans le royaume.

Le royaume est tour à tour gouverné par les maisons de Nantes puis de Rennes. Le royaume a perdu le Cotentin. Il devient peu en peu un Duché notamment lors de l'annexion par les Plantagenets au milieu du 12ème siècle.

Louis II meurt en 882. Carloman II récupère son royaume. La France est de nouveau réunifiée. Après de nombreuses batailles victorieuses contre les Normands, Carloman II meurt le 6 décembre 884. Charles le dernier fils de Louis le Bègue est trop jeune pour régner. Charles le Gros le roi de la Francie orientale assure la régence.

Vikings et varegues 1

Le pillage de la France continue…

Alors que les Vikings occupent l’Islande vers 860, ils s’enrichissent en France avec le versement de tributs contre des paix provisoires. La France est en proie à beaucoup de violences, les raids vikings, les Normands pillent les villes de Blois, Chartres, Poitiers en 856 et 857. Les Bretons pillent la ville du Mans vers 865.

La situation devient critique pour Charles le Chauve, les Normands veulent s’allier avec les Bretons contre lui, les prisonniers sont souvent libérés et intègrent les armées libératrices.

Toutefois, Charles le Chauve parvient à retourner les Bretons en leur octroyant le Cotentin. Il leur demande de repousser les invasions vikings. Le chef Breton Salomon après avoir eu la promesse de Charles le Chauve d’être couronné roi de Bretagne accepte de combattre les Normands.

En 869, après la mort de Lothaire son frère, Charles le Chauve annexe la Lotharingie.

Vers 870, Harald 1er unifie les principautés norvégiennes pour devenir le premier roi de Norvège. Le christianisme commence à pénétrer la société Viking car souvent utilisé par les chefs pour renforcer le pouvoir central.

En 872, la guerre fait rage entre les Normands et les Francs. Charles le Chauve incite les habitants de Touraine et d’Angers à construire des forteresses.

Charles le chauve en 875 se fait couronner empereur des romains par le pape Jean 8. Il fait don à la cathédrale de Chartres du voile de la vierge. Louis le germanique meurt en 876 et laisse son royaume à ses 3 fils.

 

Les débuts de la féodalité

Charles II dit le Chauve meurt le 6 octobre 877 d’une pleurésie  lors du retour d’un voyage en Italie. C’est son fils Louis II dit le Bègue qui lui succède. Son pouvoir est faible, les seigneurs de province, Contes et princes règnent sur la France. Ce sont les débuts de la féodalité.  L’armée franque de Charlemagne n’est plus conquérante. Les frontières se stabilisent et les guerriers deviennent sédentaires et s’installent en province où ils vont régner sur des terres. Charles le Chauve comme son fils contribue au développement de ces seigneuries dans leur volonté  à maintenir la paix dans le royaume par la concorde entre l’ordre des clercs (l’Eglise) et les nobles laïcs. A chacun des deux groupes, ils leur offrent des terres. A la noblesse, on leur garantit la transmissibilité de leurs pouvoirs à leur descendance.

Empire carolingien en 881La France va ainsi se transformer. Des régions apparaissent et des seigneurs affublés de sobriquet fleurissent les histoires du moyen-âge.

La féodalité initiée déjà par Charlemagne se met en place avec une hiérarchie, les serfs, les vassaux et le suzerain. Les vassaux sont souvent des combattants au service de leur suzerain. Ils peuvent appartenir à la petite noblesse. Les serfs sont souvent issus de familles d’anciens esclaves. Ils travaillent pour l seigneur ou pour les moines. Ils ne possèdent rien ou presque et est soumis à trois obligations : le chevage, sorte d’impôt payé au seigneur sur le peu d’argent qu’il peut gagner. Le formariage qui correspond à une somme d’argent à verser au seigneur si une fille d’un serf veut rejoindre son époux en dehors du domaine, le seigneur étant maitre de sa main d’œuvre. Le droit de mainmorte qui voulait que la main droite d’un serf soit tranchée après sa mort puis présentée à son seigneur qui pouvait alors prendre ses biens. Les proches du défunt devaient alors verser au seigneur une somme d’argent pour récupérer ses biens.

Le 11 avril 879, Louis II dit le Bègue meurt et cède son trône à ses deux fils Louis III et Carloman II. La France est coupée en deux parties séparées par la Loire, Louis III ayant la partie supérieure.

Il laisse une France morcelée en seigneuries. Le royaume est partagé entre ses 3 fils, Louis III, Carloman et Charles III le simple.

Les deux premiers héritiers du royaume meurent rapidement et Charles III le simple est encore trop jeune pour régner.

Le fils de Louis le germanique, Charles III dit le gros prend la tutelle de Charles le simple et devient empereur d’occident en 884.

En Grande Bretagne, les Vikings Danois ferraillent contre les Anglos saxons, ils fondent la ville de York. Cependant, la résistance anglaise est forte. Dans le royaume du Wessex, Alfred le Grand parvient à repousser et à vaincre une armée viking menée par leur chef Gutrum. Les vikings Danois fuient le Wessex.

 

Le nouveau siège de Paris.

En 885, les Vikings repoussés par les Anglais voient en la Francie des terres à conquérir. Prés de 700 drakkars embarquant 30 000 guerriers, empruntent l’estuaire de la Seine. Les Normands menés par leur chef Sigfridr pillent une nouvelle fois la ville de Rouen.

Le 24 novembre 885, la flotte danoise fait face aux remparts de l’ile de la cité. Leur chef est reçu en audience et demande le libre passage de ses navires vers la Bourgogne où il souhaite s’installer pour l’hiver. Le Comte Eudes et l’évêque de Paris refusent. Le lendemain, les  Normands attaquent l’ile de la cité mais sont repoussés par une pluie de flèches des soldats francs.

Les Vikings s’installent sur la rive gauche de Paris et construisent des machines de siège. Le 31 janvier 886, les Normands assiègent la ville. Le blocus de Paris dure plusieurs semaines. La résistance des Francs est héroïque et le chef viking enrage. Une partie de l’armée viking tente de ravager les villes de Chartres, du Mans et d’Evreux mais seule cette dernière tombe. De nombreux Normands sont tués dans ces batailles.

Les invasions en france ixe xe siecles 0e029La situation dans la capitale devient désespérée. Le blocus commence à affamer la population même si des vivres parviennent à le franchir. L’empereur Charles II dit le Gros est en Italie et ne peut engager une armée de secours. L’empereur avait nommé le comte Henri de Saxe de former une armée pour lutter contre les invasions normandes. Cette armée arrive aux portes de Paris en mars 886. Cependant, elle apporte des ravitaillements à la population mais ne s’engage pas contre les Vikings. De plus, elle repart laissant dans la consternation les parisiens. Charles III n’a pas le courage d’affronter l’armée normande.

Des pourparlers s’engagent et le comte Eudes et l’évêque de Paris consent à verser à Siegfried un tribu pour repartir. Il accepte mais pas une partie des chefs normands qui engagent aussitôt une offensive mais repoussée par l’armée franque.

Sigfrid repart avec une partie de son armée et fait le siège de la ville de Bayeux.

La situation de Paris est critique. L’évêque meurt le 12 mai 886. Le Comte Eudes consent  à partir en province pour demander secours auprès des seigneuries. L’abbé Ebles mène la résistance parisienne aux offensives récurrentes des Normandes. En juin, le Comte Eudes revient avec un corps d’armée mené par le comte de Troyes Aleaume. Les soldats francs s’opposent victorieusement aux Normands en entrent dans Paris sous la liesse des habitants.

L’empereur Charles III ordonne alors à Henri de Saxe de mener son armée installée dans le Quierzy, vers paris.  Les Normands préparent leur défense. L’armée d’Henri de saxe tombe dans un siège et est à deux doigts d’être vaincue. Les soldats francs de Paris la sauvent  mais Henri de Saxe meurt dans la bataille.

Mi-septembre, l’empereur arrive à paris avec une armée de 600 hommes. Il s’installe sur une rive de la Seine en face du campement Viking. La situation s’enlise, des pourparlers sont engagés. Les parisiens sont surpris que l’empereur n’engage pas la bataille. Charles III négocie  avec les Normands et accepte qu’ils partent en Bourgogne et leur octroi un tribut à payer l’année suivante. Le siège de Paris prend fin. Ces derniers pillent la ville de Sens et d’Auxerre. Ils reviennent en 887 rechercher leur dû (700 livres d’argent). Contre leur promesse, ils engagent leur bateau sur la Marne où ils continuent à saccager les terres et massacrer les populations.

Les Normands continuent leur pillages jusqu’en 889, Troyes est incendié, Meaux et Dijon sont assiégés.

Le Comte Eude porté par les seigneurs du royaume devient roi de la Francie occidentale le 29 février 888 après la mort de l’empereur Charles III.

Charles le Gros n’est pas apprécié par l’aristocratie qui devient toute puissante.  On lui reproche entre autre  d’avoir été trop lâche face aux Vikings. Les grands du royaume de la Francie orientale le déchoient de son trône en novembre 887. Charles le Gros meurt obèse et malade le 12 janvier 888 sans héritier légitime. La noblesse de la Francie occidentale élit le 29 février 888 le héros du siège de Paris, le comte Eudes roi de France. Il est le fils ainé de Robert le fort et le premier roi de France de la dynastie des Robertiens.

En 898, Eudes meurt et désigne pour successeur Charles III dit le simple le dernier fils de Louis II dit le Bègue et écarté du trône jusque là  en raison de sa jeunesse et des circonstances. Charles le simple était officiellement roi de France depuis 893 mais ne régnait pas.

 

Le Duché de Normandie pour les Hommes du nord

En 890, un des chefs normands qui auraient participé au siège de Paris, un certain Rollon part pour Bayeux. Avec ses hommes, il pille  la région. Ils assiègent et prennent la ville de Saint Lo. Ils campent dans le Cotentin qui fait à l’époque parti de la Bretagne. Alain 1er roi de Bretagne engage son armée pour repousser les Vikings. Il parvient à les vaincre lors de la bataille de Questembert dans le Morbihan.

Rollon et ses comparses se replient  en Normandie puis repartent vers l’Angleterre. Rollon revient en France vers 905. Les Normands s’emparent de la ville de Nantes, d’Angers et du Mans. Ils assiègent Chartres mais échouent en juillet 911.

En 903, une nouvelle vague de pillage des hommes du nord frappe la cité de Tours et d’autres villes de la région. Ils sont toutefois battus à Chartres. Les Francs sont las de ces incursions. Les archevêques de Rouen et de Reims encouragent le roi de France à négocier avec le chef des Normands, Rollon. Quant aux Normands, ils veulent s’installer comme à Bayonne et à Nantes où ils ont implanté des comptoirs commerciaux.

Le roi de France, Charles le simple veut en finir et entame des négociations avec le chef normand. Il lui propose des Terres en Neustrie contre l’abandon des pillages et même une alliance pour repousser d’autres incursions Normandes. C’est Le traité de Saint-Clair-sur-Epte est conclu à l'automne de l'année 911. Rollon devient Comte de Normandie et se fait baptiser en 912 à Rouen sous le nom de Robert 1er. Il adopte la langue romane et se marie avec la fille du roi de France, Gisèle.

Charles le simple rencontre Rollon et lui propose la défense des villes de Rouen, de Lisieux et d’Evreux en échange d’une fidélité au roi de France et d’un baptême pour tous. Nous sommes en 911, Rollon accepte. Les invasions des Normands sont terminées après plus d’un siècle de pillages et de carnages.

En 912, Rollon se fait baptiser à Rouen sous le nom de Robert et devient duc de Normandie par le traité de Saint clair sur Epte. Il épouse la fille du roi de France, Gisèle. Le duc de Normandie s’intègre avec zèle à sa nouvelle fonction. Il fait reconstruire les abbayes dévastées et rebâtit des villages. Les Hommes du nord abandonnent leur langue d’origine au profit du Roman.

 

Les Vikings débarquent au Groenland

Vers l’an 1000, selon une saga légendaire normande, Erik le rouge banni de Scandinavie pour avoir tué l’un de ses comparses, part avec quelques hommes découvrir l’Islande. Il s’y installe et puis par aventure, vogue vers le Groenland. La température terrestre à l’époque a rendu cette île accueillante. Certains de ses descendants ont atteint Terre neuve et peut-être le Canada. Le refroidissement terrestre de la Renaissance anéantira la présence viking  au Groenland.Vikings exploration and territories fr svg

Les Normands sont installés durablement sur les terres conquises. L’un d’eux Guillaume le Conquérant Duc de Normandie parvient en 1066 lors de la bataille d’Hastings à vaincre les anglais et prendre le pouvoir sur l’île. Les rois anglais veilleront à garder leurs possessions en France.

En Scandinavie, deux royaumes émergent au cœur du moyen-âge, le royaume du Danemark et le royaume de Suède qui vont durant tout le moyen-âge s’entredéchirer.

Les conquêtes Vikings modifient les pouvoirs géopolitiques européens. En Angleterre, les Normands menés par Guillaume de Conquérant, prennent le pouvoir  après la bataille d’Hasting en 1066. Les rites religieux scandinaves s’éteignent. Le christianisme pénètre les sociétés vikings. Ils s’assagissent et leurs chef s’intègrent la noblesse anglaise et française. Dans l’Europe de l’est, les chefs vikings fondent des colonies, puis des villes et bientôt des royaumes comme la Russie et la Pologne notamment.

 

Charles III dit le simple déposé par les  grands  du royaume

Charles le simple peine à s’imposer face à une aristocratie de plus en plus puissante. Les provinces deviennent des principautés disposant de grandes richesses et de pouvoirs militaires importants. Les princes du royaume à la tête de l’Aquitaine, de la Bourgogne, de la Flandre et d’une partie de la Neustrie affirment leur indépendance et déposent le roi le 30 juin 922.

Robert 1er frère du comte Eudes et fils de Robert le fort est placé sur le trône de France.

Charles le simple ne l’accepte pas et lève une armée qui affronte celle de Robert 1er le 15 juin 923. Ce dernier est tué dans la bataille mais la victoire est celle des Robertiens grâce au fils de Robert 1er Hugues le Grand. Les grands du royaume élisent Raoul le duc de Bourgogne et beau frère de Robert 1er à la couronne de France le 13 juillet 923. Malgré ses tentatives de rallier à lui Rollon et d’autres nobles, Charles le simple est emprisonné le 17 juillet 923. Il meurt le 7 octobre 929.

 

Les invasions Magyars

Invasions vikings 843 verdunPlus à l’est, sous la pression des Turkmènes installés dans l’Ukraine et dans la Crimée actuelles, les Magyars ou anciens Hongrois sont repoussés plus à l’ouest.

Le roi de Germanie, Arnulf, leur offre de l'or pour attaquer ses ennemis les Slaves moraves, qui dominent des monts de Bohême à ceux de Transylvanie. Les Magyars parviennent à vaincre les Slaves et s’installent sur leurs terres. Ils veulent s’approprier d’autres richesses sur des territoires fertiles.

En 899, ils sont aux portes de l'Italie et ravagent la Carinthie et le Frioul. Ils franchissent le Rhin et arrivent aux portes de Marseille.

Pour se protéger des Vikings et des Magyars,  les villes s’entourent de murs et les seigneurs font construire de hauts châteaux de pierre.

A partir de 910, des hordes de cavaliers venues de l’est de l’Europe dévastent la région est de la France, la Lorraine, l’Alsace et la Bourgogne. Ce sont les Magyars originaires de l’actuelle Hongrie, des Germains nomades. Ils montent des chevaux qu’ils ont castrés pour accentuer leur musculature  et leur force. Ce type de cheval est appelé Hongre.

MagyarsOn retrouve ces Magyars en 924, en Languedoc. Les territoires sont saccagés mais Raymond, le Comte de Toulouse parvient à les chasser.

En 926, ils reviennent et approchent même la ville de Reims. En 936, les rives de la Saône sont pillées puis la ville de Metz, Besançon et Pontarlier.

En 936 puis en 938, des hordes hongroises dévastent de nouveau l’est de la France. En 954, c’est la dernière incursion car en 955, l’empereur d’Allemagne, Otton le Grand gagne une bataille décisive à Augsbourg contre les tribus Magyars qui se retirent sur leurs terres dans la vallée du Danube.

Ces incursions meurtrières durent jusqu’en 955. L’empereur de la Francie orientale, Otton le Grand y met fin après une victoire à Augsbourg. De retour dans la vallée du Danube, Otton le Grand oblige les Magyars à nommer un roi qui devra pacifier ses tribus. Le roi Géza est le premier roi de la Hongrie en 972.