CHRONISTOVISION MONDIAL

La première guerre mondiale

Les sentiments nationalistes sont exacerbés. Les nations s’affrontent déjà depuis des années dans  les pays colonisés. La France est revancharde depuis la perte de l’Alsace et de la Lorraine en 1870. Les grandes puissances militaires de l’époque vont s’affronter et provoquer un désastre humain inédit.

 

Les débuts de la guerre

L’exacerbation des nationalistes et la course aux armements transforment le continent européen en une véritable poudrière. Les tensions sont encore vives entre l’Allemagne et une France revancharde de la perte de l’Alsace et de la Lorraine. La Serbie du sud indépendantes depuis 1829 revendique la construction de la grande Serbie  en annexant des territoires peuplés de Serbes du nord mais sous domination de l’empire austro-hongrois.  L’empire Ottoman veut stopper sa décadence et la perte de ses territoires. Les grandes puissances s’entredéchirent depuis plusieurs dizaines d’années sur les colonies. L’Allemagne veut absolument rattraper son retard et annexer les colonies de ses adversaires.

Le 28 juin 1914, l’archiduc d’Autriche, neveu de Sissi et de l’empereur François- Joseph et héritier du trône, François Ferdinand et son épouse sont assassinés par un nationaliste Serbe. Cet assassinat n’est pas revendiqué par la Serbie mais il est avéré qu’elle a soutenu des groupes nationalistes comme celui-là.  L’empire austro-hongrois veut réprimer les serbes mais les alliances entre les nations rend explosif toute intervention. Les grandes puissances réaffirment leurs alliances.

L’empereur d’Autriche-Hongrie, François Joseph adresse un ultimatum inacceptable à la Serbie qui le rejette. Le 28 juillet 1914, les autrichiens déclarent la guerre contre la Serbie. Le 30 juillet 1914, les Russes alliés aux Serbes décrètent la mobilisation générale. L’Allemagne entre dans le conflit en vertu de leur alliance avec l’empire d’Autriche Hongrie. Le 31 juillet, la France déclare la mobilisation générale. Le 3 août, Guillaume II empereur d’Allemagne déclare la guerre contre la France. Les Allemands exigent de la Belgique le libre passage de leur armée. Le roi Albert 1er refuse. L’Allemagne s’en moque et pénètre en Belgique. L’Angleterre transmet un ultimatum à Berlin pour leur demander de se retirer de la Belgique.

L’Allemagne continue son avancée et l’Angleterre lui déclare la guerre. Avec elle, le Canda, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et l’Afrique du sud, membres du Commonwealth entrent en guerre contre l’Allemagne qui a modernisé sa flotte navale.