CHRONISTOVISION MONDIAL

La civilisation des Minoens

Elle apparait vers -2700 ans et va durer jusqu’à -1200 ans. Cette civilisation souvent méconnue est pourtant l’une des plus avancées de l’époque et contribuera à initier la culture de la Grèce antique

CnossosSur l’ile de Crète se développe au 3ème millénaire  une culture riche et raffinée pour l’époque, les minoens. Ce monde est précurseur à la culture grecque.

Son essor provient de sa situation géographique au carrefour des réseaux commerciaux. L’île bénéficie d’influences culturelles diverses et des matières premières provenant d’Egypte et de Mésopotamie. Les minoens développent l’art de la poterie au décor polychrome de Kamarès. Les cultures du vin et de l’huile d’olive sont très prisées.

La société semble être matriarcale, une déesse étant au sommet des vénérations. Le taureau est aussi divinisé. Des sacrifices humains sont pratiqués contrastant avec le raffinement des mosaïques et de l’architecture. Le palais le plus somptueux se situe à Cnossos, résidence légendaire du roi Minos fondateur de la culture minoenne. Le palais peut abriter près de 80 000 individus.

Il sera au fil du temps détruit suite aux multiples tremblements de terre. L’éruption du volcan Santorin vers -1450 a des répercussions sur le déclin de cette culture. Ce séisme construit le mythe de l’Atlantide racontée par Platon. La cité de Cnossos est détruite en -1400 par des incursions humaines.

Pour certains, ce sont les Mycéniens qui auraient anéanti la culture minoenne, pour d’autres ce sont les Doriens (ethnie vivant en Grèce du nord). En tout cas, les Mycéniens, peuple guerrier, déjà présents en Grèce, en profitent et envahissent la Crète vers -1200.

Minoens

 

MinotaureLa légende du Minotaure

Fils d'Europe et de Zeus, Minos règne sur la Crète. Il offre chaque année un taureau en sacrifice à Poséidon, dont dépend la prospérité de l'île. Ne trouvant plus d'animal digne d'oblation, il demande au dieu de la mer de fournir lui-même la victime. Le taureau se révèle si splendide que Minos ne peut se résoudre à l'immoler. Il le cache et en offre un autre à Poséidon, qui se venge en s'incarnant dans l'animal et en séduisant la femme de Minos, Pasiphaé.


De leur union naît le Minotaure, à corps d'homme et à tête de taureau. Minos fait construire par Dédale, complice de l'union contre-nature, un labyrinthe où le Minotaure est enfermé.

Dans le même temps, l'un des fils de Minos est tué par un taureau à Athènes. Egée, roi d'Athènes, se voit contraint par Minos de livrer tous les neufs ans quatorze adolescents, destinés à être dévorés par le Minotaure. Thésée, fils d'Egée, s'embarque dans le navire partant pour la Crète afin de tuer le monstre. Là, il séduit l'une des filles de Minos et Pasiphaé, Ariane, qui lui donne sur le conseil de Dédale une boule de cire, destinée à être jetée dans la gueule de la créature, et une pelote de fil. Il en attache un bout à l'entrée du labyrinthe, tue le Minotaure et ressort en suivant le fil. Il repart à Athènes en abandonnant Ariane.
Pour punir Dédale, Minos l'enferme avec son fils Icare dans le labyrinthe. Dédale construit des ailes et s'évade avec Icare, qui périt d'avoir volé trop haut et d'avoir ainsi fait fondre ses ailes au soleil.
Thésée épouse la sœur de l'infortunée Ariane, Phèdre, qui s'éprend de son fils Hippolyte. Celui-ci se fait tuer par Poséidon, qui venge ainsi la mort de son propre fils.


Thésée se mariera avec Médée et descendra aux Enfers, dont il parviendra à ressortir.