CHRONISTOVISION MONDIAL

Les Babyloniens et les Assyriens

2000 ans avant notre ère, les empires Sumériens se sont effondrés face à l’afflux des migrations humaines. De nouvelles cités émergent avec leurs armées et leurs cultures comme Babylone et Assour...

L’essor du premier empire babylonien

A l’époque Akkadienne, la cité de Babylone est l’une des plus modestes cités de la région. La chute de l’empire akkadien favorise le développement de ces cités. Les plus grandes villes étant peu à peu désertées après de nombreux conflits et les envahissements successifs des Gutti puis des Amorrites.

Les Amorrites  tout d’abord nomades, s’assimilent aux Babyloniens puis au fil du temps prennent le pouvoir à Babylone avec Sumou-Aboum. Il fonde une dynastie Amorrite régnante durant 3 siècles.

Il faut cependant attendre le 6ème roi Hammourabi (-1793/-1750) pour que Babylone domine la région. Il parvient à conquérir les grandes cités et soumet les autres. L’empire Babylonien est né.

Son règne est connu suite à la découverte d’une stèle comportant 282 articles du droit de l’époque. Les sanctions prévues dans ces articles de loi  passent des coups de fouets à l’empalement, le bûcher ou la noyade. Le pouvoir est divin et provient du dieu Mardouk. Après son règne, il s’ensuit une période trouble. L’empire devient fragile.

Ses successeurs perdent des territoires sous les assauts d’autres peuples de la région, les Kassites (peuple iranien des montagnes du Zagros)  et les Hourrites installés dans le Caucase.

En -1595, c’est le  roi des Hittites Mursili 1er qui met fin à l’empire babylonien. La cité est pillée, la dynastie Amorites est anéantie.

Babyloniens

 

La dynastie Kassite prend le contrôle de Babylone

Une dynastie Kassite en prend le contrôle quelques années après l’invasion des Hittites à une époque très trouble. Le peuple Kassite est issu des montagnes de Zagros entre l’Irak et l’Iran actuels. Les Kassites rétablissent la grandeur de Babylone.

Cependant, en 1203, une cité située au nord de la Mésopotamie, Assour, prend de l’assurance. Le roi Tukulti-Ninurta 1er s’empare de Babylone. Pourtant, les Kassites reviennent et chassent les Assyriens avant de s’effondrer définitivement en -1153 sous les assauts des Elamites.

Une nouvelle dynastie issue de la ville d’Isin réussit à reprendre Babylone. Le roi Nabuchodonosor 1er  vers -1110 parvient à battre les Elamites. Cependant, vers -1050, l’empire babylonien s’effondre suite aux incursions des peuples nomades comme les Araméens.

Un nouvel empire est près à se constituer, celui des Assyriens devenus la force dominante sumérienne de l’époque.

 

Le premier empire Assyrien

Avant l’indépendance d’Assour.

La cité d’Assour est devenue une grande puissance militaire. Les Assyriens ont une supériorité militaire et sont craints des peuples voisins. La ville d’Assour est l’une des premières Cités Etats sumérienne. Elle est à la fois sous domination de la cité d’Our puis conquise par les Akkadiens et enfin pillée par les Gutis. Elle prend son indépendance en -2025 lors de la chute de l’empire Sumérien.

La cité d’Assour devient une métropole d’échanges commerciaux où on y vend de la laine des étoffes et du cuivre. La cité est prospère mais vers -1850 une guerre entre tribus anatoliennes interrompt les réseaux commerciaux. La cité d’Assour s’appauvrit et devient la convoitise de princes mésopotamiens.

Vers -1816, la cité tombe aux mains d’un roi Amorite Shamshi-Adad 1er qui règne sur la cité de Shoubat-Enlil mais sa succession est difficile. Le roi de Babylone Hammourabi prend le contrôle d’Assour à la fin du 18ème siècle avant ère. Pendant 3 siècles, la cité devient une ville soumise aux Babyloniens, aux Kassites et aux Mitanniens (peuple indo-iranien du nord de la Mésopotamie).

 

AssyriensAssour devient une grande puissance militaire

Vers -1370, Assour redevient indépendante avec le nouveau roi Eriba-Adad 1er. Il rejette la tutelle des Mitanniens puis conquiert Ninive et avec une armée redoutable, il domine le nord de la Mésopotamie.

Cette domination militaire dure jusqu’au 11ème siècle avant ÈRE malgré les conflits avec  des coalitions Egyptiens et Hittites pour les repousser. Cette soif de conquête provient de leur dieu tutélaire Assour qui les  destine à dominer le monde. Les vaincus sont réduits en esclavage. Leur influence s’étend du nord de la Syrie à l’Asie mineure.

L’empereur Tukulti-Ninurta 1er (1244-1208) parvient à écraser l'armée hittite et réussit à s'emparer de Babylone. Les Assyriens sont la grande puissance du moment. Ils unifient toute la Mésopotamie sous leur pouvoir.

Tukulti-Ninurta 1er porte les couronnes d'Assour et de Babylone. À la suite d'un complot à la cour, la noblesse assyrienne l’emprisonne et le fait assassiner. Sa succession est difficile dans un contexte de refonte de la carte politique du Moyen-Orient. Le royaume de Babylone est reconstitué avec la dynastie Kassite. Au nord de la Mésopotamie, s’installent les premiers Phrygiens et les Kaskas. Au sud Ouest, les Sémites Araméens s’unissent.

Le souverain Assyrien Téglath-Phalasar 1er (-1115 / -1077) encourage le développement culturel et maintient la puissance assyrienne mais après lui, le déclin de l’empire s’amorce sous la poussée de tous ses ennemis.

 

L’empire assyrien s’effondre.

Cette période est marquée par des renversements géopolitiques majeurs au Moyen-Orient notamment en raison des poussées des peuples des steppes et de la mer venus du nord (Europe de l’est) comme les nomades Phrygiens et les Kaskas. Au sud ouest, des tribus sémites araméennes menacent l’empire. Les premiers à attaquer l’empire sont les Elamites. Des concessions sont faites pour maintenir une paix provisoire.

L’empire Hittite tombe en quelques décennies, la cité de Babylone s’effondre et tombe dans l’anarchie. Les Assyriens dominant sur Assour et Ninive sont vaincus par les Araméens. Ces derniers prennent aussi Babylone et massacrent les habitants de ces cités.

Le premier empire Assyrien est anéanti. A la même époque, en Palestine, le roi David  réussit à unifier les tribus juives pour fonder le premier Etat juif.

Il faut attendre 200 ans pour qu’un nouvel empire Assyrien se créée dans la région.

 

 

L’empire néo-Assyrien ou le renouveau impérial.

A la fin du 10ème siècle, Babylone est affaiblie après les attaques des Araméens et l’empire égyptien est en proie à des guerres intestines entre pharaons libyens sur le delta du Nil et grands prêtres d'Amon en Haute-Égypte. Au nord, les Hittites ont disparu, les Hébreux et les Philistins, s’observent et se font parfois la guerre. En Iran, la situation est plutôt stable. La cité d’Assour va profiter de ce contexte pour renaitre.

En -911, le nouveau prince d’Assour Adad-Nerari II accède au trône et parvient à repousser les Araméens. Il lance une attaque victorieuse contre les Babyloniens et redonne à l’Assyrie son esprit de domination et de conquête. La période qui suit est appelée « empire néo Assyrien ».

Les rois Assyriens successifs continuent leurs conquêtes et en -883, Assourbanipal II (-883/-859) souverain assyrien, remporte de nombreuses victoires contre les Araméens. Il fonde une nouvelle capitale Kalkhu (actuelle Nimroud). Le nouvel empereur se fait construire un immense palais de hectares, le faste de l’empire est ressuscité, le 2nd empire est créé.

Son successeur, Salmanasar III (-858/-823) poursuit les conquêtes plus au nord notamment contre les Chaldéens, tribu sémite venue de la péninsule arabique.

Il s’ensuit une période trouble de conflits internes et de perte d’influence assyrienne sur le Moyen-Orient.

En -745, le nouveau roi usurpateur Téglath-Phalasar III (-745/-727) rétablit la puissance assyrienne en modernisant l’armée et en conquérant Babylone, la Syrie et le royaume des Mèdes.   Il chasse les Urartéens (peuple venant de l’Arménie actuelle) de la Syrie et s’ouvre les portes de la Méditerranée. Les Assyriens occupent la Palestine.

 

L’empereur Sargon II agrandit l’empire sur tout le croissant fertile, Babylone est détruite et Ninive devient la capitale de l’empire.

En -722, Sargon II (-722/-705)  étend l’empire Assyrien qui s’étend sur tout le croissant fertile des bords de la Méditerranée au golfe arabo-persique. Son fils et successeur Sennachérib -705/-680) détruit en -689, la cité de Babylone et fait de Ninive la nouvelle capitale de l’empire.

En -667, l’empereur Assourbanipal (-669/-627) conquiert l’Egypte et donne à l’Assyrie une domination sur un vaste empire comprenant la quasi totalité du proche Orient. Il fait construire par des milliers d’esclaves une immense bibliothèque à Ninive. Après sa mort, s’amorce la chute de l’empire.

Ninive

 

L’empire assyrien s’effondre définitivement en -609

Ses deux fils se font la guerre. Les princes et gouverneurs assyriens s’entredéchirent et en quelques dizaines d’années, l’empire Assyrien disparait à jamais.  L’Egypte est perdue en -653 puis Babylone se révolte.

L’armée Assyrienne est vaincue par les incursions des Scythes et des Mèdes (peuple iranien). Assour tombe en -614 puis Ninive en -612. L’armée assyrienne est définitivement vaincue en -609 devant l’armée des Mèdes.

L assyrie

 

La nouvelle Babylone ou l’empire néo-babylonien

Au 7ème siècle avant notre ère, la cité de Babylone est soumise à l’empire assyrien car malgré de nombreuses révoltes, les souverains assyriens maintiennent leur autorité par la force.

Pourtant vers -625, le Gouverneur de Babylone, un Chaldéen nommé Nabopolassar (-626/-605) soumis aux Assyriens, veut profiter des conflits de succession à la cour Assyrienne pour se révolter. Les Chaldéens sont des nomades d’origine Sémite habitant une région au sud de Babylone. Nabopolassar est certainement issu de familles des chefs tribaux et placé comme Gouverneur par le souverain Assyrien de l’époque.

Le Gouverneur Babylonien s’allie aux Mèdes en guerre contre les Assyriens. L’armée Babylonienne repousse les Assyriens vers Assour tandis que les Mèdes les attaquent au nord de l’empire. Les cités de l’empire tombent les unes après les autres. L’armée assyrienne est vaincue. Nabopolassar se fait proclamer roi de Babylone. Il fonde la dynastie Chaldéenne Babylonienne. Il détruit la ville de Ninive.

Son fils ainé prend les rennes de l’armée et conduit des batailles victorieuses notamment à Karkemish en Syrie contre les Egyptiens. Nabopolassar meurt en -605, Nabuchodonosor II lui succède.

 

Le règne de Nabuchodonosor II

Nabuchonodosor 2Le nouvel empereur (-605/-562) fait construire un immense palais de 1000 hectares à Babylone ornée d’une immense ziggourat qui a probablement inspiré la tour de Babel.  Pour faire plaisir à son épouse, il fait aménager des jardins suspendus à son palais. L’ouvrage est considéré comme l’une des 7 merveilles du monde. A côté de la Ziggourat se dresse un temple à la gloire du dieu Marduk.

Babylone 2

 

Babylone est alors un foyer culturel et scientifique. On doit par exemple aux Babyloniens les divisions du temps : seconde, minute, heure. En effet,  depuis les premiers empires sumériens le système de numérotaion décimal cohabite avec le système sexagésimal (base 60).  A partir du 2ème millénaire, la numérotation sexagésimale est privilégiée donnant ainsi les mesures du temps et des angles (360 degrés) encore utilisée aujourd’hui dans tous les pays du monde.

L’armée babylonienne entre en Palestine et en -587, Nabuchodonosor II fait détruire Jérusalem et déporte l’élite Hébreux en esclavage à Babylone. Selon des dernières découvertes archéologiques, l’ancien testament aurait été écrit par les Hébreux durant cette période de captivité à Babylone.

 

Nabuchodonosor II meurt en -562, sa succession est difficile. Son fils est assassiné après deux ans de règnes par un dignitaire du palais. Ce dernier déjà âgé meurt rapidement. Son fils est aussi assassiné très rapidement après la prise du pouvoir. Les chefs de la révolte prennent le pouvoir.

 

Cyrus 2Le roi  perse Cyrus II écrase l’empire Babylonien

Alors que l’empire babylonien décline, à l’est de la Mésopotamie, les Perses supplantent les Mèdes avec leur nouveau roi Cyrus II en -550. Ce dernier engage une série de conquêtes territoriales en battant l’armée lydienne du roi Crésus puis sur les terres de l’est, Iran, Afghanistan et la vallée de l’Indus.

Les souverains babyloniens se sentent menacer et en -539, la guerre oppose les deux empires. L’armée Perse plus puissante bat facilement les Babyloniens à la bataille d’Opis. Le roi Babylonien Balthazar (Nabuchodonosor III) dernier roi de Babylone est vaincu par les Perses menés par Cyrus II. C’est aussi la fin des empires sumériens.

Cyrus II ménage les Babyloniens. Il maintient les Dieux. Il libère les Hébreux qui repartent en Palestine. Babylone sera l’une des résidences principales des empereurs perses puis sera la capitale de l’empire d’Alexandre le Grand.  Au 3ème siècle avant notre ère, les Parthes abandonneront la cité  qui tombera peu à peu en ruine.