CHRONISTOVISION MONDIAL

Athéna entre sagesse et stratégie

La naissance d’AthénaNaissance d athena

Zeus épouse Métis. Ils vivent heureux jusqu’au jour où Ouranos et Gaïa lui annoncent que de leur union naitra un enfant capable de détrôner son père. Zeus n’accepte pas ce destin. Un jour, il décide de jouer avec sa femme à la métamorphose. Métis bien que prudente, se laisse prendre au jeu et commence à se transformer en toute sorte d’animaux. Zeus applaudit et lui demande de se changer en quelques chose de plus petit. Elle réfléchit et soudain se change en goutte d’eau. Zeus admire la prouesse et repensant à son destin, il s’empresse de l’avaler.

Quelques jours plus tard, le maitre des Dieux est pris de terribles maux de tête. Il hurle de douleur. Son fils Héphaïstos pour le soulager lui assène un grand coup sur le crâne et d’une plaie béante jaillit une jeune fille armée et casquée. Elle pousse un cri strident entendu dans toute l’Olympe. Les flots rugissants et la brillance du soleil  annoncent la naissance d’une grande déesse, Athéna.

 

 

 La mort de Pallas, sa sœur de cœur.

Athéna est douée. Elle possède la sagesse et la prudence de sa mère et l’intelligence de son père. Elle est l’enfant préféré de Zeus.Pallas

Le Dieu des fleuves, Triton se charge de l’éducation d’Athéna qui s’entend très bien avec sa fille Pallas.

Lors d’un jeu de duel armé entre les deux jeunes filles, Pallas est prêt à assener un coup à Athéna.

Zeus inquiet voyant la scène, s’interpose et retient le bras de Pallas.

Dans son élan, Athéna transperce involontairement le corps de Pallas et la tue. Athéna est effondrée et décide dans son deuil de prendre comme premier nom Pallas en mémoire à sa sœur de cœur.

Elle s’appelle dorénavant Pallas Athéna.

Athéna devient la déesse de la sagesse, de la stratégie militaire, des artisans, des artistes et des maîtres d'école.

 

 

 

 

 

 

 

A chaque Dieu sa citéDispute de poseidon et athena

Un jour, Zeus a une idée, affecter une cité à chacun des Dieux de l’Olympe afin qu’ils soient tous vénérés. Le maitre de l’Olympe réunit l’assemblée des Dieux et propose à chacun d’entre eux de choisir une cité.

Apollon, le dieu de la lumière et des arts, choisit Delphes, sa sœur jumelle Artémis déesse de la chasse va à Ephèse, Arès le dieu de la guerre prend Sparte, Aphrodite s’établit à Corinthe. Athéna et Poséidon s’opposent car ils veulent tous les deux l’Attique. Zeus décide alors que le roi de l’Attique, Cécrops choisisse entre les deux divinités. Cécrops gouverne sur une cité prospère et civilisée. Il a accordé le droit de vote aux hommes et aussi aux femmes. Il est aimé par son peuple.

Cécrops réfléchit. Le dieu élu sera celui au présent le plus utile à son peuple.  Poséidon très confiant pointe son trident vers le sol d’où jaillit un immense bassin d’eau dans lequel les hommes pourront pratiquer les jeux aquatiques qu’ils affectionnent tant. Il offre aussi au roi, un étalon superbe invincible à la guerre.

Athéna réfléchit et fait jaillir de terre un immense olivier producteur sans cesse de gros fruits juteux et nourrissants. Elle s’adresse au roi d’Attique et lui  dit « Cet arbre sera votre symbole de paix et d’abondance ».

Sous la responsabilité de Thémis, la déesse de la justice, le peuple de l’Attique passe au vote. Il est sans appel, c’est Athéna qui obtient la majorité des voix. Les femmes ont fait pencher la balance.

Poséidon entre dans une colère noire. Il veut se venger en lançant un raz de mer sur la cité mais Zeus le lui interdit. Poséidon regagne son palais sous-marin et réfléchit à sa revanche.

Le peuple a préféré la paix et l’abondance à la guerre et aux loisirs. Désormais, la cité portera le nom d’Athènes.

Erichthonios, le fils adoptif d’Athéna sera l’un des premiers rois de la cité.

 

Erichthonios, l’enfant adoptif d’Athéna.

Athéna grandit et sa beauté ne laisse pas insensible les autres Dieux.  Héphaïstos le dieu du feu et de la métallurgie tombe fou amoureux d’elle. Il est laid et boiteux et pourtant, il fut l’époux de la belle Aphrodite. Les deux époux se sont séparés quand Héphaïstos s’éprend d’Athéna.

Un jour, Athéna vient dans  sa forge lui demander des armes. Héphaïstos lui offre de les fabriquer gratuitement. Athéna accepte avec joie. Quelques jours plus tard, Athéna vient les chercher et aussitôt entrée dans la forge, Héphaïstos  totalement épris ne peut se retenir et se jette sur la belle Athéna. En fait, c’est Poséidon, le dieu de la mer et le frère de Zeus, qui a soufflé quelques heures auparavant à Héphaïstos qu’Athéna était impErichthonios c2atiente de son amour. Poséidon n’aime pas Athéna, il tient sa revanche de la perte de l’Attique.

Dans la forge, Héphaïstos serre contre lui la belle Athéna qui se débat. Il déchire sa tunique, elle est dénudée. Héphaïstos est subjugué par sa beauté, Athéna en profite pour s’échapper et dans le mouvement, Héphaïstos  laisse échapper une coulée de sperme sur la jambe d’Athéna. Elle prend un bas de laine, essuie sa jambe et jette le tissu sur le sol. Soudain, le sperme féconde Gaïa, la déesse de la Terre. De cette fécondation nait un être mi homme mi serpent. Gaïa refuse d’élever l’enfant mais Athéna accepte. Elle l’adopte et le nomme Erichthonios ce qui veut dire autochtone, l’enfant spontané de la terre.

Un jour, Athéna confit l’enfant au roi légendaire Cécrops fondateur de la cité d’Athènes qui possède lui aussi une queue de serpent. Ses deux filles surveillent l’enfant et ont pour consigne de ne pas ouvrir le coffre où était placé l’enfant.  Les deux jeunes filles intriguées emportent le coffre, se cachent en haut de l’Acropole et l’ouvrent. Elles aperçoivent la queue de serpent. Effrayées, elles se jettent dans le vide du haut de l’Acropole. Athéna se précipite et place l’enfant à l’abri dans son temple où elle va l’élever.

 

Athéna protectrice des mortels

Athéna va devenir la protectrice des héros, des demi-dieux comme Persée, Ulysse et Télémaque. Elle soutiendra aussi Prométhée dans son attention aux mortels.

Athéna s’oppose aussi fréquemment à son frère Arès qui est son contraire. Athéna est la déesse des armées et de la guerre mais d’une guerre sage pour parvenir à la paix alors que son frère représente le carnage, la violence brute.

Athéna est aussi la protectrice de l’Etat, des lois. Elle inculque aux hommes l’agriculture et aux femmes l’art de la cuisine et du tissage. Elle inspire l’artisanat et participe à la construction de l’immense bateau nommé l’Argo qui emmènera Jason vers la toison d’or.

 

Athéna jalouse d’Arachné

Un jour, Arachné, une fille d’un marchand d’étoffes confectionne avec  perfection de grandes broderies merveilleuses et des voiles dune splendeur inégalée. La réputation de la jeune femme vient aux oreilles d’Athéna qui veut vérifier sur place ce prodige.

ArachneAthéna se change en vieille femme et approche la jeune femme.  Elle est surprise par l’arrogance d’Arachné se vantant d’être la meilleure fileuse du monde. Même Athéna, dit elle, ne lui arrive pas à la cheville.  La vieille dame (Athéna) demande à Arachné de se démentir. La jeune femme persiste, emportée par sa fougue.  Elle se sent prête à défier la déesse. Aussitôt elle commence à tisser une broderie illustrant les amours des Dieux. Athéna toujours en vieille femme inspecte l’ouvrage et s’étonne de ne voir aucun défaut. Le travail est parfait.

Athéna, énervée par l’orgueil d’Arachné et jalouse de son travail entre dans une grande colère. Elle détruit l’ouvrage et l’atelier de tissage.

Arachné se rend compte que la vieille dame n’est autre que la déesse Athéna. Elle qui aimait  tant la déesse, est couverte de honte. Accablée par les remords, elle monte dans le grenier de son père et se pend.

Athéna apprend la nouvelle et s’en veut de s’être emportée, elle qui est pourtant si sage. Elle retourne à l’atelier et injecte un baume magique dans le corps d’Arachné. La défunte rétrécit, puis rétrécit encore jusqu’à  former un minuscule corps d’où jaillit six pattes velues.

 

Athéna prononce alors ces mots «  tu resteras pendue à jamais car tel était ton choix mais éternellement tu poursuivras ton œuvre sous les traits d’une araignée ».