CHRONISTOVISION MONDIAL

Dionysos, dieu de la vigne et du vin

Appelé Bacchus par les Romains, Dionysos est le Dieu du vin à la vie dissolue.

 

Dionysos le fruit d’un amour tragique

Dionysos est tout d’abord le fruit d’un amour entre Zeus et la princesse de Thèbes, Sémélé. Pour s’attirer l’amour de la princesse, Zeus s’est métamorphosé en un beau jeune homme. Si par malheur il devait revenir à son état physique divin, l’énergie du maitre des Dieux consumerait tout ce qui l’entoure.

Zeus vit le parfait amour avec Sémélé malgré son mariage avec Héra. Cette dernière est habituée à l’infidélité de son époux mais là, elle s’inquiète, Zeus découche souvent, elle craint que sa rivale la remplace.

Elle décide alors de se transformer en nourrice et d’approcher la jeune princesse de Thèbes enceinte de six mois. Elle convainc Sémélé que son amant n’est pas Zeus mais un imposteur.

Quelques jours plus tard, intriguée, Sémélé demande à Zeus de redevenir  le maitre des Dieux. Zeus refuse car il connait les conséquences. Sémélé insiste et lui rappelle qu’il a juré par le Styx de faire tout ce qu’elle demande. Le serment devient inviolable et tout dieu manquant à sa parole est banni de l’Olympe. Zeus refuse encore. Sémélé le menace de ne plus partager son lit avec lui et de le quitter. Zeus las, accède enfin à sa demande. En une seconde, il redevient Zeus dieu des dieux. Une immense lumière jaillit enflammant tout le palais et consumant le corps de Sémélé qui a juste le temps d’accoucher.

Le bébé est miraculeusement sauvé mais trop jeune pour survivre très longtemps. Zeus désemparé  l’emporte et se rend auprès d’Hermès. Le dieu messager a une idée. Il ouvre la cuisse de Zeus et y place le bébé. Zeus est devenu à la fois le père et la mère de l’enfant. Trois mois après, Hermès ouvre la cuisse de Zeus et met au monde une seconde fois Dionysos.  Les Romains diront « qu’il est sorti de la cuisse de Jupiter ».

 

Dionysos devient le dieu du vin et de la vigneDionysos

Zeus confie le nouveau bébé divin à Ino la sœur de Sémélé en espérant qu’il sera en sécurité. Elle le déguise en fille pour le cacher de la surveillance d’Héra.

Seulement, Héra sait tout. Elle se venge en condamnant à la démence Ino et son mari. Elle veut s’en prendre  à l’enfant mais Zeus intervient juste à temps et l’emporte. Zeus confie l’enfant à Hermès et lui ordonne de l’emmener au bout du monde sur le mont Nysa.

Le jeune Dionysos est accueilli et élevé par les Nymphes. Il grandit puis devenu jeune homme, il se met en chemin.

Un jour, il observe un serpent mordre une grappe de raisin. Il prend la grappe, presse les fruits et boit le jus. L’idée de créer du vin est née. Dionysos décide de parcourir le monde pour enseigner la culture du vin aux Hommes.

Tout au long de son  périple, il s’attire auprès de lui, un cortège de créatures étranges, des jeunes femmes échevelées appelées Ménades et les Satires dotés d’oreilles, de membres inférieurs et d’une queue de bouc. Ils sont toujours en en état d’érection. L’un d’eux est appelé Silène est souvent saoul mais dispose d’une grande sagesse.

 

 

Lycurgue écartelé.

Le triomphe de bacchus 1635 1636 kansas city the nelson atkins museum of arts

Dionysos et son cortège traversent la Syrie puis l’Egypte et arrivent en Thrace.

Les populations sont plutôt bienveillantes sauf en Thrace où  l’accueil est moins chaleureux. Le roi de Thrace Lycurgue se méfie de lui. On raconte de Dionysos qu’à son passage  dans les villes et villages, les femmes sont prises de passion folle et s’adonnent à des pratiques sexuelles exubérantes.

Lycurgue ordonne l’arrestation des Ménades puis envoie des soldats arrêter Dionysos. Il s’enfuit et se jette à l’eau. Il peine à nager, panique et se noie lorsque la déesse de la mer Téthys l’emporte et le cache dans les profondeurs marines.

Dionysos n’a qu’une seule idée, se venger.Lucurgue

Sa grand-mère Rhéa décide de l’aider. Elle libère les Ménades et jette un sort à Lycurgue.  Pris de démence, le roi se jette sur son fils, le tue et le découpe en morceaux. Dionysos décide de rendre stérile la terre de Thrace tant que Lycurgue ne sera pas mis à mort. Les habitants de Thrace capturent leur roi et l’emmènent sur le pont Pangée. Ils attachent ses membres à quatre chevaux et le font écarteler.

Dionysos est vengé.

 

Dionysos envoyé  en Inde par Zeus

Zeus demande ensuite à Dionysos d’aller en Inde afin de punir ses habitants d’avoir préféré d’autres Dieux étranges à tête d’éléphant ou à multiples bras.

Dionysos arrive en Inde et les habitants l’accueillent avec bienveillance. Il parcoure les cités avec son cortège, musique et chant agrémentent le défilé.  Il conquit le pays et ses habitants à sa vénération. Il leur enseigne l’art de la viticulture.

 

Dionysos pense être bien accueilli chez lui à Thèbes.Penthee

De retour à Thèbes dans sa ville natale, il se rend compte qu’elle a beaucoup changé. C’est le roi  Penthée qui règne sur la cité. Très conservateur, il est très à cheval sur l’ordre et la chasteté.  Lorsqu’il voit ces femmes à demi nues entourées Dionysos et ces satires lubriques, Penthée est choqué. Pour lui, les femmes doivent rester à la maison pour s’occuper des enfants. En plus, cette horde se parle en langue étrangères. Ce ne sont pas des Grecs. Ce sont donc des Barbares.

Dionysos clame haut et fort  à chaque coin de la cité qu’il est le fils de Zeus.  Les habitants et le roi rigolent. Même les sœurs de Sémélé, la mère de Dionysos n’y croient pas.

Dionysos et ses comparses sont chassés hors de la cité à coups de pierre. Il courre se réfugier dans les bois sur le mont Cithéron. Il ne comprend pas pourquoi Thèbes refuse de l’accueillir.

Il décide alors de s’installer avec sa cour. Un feu est allumé, les Satires, les Centaures et les Ménades dansent autour du feu sous une musique endiablée.

Dionysos redescend la colline ne direction de la cité. I l ensorcèle ses tantes puis la femme de Penthée en enfin toutes les femmes de la cité. Elles le suivent et rejoignent les Ménades sur le mont Cithéron. Sur place, elles se donnent à des plaisirs orgiaques et à des libations. Penthée a bien tenté de els arrêter mais en vain. Dionysos déicide alors de voir Penthée. Il le convainc d’aller voir  sur le Mont Cithéron ce qui se passe et lui conseille de mettre un vêtement de femme.

Curieux, à la nuit tombée, Penthée déguisé en femme, se rend sur le mont Cithéron. Dionysos lui montre un arbre sur lequel il pourra tout observer.  Les femmes de la cité ensorcelées et endiablées l’aperçoivent et sentent derrière le déguisement qu’il s’agit d’un homme. Elles se jettent sur lui et complètement folles et enivrées par le vin, elles se mettent à le lacérer et lui briser les membres. Penthée se débat, reconnait sa mère Agavé, l’implore de le laisser. Rien n’y fait, elle ne le reconnait pas et lui tranche la tête et la place sur un piquet.

Les femmes de la cité reviennent quelques temps plus tard dans la cité. Elles sont accueillies par Dionysos. L’ordre et la rigueur ne doivent pas être les seuls chemins à prendre. A vouloir rejeter la part d’étrangeté, la curiosité, la différence, c’est se perdre soi-même. Il faut accepter ses forces sauvages en soi, elles font partie de l’être humain. La folie, c’est de vouloir accéder à la perfection que seuls les Dieux peuvent atteindre. La raison n’empêche pas d’accepter l’imprévu, l’inattendu, conditions de la liberté.

Dionysos poursuit son parcours et arrive sur les rivages de Naxos. Il aperçoit une jeun de femme en pleurs. C’est Ariane, la fille du roi de Crète Minos. Son amant, Thésée vient de la quitter. Dionysos l’emmène sur le  Mont Olympe et l’épouse.

Dionysos est maintenant un Dieu. Il a achevé sa quête. Au printemps et à l’automne, les hommes organisent des festivités en son nom. Le Théâtre antique fait son apparition.   Les exploits des Dieux sont joués. On se travestit, on danse, on boit, on rit.

Plus tard, lors de rites religieux, les adeptes de Dionysos sacrifient un animal, mangent sa chair, le corps du dieu, et boivent une coupe de vin, le sang du dieu pour se confondre avec lui.