CHRONISTOVISION MONDIAL

Hadès le roi des enfers

Le monde souterrain des enfers

Dans ce monde souterrain coule un fleuve, le  Styx. Sur une rive se trouve une horde d’ombres des défunts attendant de pouvoir traverser le fleuve.Charon2

Tout à coup s’avance, Un vieillard barbu et laid se tenant debout et observant chacune des ombres.  Il se nomme Charon. Il exige une obole pour traverser le Styx. Traditionnellement, les proches du défunt place une pièce de monnaie sous sa langue ou sur ses yeux du mort pour payer l’odieux Charon. Sans cette obole, les défunts sont voués à attendre éternellement sur la rive.

Un groupe de défunts avance et monte dans la barque. Charon tient la barre tandis que les ombres rament. La barque accoste, le groupe descend et Charon repart.

Tout à coup, une créature monstrueuse apparait, un chien à trois têtes avec une queue à tête de serpent, massif et terrifiant.

 

Il se nomme Cerbère, le gardien de la porte des enfers.

Perfide, Cerbère attire parfois quelques insouciants vers la sortie puis pris au piège, il les dévore. Le maitre de Cerbère n’est autre qu’Hadès, le dieu des enfers, fils de Rhéa et de Cronos et frère de Zeus et de Poséidon. Hadès est donc le maitre du monde souterrain.

Cerbere

Chaque ombre ou défunt est jugé sur sa conduite sur terre puis est dirigé vers l’une des trois directions possibles. La première mène aux champs d’Asphodèle où résident les âmes qui ne sont ni vertueuses ni criminels. Ce lieu regroupe donc la plupart des défunts qui vont éternellement mener une existence ni bonne et ni mauvaise, en résumé  sans intérêt à l’image de leur existence terrestre.  Les mortels qui n’ont pas vénéré les Dieux et les criminels sont conduits vers la deuxième voie, celle qui mène au plus profond des enfers, le Tartare où résident  les Titans, les Géants et les Hécatonchires qui ont osé défier Zeus. Pour ceux qui ont mené une existence vertueuse, ils se dirigent vers la troisième route, celle qui  conduit aux Champs Elysées, le paradis.

 

Hadès détient les richesses souterraines, métaux et pierres précieuses mais aucune sur la surface de la Terre. Les Hommes ne le vénèrent pas sinon dans de sinistres caves. Hadès vit seul et ne sait pas ce qui se passe sur la Terre.

 

 

 

 

 

L’enlèvement de Perséphone

Un jour, à bord d’un chariot tiré par des chevaux, Hadès sort des profondeurs de son royaume, il chevauche et traverse les plaines de la Grèce puis il arrête brutalement attiré par une splendide jeune femme nommée Perséphone, fille de Zeus et de Déméter, déesse de l’agriculture et des moissons. Hadès tombe amoureux de cette jeune femme et se rend au mont de l’Olympe rencontré Zeus. Il lui demande alors la main de sa fille, Perséphone.

Zeus est embarrassé, il ne veut pas froisser son frère et en même temps ne pas fâcher sa femme Déméter. Il réfléchit longuement  et finalement ne prend pas position. Hadès pense qu’il a eu son assentiment.

Hades peinture 2

Hadès repart vers la Sicile rejoindre Perséphone. Il coiffe la Kunée (casque qui le rend invisible). Hadès surgit et emporte Perséphone dans les profondeurs. Déméter cherche sa fille en vain quant une vieille femme l’aborde, elle se nomme Hécate, la déesse de la Lune et de la fertilité. Lorsque la Lune est pleine, Hécate indique le passage vers les enfers. C’est aussi la seule déesse qui se rend parfois chez Hadès sans contrainte. Hécate lui raconte qu’elle a entendu Perséphone mais a perdu sa trace. Déméter continue ses recherches jour et nuit semaine après semaine. Finalement, Hécate l’emmène voir Hélios, le Dieu du soleil qui lui révèle le nom du coupable, Hadès.

Réunis sur le mont Olympe, Déméter exige qu’Hadès lui rende sa fille. Hadès refuse. Déméter furieuse annonce qu’elle quitte l’Olympe. La Terre sera stérile jusqu’à son retour. La race des Hommes est menacée d’extinction.

Zeus et une délégation des Dieux l’implorent de revenir mais Déméter reste sur sa position.

Zeus alors envoie Hermès demander à Hadès de rendre Perséphone à sa mère sinon tout est perdu. Sans les Hommes, les Dieux ne sont plus vénérés et n’ont plus d’intérêt à exister.

Hadès étrangement accepte mais à une seule condition, le respect de la loi des Dieux. Quiconque a touché la nourriture des morts ne peut sortir des Enfers. Hermès se tourne vers Perséphone et lui demande si elle a gouté la nourriture des morts. Perséphone lui répond que sa grande tristesse lui a ôté l’appétit et qu’elle s’est refusée de toute nourriture. Hadès accepte à contre cœur  qu’elle reparte auprès de sa mère. Perséphone part avec Hermès lorsque soudain, une voix claque et dit « Elle ment ». C’est Ascalaphos, un des jardiniers d’Hadès. Il raconte l’avoir vue cueillir une grenade et manger sept grains.  Ascalaphos regrettera ses paroles, Déméter le changera plus tard en chouette.

Perséphone doit en conséquence rester dans les enfers. Déméter dans une grande tristesse s’enferme et refuse de rejoindre l’Olympe. Pendant ce temps, la famine ravage l’humanité. Zeus est dépité et se retourne alors vers sa mère Rhéa qui devient l’entremetteuse des parties. Après de longues discussions, des débats parfois vifs, une solution apparait.

Perséphone restera durant l’hiver aux enfers et le reste de l’année sera auprès de sa mère. Ainsi, sur terre, lorsque la mère et sa fille sont séparées, tout se glace et rien ne pousse et lorsqu’elles se retrouvent tout renait et fleurit du printemps à l’automne. La nature attend le retour de Perséphone.

Perséphone devient alors la reine des enfers et paradoxalement joue pleinement son rôle et se sent heureuse auprès d’Hadès.

 

Hadès n’est pas le Dieu des morts, c’est Thanatos. Ce n’est pas non plus Hadès qui tourmente les Hommes, ce sont les déesses de la vengeance, les Érinyes coiffées de serpents et armées de fouets.

Hadès gouverne sur le monde souterrain sans qui l’ait désiré, entouré de créatures monstrueuses. Il sait aussi faire preuve d’indulgence et de sagesse.

 

Orphée aux enfers

Un jour, un hommOrphee rubens 1e, Orphée frappe à la porte des enfers. C’est le fils du roi de Thrace Œagre et de la Muse Calliope. Il est le plus célèbre poète et musicien de tous les temps et considéré sur terre comme un prophète.

Quelques temps auparavant, Orphée rencontre Eurydice, une Nymphe (divinité de la nature). Il tombe follement amoureux et l’épouse. Malheureusement, peu de temps après, Eurydice meurt.

Orphée est totalement effondré. Il ose alors descendre aux enfers et demande au couple infernal de lui rendre sa bien aimée. Hadès et Perséphone s’apprêtent à châtier cet impudent mais le charme d’Orphée  en jouant sur la corde sensible  de l’amour profond les touchent profondément. Les maitres des enfers accèdent à sa demande à une seule condition. Orphée doit repartir, Eurydice le suivra mais il doit absolument ne pas se retourner avant d’atteindre la sortie des enfers. S’il désobéit, il perdra Eurydice à tout jamais.

A l’embouchure de la sortie,  Orphée s’impatient de revoir sa bienaimée. Il se retourne, Eurydice s’éloigne alors et disparait.

 

 

 

Hadès n’est donc pas le dieu qu’il faut craindre car en vérité il représente  à la fois la vie et la mort, les deux faces d’une feuille blanche. En effet, comme les grecs le savaient bien,  la véritable mort, ce n’est pas le chemin vers l’enfer, c’est l’oubli.

×