CHRONISTOVISION MONDIAL

La création du monde

La naissance des premiers Dieux

Avant le commencement du monde, il y a l’obscurité puis le Chaos c’est à dire le vide, le néant d’où va émerger le monde.

De cette matrice primitive, nait la Déesse mère, Gaïa, la Terre. Du ventre de Gaïa surgissent les océans, les montagnes, les fleuves et les plaines. Le monde prend forme.

Plus tard, apparait Eros, le souffle, l’invisible qui suscite le besoin de se rapprocher et de s’accoupler, puis le tartare (le monde souterrain), Nyx (la nuit) et l’Erèbe (les ténèbres).

Gaïa pour ne pas rester seule, décide d’enfanter Ouranos, le ciel étoilé qui se couche sur elle. Il est à la fois son contraire et son complémentaire. Les deux entités remplissent le vide.

CyclopeEros fait son œuvre et les deux entités primordiales, Gaïa et Ouranos s’accouplent  et donnent naissance de nombreux enfants :Hekatonkheire

6 Titans et 6 Titanides dont Jamet, Thémis, Cronos  et Rhéa,  puis des êtres monstrueux, trois Cyclopes avec un œil au milieu du front, Brontos (le tonnerre), Stéropes (l’éclair), Argès (la foudre) et trois Hécatonchires munis de cent bras et de cinquante têtes : Cottos, Briarée et Gygès. Gaïa accouche aussi de Géants puissants et redoutables.

Seulement, ces enfants restent prisonniers de leur mère car Ouranos, le ciel  est collé à la Terre Gaïa. En fait, Ouranos détestent ses enfants. Il craint leurs puissances.

Dès qu’ils tentent de s’évader, Ouranos les repoussent violemment dans le Tartare. Frustrés, les Titans se ruent en leur mère et la pressent. Gaïa n’en peut plus et souffre, elle pleure ses enfants.

 

La prise de pouvoir par Cronos.

Elle demande alors à ses enfants de se retourner contre leur père. Seulement aucun ne bouge à part le plus jeune des Titans, Cronos qui est le plus rusé et le plus retors. Il hait son géniteur.

Gaïa en  secret fabrique une longue faucille en silex et la donne à Cronos.

Gaia cache Cronos auprès d’elle et attend l’arrivée d’Ouranos. Ce dernier entre à la tombée de la nuit et s’allonge sur Gaia. Chronos sort de sa cachette, prend le sexe de son père de la main gauche, le tranche et le jette dans la mer.

Ouranos se tord de douleur et se détache de Gaïa. Le ciel se sépare définitivement de la Terre et se fixe au dessus d’elle. Les enfants de Gaïa et d’Ouranos sortent enfin du ventre de leur mère. Les Cyclopes, Hécatonchires, Géants et Titans sont enfin libres.

Plus tard, certains diront que les gouttes de pluies qui tombent du ciel sont les larmes d’Ouranos épris de douleur et de remords.

Le sang se déverse sur la Terre et sur l’océan.  De ce sang jaillissant et éclaboussant Gaia, surgissent de nouvelles naissances.  Tout d’abord, le sang noir s’infiltre dans les profondeurs et donne naissance aux Erinyes (déesses de la vengeance aux cheveux de serpents), aux Géants monstrueux et aux Méliades (nymphes des frênes). Du sperme tombe en mer et  forme une immense écume d’où jaillit sur un rocher près de la cité de Paphos à Chypre, la belle Aphrodite, déesse de l’amour et de la beauté.

Après la castration de son père, Cronos devient le seul maitre.

Il impose sa tyrannie en emprisonnant ses frères, les Hécatonchires et les Cyclopes dans le Tartare. Il épouse sa sœur Rhéa.

Il est prévenu par Gaïa qu’un jour il sera détrôné par l’un de ses enfants. Il décide alors de les dévorer dès leur naissance.

Ensemble, ils ont  les premiers et futurs Dieux olympiens : Hestia (déesse du foyer), Déméter (déesse des moissons et des saisons), Poséidon (dieu des mers et des océans), Héra (déesse du mariage et future épouse de Zeus), Hadès (dieu des enfers et des morts) et Zeus.

 

 

 

Chronos prend le pouvoir et épouse sa sœur Rhéa.

Tous ces enfants sont dévorés à part Zeus car Rhéa décide avant sa naissance de fuir dès qu’elle sent pousser son ventre. Elle arrive donc en Crète où elle donne naissance à Zeus.

Elle revient mais Cronos sait qu’elle a déjà  enfanté. Pour le tromper, Rhéa enveloppe dans les langes une pierre et la donne à Cronos qui la dévore sans s’en rendre compte.

En Crête, sur le mont Ida, Zeus est élevé par Gaïa et les Nymphes (divinités mineures liées à la nature). Il est nourrit d’ambroisie et de nectar apportés par les colombes et les aigles et du miel apporté par les abeilles. Il boit le lait de la chèvre Amalthée qui deviendra la constellation du Capricorne lorsque Zeus aura pris le pouvoir. Zeus donnera aux Nymphes qui l’ont élevé une des cornes d’Amalthée, la corne d’abondance de nourriture et de boisson.

Cronos s’est rendu compte de la tromperie de sa femme Rhéa. Il recherche son fils sur toutes les terres mais ne parvient pas à le retrouver.  Zeus grandit et songe à se venger.

 

La vengeance de Zeus.

Adulte, Zeus rencontre  Métis, une océanide, une nymphe de la mer (fille des titans Téthys et Océan), elle est la personnification de la ruse et de la sagesse. Zeus la séduit et lui confit ses origines et son projet de vengeance. Métis lui suggère de faire  boire à Cronos un vomitif en le mélangeant à du miel pour masquer la supercherie.

Zeus part ensuite voir Rhéa qui accepte le stratagème. Elle lui fournit le breuvage et l’introduit à la cour de Cronos en tant que domestique. Zeus déguisé verse la drogue dans le verre de son père. Ce dernier boit et rapidement, il est pris de vomissements. Il régurgite tout d’abord la pierre puis tous ses enfants. 

Furieux, Cronos décide de laver l’affront et part en guerre contre son fils Zeus. Cronos rallie à lui tous les Titans, ses frères et sœurs. Les enfants de Rhéa, les futurs dieux Olympiens se rangent auprès de Zeus sur le mont Olympe.

6 olympiens contre 12 titans, la guerre commence, c’est la Titanomachie. Elle va durer des centaines d’années.

 

La Titanomachie

Gaïa suggère à Zeus pour l’emporter de rallier les Cyclopes mais il faut tout d’abord les libérer du Tartare où Cronos les a enfermés.

Zeus libère de leurs chaines les Cyclopes et les Hécatonchires en tuant Campé la gardienne du Tartare. Zeus est récompensé car les Cyclopes et les Hécatonchires lui donnent la foudre, le tonnerre et l’éclair. Ils donnent aussi le Trident à Poséidon et la Kunée (casque qui rend invisible) à Hadès.

Zeus s’entoure d’autres divinités, Bia (la force), Niké (la victoire), Zélos (l’ardeur) et Cratos (la puissance).  Cronos et son armée se positionne sur le mont Orthys et Zeus et ses partisans sur le mont Olympe. La guerre fait rage et Zeus et les Olympiens en sortent vainqueur.

Zeus fait enfermer Cronos et les Titans dans le Tartare. Il fait condamner Atlas un des Titans (fils de Jamet  et de Thémis) à tenir la voute céleste sur ses épaules jusqu’à la fin des temps.

Gaïa ne l’accepte pas et enjoint les Géants à délivrer les Titans. Une nouvelle guerre commence, c’est la Gigantomachie.

 

La Gigantomachie.

Gaïa donne aux Géants une herbe leur donnant puissance et immortalité tant qu’ils sont sur leur terre natale.

Dans le même temps, Zeus au courant du dessein de Gaïa, s’unit avec Alcmène qui enfante Héraclès. Zeus obtient le renfort de ses enfants : Zeus brandit la foudre, sa fille, Athéna le bouclier et la lance, Dionysos le bâton, Héraclès ses flèches.

Le lieu du combat se déroule sur la Phlégra, terre natale des Géants qui leur donne leur immortalité. La puissance des Géants leur donne un avantage. Ils dominent les Dieux de l’Olympe.

Héraclès tire une flèche contre l’un des chefs des Géants, Alcyonnée puis le tire hors de sa terre natale. Héraclès le tue.  Porphyrion, le 2ème chef des Géants tente de violer Héra, la femme de Zeus. Ce dernier furieux le foudroie et Héraclès l’achève en le transperçant d’une flèche empoisonnée. Ephialtès, un autre géant a les yeux percés par Apollon et Héraclès. Athéna écrase Encelade en lui jetant l’île de Sicile sur lui, son haleine de feu crache de l’Etna puis elle tue et écorche Pallas dont elle se sert de sa peau comme armure. Invisible grâce à la Kunée d’Hadès, Hermès terrasse Hippolyte, Artémis tue Gration.