L’apparition de la vie : -3.8 Md

La pluie de météorites qui frappe la terre a apporté les ingrédients de la vie

 -3,8 milliards d’années, la vie apparait sous forme de microscopiques bactéries unicellulaires.

-2,8 milliards d’années, la photosynthèse se met en marche et crée une véritable révolution en utilisant le gaz carbonique très présent à l’époque, pour diffuser de l’oxygène dans l’atmosphère. Ainsi, l’effet de serre diminue, la température chute et les premières glaciations apparaissent.

 - 700 millions d’années. La terre forme une boule de neige,

la glaciation recouvre la totalité de la surface terrestre, -50 degrés en moyenne. Cette situation provient d’une orbite terrestre exceptionnellement très éloignée du soleil, d’un niveau de CO2 faible consommé par les bactéries unicellulaires, de la blancheur des glaces réfléchissant davantage les rayons solaires. Cette  glaciation va durer 25 millions d’années, la vie est menacée d’extinction. Quelques bactéries  enfouies dans des grottes vont muter en modifiant leur ADN pour survivre. Le continent unique commence à bouger. Les plaques tectoniques s’entrechoquent et provoquent de gigantesques irruptions volcaniques dégageant d’énormes quantités de gaz carboniques. Le réchauffement planétaire débute et dure de 1 à 2 millions d’années. La glaciation est terminée, la fonte des glaces régénère les océans, la vie va connaitre une totale révolution. Les mutations bactériennes  forment de nouvelles bactéries multicellulaires. Les cellules s’associent pour coopérer, formant des organismes qui se complexifient et se spécialisent. La vie pluricellulaire apparait dans les océans très chauds (70 degrés) sous forme par exemple d’éponges. Ces premiers organismes comme des micros algues, se forment au fond des océans générant au fil du temps le zooplancton.

Très vite, une nouvelle révolution apparait : la reproduction sexuée. Différente de la multiplication végétative ou de la simple division de bactérie, cette nouvelle forme de reproduction favorise la diversification des formes de vie. Elle génère un inconvénient majeur l’apparition de la mort.

 

1.1. Ere primaire de -550 à -250 M

Cette période est appelée aussi ère des poissons. Elle débute par un foisonnement d’espèces végétales et animales et se termine par une extinction de masse.

Dans les océans, de nombreuses espèces sont dotées de coquilles et de carapaces, bientôt les premières formes de squelettes commencent à apparaitre. La vie prospère entre les invertébrés, les vertébrés et les premiers prédateurs.

– 450 millions d’années, profitant du développement de la couche d’ozone protectrice des rayons du soleil, des algues commencent à s’implanter hors de l’eau. Ces végétaux vont transformer les roches en sol modifiant l’altération et l’érosion de la surface des continents. Les sols terrestres vont se couvrir de végétaux. En même temps, dans les océans naissent les premiers vertébrés (squelettes)  puis les espèces de trilobites et enfin les premiers poissons dits poissons cuirassés. Plusieurs espèces de poissons se développent comme les requins.

- 400 millions d’années, attirées par les sols pour échapper aux prédateurs marins, certains poissons deviennent amphibiens et commencent à pondre leurs œufs sur les rivages. Bientôt leurs membres se transforment pour mieux mouvoir sur le sol et conquérir les espaces terrestres. Les insectes et les araignées apparaissent en même temps que la flore primitive vers -374 millions d’années. Les grandes forêts plantées d’immenses conifères peuplent abondamment le seul continent, la Pangée cernée par l’océan nommé la Téthys. Les amphibiens sont devenus des reptiles comme les premières tortues qui pondent leur œufs sur les plages il y a -286 millions d’années.

A la fin de l’ère primaire, au Permien (-290/-250 M), pour des raisons encore inexpliquées (l’impact d’une gigantesque météorite est privilégié), la quasi totalité des espèces vivantes va disparaitre rapidement, seules quelques espèces enfouies dans le sol parviennent à survivre. Dans les océans, la température élevée fait mourir tous les trilobites. Des algues roses se forment, la température terrestre est en moyenne de 40 degrés. Des éruptions volcaniques durent 500 000 ans puis peu à peu les pluies acides cessent et la végétation réapparait. De nouvelles formes de vie vont surgir et dominer la terre.

 

1.2.          Ere secondaire de -250 à -65 mo

L’ère secondaire sera marquée par l’apparition des mammifères, des oiseaux et des dinosaures et par la dislocation définitive de la Pangée. Cette ère est composée de trois périodes : le Trias (250-205 millions d'années), le Jurassique (205-135 millions d'années) et le Crétacé (135-65 millions d'années).

Suite à d’importants mouvements volcaniques et à l’ouverture de la mer Thétys, la Pangée se divise en deux pour former la Laurasie et le Gondwana. La Laurasie se divise à son tour pour former l'Amérique du Nord et l'Eurasie, tandis que le Gondwana se divise en quatre continents : l'Amérique du Sud, l'Afrique, l'Australie et l'Antarctique.

Le Trias débute par une extinction massive des espèces. Le climat est très chaud, les ammonites vont de nouveau proliférer. Les poissons, qui ont subi peu de pertes lors de cette extinction, se développent. Les reptiles marins vont se diversifier et atteindront des tailles énormes. Sur les terres, les amphibiens prolifèrent comme les cynodontes qui donneront naissance aux premiers mammifères.

Chez les reptiles, les Archosauriens vont dominer les espaces et évoluer pour donner naissance aux premiers dinosaures et ptérosaures. Les squamates apparaissent et engendrent les lézards et serpents.

Date de dernière mise à jour : 05/08/2014