CHRONISTOVISION MONDIAL

L’empire chinois s’effondre

Le pouvoir impérial est faible et l’influence des pays étrangers est forte notamment durant les guerres de l’opium. Les révoltes sociales sont massacrées dans le sang. Au début du 20ème siècle, la dynastie impériale s’éteint.

 

Le Royaume Uni domine les mers et est devenue après les guerres napoléoniennes la première puissance du monde. Les anglais s’imposent en Inde sur l’empereur Moghol et les princes hindous.

Les Anglais présents en Chine importent de l’opium produit en Inde. La Chine a pourtant interdit cette importation et la consommation depuis 1810. En 1840, le Gouvernement impérial chinois confisque de grosses quantités d’opium. Le gouvernement de Canton brule des cargaisons d’opium.  Les Britanniques furieux envoient un corps expéditionnaires avec des navires de guerre obligeant la Chine à céder. Après 3 ans de conflit, le traité de Nankin est signé le 29 août 1842 et marque la victoire des anglais. La Chine doit verser de forts dédommagements, ouvre d’autres ports aux anglais et cède l’île de Hongkong aux anglais pour une durée de cent ans.

En 1850, c’est la 2ème guerre de l’opium. Elle dure 10 ans mais après l’écrasement des révoltes chinoises par 20 000 soldats britanniques et français, le commerce de l’opium est légalisé. Des produits de bas de gamme envahissent l’économie chinoise ruinant les petits producteurs et les possibilités de modernisation.

En 1851, un mouvement populaire et social s’oppose au régime Mandchou au pouvoir. C’est la révolte des Taiping. La répression est sanglante. L’armée impériale chinoise aidée des Français et des Anglais tue 20 millions de personnes dans un pays de 300 millions d’habitants.

Après avoir abandonné de nombreux territoires à la Russie au nord et aux Français avec le Vietnam au sud, la Chine intervient en Corée en  1894 contre le Japon après une insurrection. Le Japon en sort vainqueur et la Corée acquiert son indépendance.

L’empereur de Chine Guangxi veut moderniser son pays  et instituer une monarchie constitutionnelle mais l’impératrice Douairière Cixi sa tante provoque un coup d’Etat et prend le pouvoir en 1898.

La révolte des Boxers

En 1899, elle reconnait la secte des Boxers qui rejettent la présence d’étrangers sur la terre chinoise. Ils prônent le retour à une Chine impériale et autonome. Ils attaquent des missions étrangères et massacrent les européens. En 1900, les Boxers se révoltent. Ils tuent l’ambassadeur allemand  et attaquent le siège des délégations étrangères. Cette révolte est retracée au cinéma avec le film « les 55 jours de Pékin ». Après 55 jours de résistance, la révolte est matée violemment par une coalition japonaise, française, anglaise et américaine.

 

 

La fin de la dynastie impériale

En 1911, le nouvel et dernier empereur Puyi monté sur le trône en 1908, est obligé d’abdiquer face à une révolte intérieure.

En 1912, Sun Yat-Sen renverse la dynastie, proclame la république et est élu président à Nankin. L’Empereur garde ses faveurs protocolaires mais ne règne plus.