CHRONISTOVISION MONDIAL

La modernisation du Japon

Le Japon sort brutalement du moyen-âge au 19ème siècle. Nombreux sont ceux qui le vivent difficilement comme les samouraïs. Cette modernisation rapide fera de ce pays l’une des grandes puissances du 20ème siècle.

 

Au début du 19ème siècle, les shoguns Tokugawa dominent le Japon dans un régime de féodalité. Ils ont installé un système aristocratique autoritaire et souhaite qu’il perdure mais face à un monde qui mute, les dirigeants japonais craignent de devenir archaïque et faible. Une partie de la classe dirigeante favorise l’entrée d’européens et d’américains sur leur sol pour mettre en place des réseaux d’échanges commerciaux et pour moderniser le pays.

Certains japonais considèrent que cette ouverture marque une certaine décadence. Des samouraïs nationalistes  en 1863 et en 1864 massacrent des européens. Ces révoltes sont réprimées à coups de canon envoyés de navires de guerre.

Des groupes d’influence dénoncent le système féodal et revendique le retour d’un pouvoir impérial. Le 3 janvier 1868, Le pouvoir détenue par les shoguns depuis 250 ans n’est plus. Edo devient la capitale sous le nom de Tokyo. L’empereur Mutsuhito prend le pouvoir et inaugure l’ère Meiji.

La structure féodale est abolie par un décret signé en 1871. Des gouverneurs remplacent les shoguns. Des experts militaires européens et américains conseillent l’élite militaire japonaise et modernisent les réseaux de transport et les industries.

Cette mutation profonde suscite des oppositions notamment de la part des samouraïs attachés à leur culture ancienne. Les révoltes sont sévèrement réprimées. En 1877, Saigo mène en vain une guerre civile à la tête de 50 000 samouraïs. Il est blessé au combat et demande à ses compagnons de le décapiter pour éviter le déshonneur.

En 1889, le Japon se dote d’une monarchie constitutionnelle dominée par l’empereur et par l’armée tout puissante. L’industrialisation oblige le Japon à coloniser d’autres territoires. Un partage avec la Russie est trouvé sur des terres au nord de la Chine. Le Japon profite d’une insurrection coréenne pour mettre le pied au sud de la Chine. La Corée est annexée en 1910.

L’empereur Mutsuhito meurt en 1912 dans un pays modernisé et conquérant.